Riot Games monte au créneau contre la loi SOPA

Vous avez certainement entendu parler de la loi américaine ‘Stop Online Piracy Act’ ou SOPA. Riot Games a bien compris que cette loi, que l’on pourrait qualifier de censure obscurantiste, met en péril les activités des exploitants de jeux en ligne et menace la liberté des joueurs et des communautés en ligne, comme par exemple, celle de League of Legends dans le cas de Riot. Ci-dessous l’article complet publié par Riot Games.

Nom : League of Legends - Logo.jpgAffichages : 1019Taille : 34,4 Ko

Invocateurs,
Si vous vous intéressez aux actualités internationales sur les nouvelles technologies, vous avez peut-être entendu parler de la polémique sur la loi intitulée SOPA, que le Congrès des États-Unis d'Amérique examine en ce moment. Cela n'aura pas d'impact direct sur vous si vous vivez en dehors des États-Unis, mais cela aura un aspect négatif sur la communauté League of Legends dans le monde entier, nous souhaitons donc partager avec vous ce message prioritairement destiné aux invocateurs américains afin de vous expliquer notre point de vue sur la question :

Brandon Beck:

Nous nous tenons généralement éloignés de tout commentaire politique. Nous sommes une société vidéoludique, et développer des jeux nous paraît beaucoup plus amusant.

Mais une loi actuellement en cours d'examen par le Congrès des États-Unis nous inquiète au plus haut point.

Nommée « Stop Online Piracy Act » (SOPA) à la Chambre des représentants et « PROTECT IP Act » (PIPA) au Sénat, cette loi se présente indûment comme une tentative pour lutter contre le piratage illégal des contenus protégés (comme les films, la musique ou les jeux). Empêcher le piratage de matériaux protégés est un but louable, et Riot soutient tout effort légitime en ce sens.

Cependant, la loi SOPA/PIPA va beaucoup plus loin que la simple lutte contre le piratage. Cette législation menace tout site Internet présentant du contenu généré par les utilisateurs. Concrètement, tout détenteur d'un copyright pourrait affirmer légalement qu'un site Internet de streaming héberge du contenu illégal (par exemple, si vous écoutez une chanson sur votre chaîne stéréo tout en streamant League of Legends). Selon cette loi, les réseaux publicitaires, les fournisseurs de solutions de paiement et les fournisseurs de service Internet sont potentiellement coupables de violer les droits de propriété intellectuelle. Ces services pourraient donc subir l'obligation de supprimer immédiatement tout soutien à un site de streaming sous peine de dispendieuses actions en justice, qui aboutiraient certainement à la suppression de leurs moyens financiers ou à la fermeture pure et simple du site.

Quel impact la loi SOPA/PIPA pourrait-elle avoir sur les joueurs de League of Legends ?

• Fin du streaming. Si de la musique protégée est diffusée pendant un streaming (ou si l'utilisateur bascule sur un film ou un autre contenu propriétaire pendant son streaming), il y a de bonnes chances que tout le service de streaming soit fermé. Dans certains cas, des poursuites pénales seraient engagées contre le streamer.
• Menaces contre la création indépendante de contenu.Des services que nous utilisons tous pour partager du contenu lié à League of Legends, comme YouTube, Reddit, DeviantArt, des sites de streaming comme Own3d et Twitch, etc., risqueraient d'être fermés ou de limiter de façon draconienne le contenu autorisé sur leurs sites.
• Attaques contre notre communauté. Des aspects de notre service comme les forums officiels et même les discussions en cours de partie pourraient être interdits ou voir leurs fonctions considérablement réduites en fonction du comportement de l'utilisateur.
• Autres effets préjudiciables. La loi SOPA/PIPA contredit une législation établie sur la propriété intellectuelle comme la loi DMCA, ce qui soulève de graves problèmes constitutionnels relativement à la liberté d'expression et compromet l'infrastructure élémentaire de sécurité sur Internet.

Tout cela peut vous paraître peu probable, mais c'est une menace tout à fait sérieuse. Le Congrès va débattre fin janvier et le projet, possédant des soutiens massifs dans les deux partis, pourrait bien être voté. C'est même tellement probable que des géants technologiques comme Google, Amazon, Facebook et Twitter ont envisagé de fermer simultanément leurs services en guise de protestation.

Riot Games est opposé à la loi SOPA/PIPA sous sa forme actuelle. Nous soutenons certes les efforts pour empêcher le piratage en ligne, mais la loi sous sa forme actuelle met en péril la liberté des joueurs et les communautés en ligne sur Internet.
Une forme de réglementation d’Internet est sans doute nécessaire, encore que celle-ci doive être adaptée au média hybride et changeant qu’est Internet, mais lorsqu’il s’agit de censure obscurantiste comme c’est le cas avec la loi SOPA, il faut être plus que jamais sur ses gardes! On ne peut que soutenir Riot sur ce coup là.