Premières impressions de Drakensang Online

drakensang-online-review-thumpnail
7 Note totale
Gameplay: 7/10
Graphismes: 7/10
Performances: 6/10

Bons graphismes, combat amusant, Bon système de talents

Problèmes de performances, Progression et mécanismes simples

Au cours du week-end dernier, nous avons joué à Drakensang Online, le RPG d’action gratuit de Bigpoint. Disponible via un navigateur ou en téléchargeant un petit client, ce jeu permet aux joueurs de choisir parmi quatre classes différentes et de progresser à travers une histoire dans laquelle ils combattent toutes sortes de formes maléfiques. Drakensang est sur le marché depuis 2011 et il est passé par différentes étapes, avec plusieurs améliorations et extensions, mais il faut dire que, malgré les années, il a très bien vieilli. Il est évident que pour certains aspects, le poids des ans commence à se faire sentir, mais en règle générale il tire encore son épingle du jeu.

Intrigué par la classe « Steam Mechanicus », un nain accompagné d'une tourelle, nous avons créé notre personnage et nous nous sommes aventurés dans le tutoriel, où l’on apprend les éléments les plus fondamentaux du jeu.

Tout d'abord, nous allons parler de la conception générale. Les environnements ont une excellente apparence. Ils sont très dynamiques, avec un bon éclairage et de bons effets visuels, et on se sent immédiatement dans le monde fantasy de Drakensang. On trouve deux types de zones, un plus linéaire et un plus ouvert, où il est possible d'explorer librement, mais cela ne limite pas les quêtes, étant donné que la progression n’est pas linéaire. En général, le joueur aura plusieurs quêtes disponibles réparties sur la carte, avec un localisateur indiquant les endroits où il doit aller et la possibilité d'activer un chemin d'empreintes qui conduit à l'endroit précis et permet d’esquiver les autres zones si l'on préfère se concentrer sur les quêtes et laisser de côté l'exploration.

 

drakensang-online-screenshots-4-copiadrakensang-online-screenshots-13-copia


Il y a deux éléments que nous avons trouvé particulièrement frustrants au moment de compléter les quêtes. D’abord la nécessité de revenir constamment au PNJ qui nous a donné la quête. Plusieurs fois, nous avons dû quitter un lieu pour retourner au PNJ, puis revenir à l’endroit où nous étions pour continuer à compléter les quêtes. Et l'autre aspect auquel nous faisons référence est l'espace d'inventaire. Très rapidement, nous avons dû transporter un équipement que l’on ne pouvait pas encore utiliser (et que nous ne voulions pas jeter), des objets de quête et d'autres objets utiles. L'espace disponible est très limité, et bien souvent nous avons été obligés de laisser des choses sur le chemin mais qu’en réalité nous ne voulions pas abandonner.

Le combat est assez amusant, mais le principe est extrêmement simple. Les compétences sont déverrouillées à mesure que l’on gagne un niveau, et dans le cas de notre mécanicien, nous avions de très intéressantes capacités, comme l'huile pour ralentir les ennemis, un jetpack pour s’enfuir, différents dispositifs explosifs et des tourelles de soutien. Les compétences peuvent être améliorées par le système de talents, et nous devons avouer que c’est l'un des meilleurs systèmes que nous avons vu à ce jour. A chaque niveau on obtient un point de talent qui peut être utilisé pour améliorer les compétences, le coût étant variable en fonction du degré d'amélioration. Le meilleur de ce système est que les points sont « libres », non liés aux compétences. Vous pouvez modifier des améliorations et changer la progression des compétences à souhait.

Nous avons décidé de mettre l'accent sur les tourelles. Il faut de la vapeur (mana) et on peut en utiliser deux simultanément. Les tourelles ont une très grande portée et sont létales. Bien que le combat soit facile, il est très gratifiant de voir comment les tourelles exterminent des hordes et des hordes d'ennemis. Et dans tous les cas, on imagine que la difficulté augmente à mesure que l’on monte de niveau.

 

drakensang-online-screenshots-9-copia drakensang-online-screenshots-17-copia


La progression est très agréable. En plus d'améliorer les compétences, on obtient également l'accès à de nouveaux éléments, tels que les donjons ou les arènes JCJ. Notre plus grand soucis a été les performances du jeu : les problèmes de latence et les bugs occasionnels (en particulier en arrivant à la ville principale), ont fait que l'expérience de jeu a été un peu instable et frustrante.

Cependant, en général, le jeu est très amusant, bien qu’un peu basique. Par rapport à d'autres titres gratuits dans le genre, comme Path of Exile, il est trop simple. Mais il ne faut pas oublier de signaler qu’il ne nécessite aucun téléchargement de client et peut être joué dans les navigateurs web. L'expérience de jeu est plus que satisfaisante pour un titre avec les années de Drakensang, mais l'équipe de développement n'en a pas fait assez pour être au niveau de ses concurrents directs.