Nous avons passé en revue Battle For Gea

5 Note totale
Gameplay: 5/10
Graphismes: 4/10
Effet Sonores: 5/10

Nouveaux mécanismes | Vaste choix de cartes au choix

Interface et site web mal conçus | Pas moyen de progresser au delà du tutoriel

 

Nous avons récemment passé en revue le nouveau jeu de cartes à collectionner de Iron Belt Studios, Battle For Gea, un MMO gratuit fantaasy par navigateur actuellement en version bêta publique. Avec de nombreux autres JCC sur le marché, nous étions intéressés de découvrir ce nouveau jeu et de voir ce qu’il vaut face à la concurrence avec les nouvelles fonctionnalités qu'il peut avoir en stock. Comme avec beaucoup de JCC, il conserve la plupart des fonctionnalités classiques telles que la collecte des cartes, la gestion des decks, les campagnes JCE contre des adversaires IA et une boutique pour acheter des Booster Packs en utilisant de la monnaie du jeu ou de l’argent réel.

Battle for Gea - Review - FR L’inscription a été assez simple, la création d'un compte sur le site web  nous a permis de nous connecter instantanément à la bêta ouverte et commencer à jouer à travers le mode tutoriel. Le jeu est entièrement intégré au navigateur, bien qu’il y ait mention d'un client téléchargeable pour Windows dans les caractéristiques du jeu, mais nous n’avons pas pu le trouver sur le site. En minimisant la fenêtre du navigateur à une taille plus petite que le cadre de jeu crée des problèmes d'écrêtage terribles avec des éléments qui couvrent d'autres éléments, ce qui fait un peu désordre. Une fois que nous sommes entrés dans le jeu, la taille réelle de l’écran de jeu avait un ratio étrange, avec une résolution de 1920x1080 il y avait beaucoup d'espace vide en dessous du cadre du jeu et il ne semblait pas particulièrement bien conçu pour un rapport classique 1920x1080, si bien que nous avons dû zoomer dans notre navigateur afin de pouvoir lire le texte sur les cartes du jeu.

Le jeu a une histoire étoffée et les joueurs vont découvrir l'arrière-plan et l'histoire à travers les différentes étapes de la campagne du tutoriel. Le studio est espagnol, ce qui était assez évident étant donné que joueurs les mieux classés (si ce n’étaient pas les développeurs) étaient aussi espagnols. De même, les traductions à l’anglais étaient approximatives, un mélange de fautes d'orthographe et de grammaire, et quelques traductions qui n'avaient tout simplement pas de sens.

 

Battle for Gea screenshot 1 copiaBattle for Gea screenshot 2 copia


Donc, ce fut la première impression, mais qu'en est-il du jeu? Eh bien graphiquement il n'a pas l'air particulièrement exceptionnel, les illustrations des cartes sont un étrange mélange de styles allant de dessins numériques, d’illustrations dessinées à la main et d’images 3-D et bien qu’individuellement, elles aient l'air bien, cela manque juste de cohérence dans le style.

Les mécanismes ne sont pas trop difficiles à apprendre. Dans le tutoriel, nous avons reçu des cartes déjà posées sur le champ de bataille, quatre au total avec trois sur notre ligne de front et un sur la ligne arrière; typiquement les cartes ne peuvent attaquer que celles qui sont en face d'elles, à l'exception des cartes d'unité de ligne arrière qui peuvent défendre et attaquer toute autre carte. Les cartes ont leur propre valeur de force et de dégâts ; lorsque vous effectuez une attaque les cartes d’attaque et de défense s’affrontent et celle qui a la valeur de force la plus importante remporte le duel et inflige des dégâts directement au Moral du général ennemi.

La force d'une unité est modifiée de diverses façons, principalement par les capacités propres des cartes d'unité qui peuvent leur donner des bonus de force contre certains types d'unités et sous certaines conditions,  ainsi que par les capacités de la carte Général et les cartes de soutien. Les joueurs utiliseront des points de commandement, nous en avions 9 et pouvions en utiliser un ou plusieurs pour chaque carte lors d'un duel; chaque point de commandement multiplie la force des unités. Le fait de n’avoir aucune idée de combien de points de commandement le joueur adverse va utiliser au cours de son attaque oblige à soupeser les tactiques et faire de nombreuses conjectures.

 

Battle for Gea screenshot 3 copiaBattle for Gea screenshot 4 copiaBattle for Gea screenshot 5 copiaBattle for Gea screenshot 6 copia


Pour notre expérience le mode tutoriel a pris fin abruptement quand notre cinquième match contre l'IA a bugé à plusieurs reprises, même après la déconnexion et la reconnexion, montrant qu'il y a encore quelques problèmes. Notre poursuite de l'exploration du jeu a aussi tourné court, en essayant de jouer contre d'autres joueurs car on nous a fait savoir que nous n’avions pas de carte Général pour constituer un nouveau deck.

Dans l'ensemble, le jeu semble loin d'être terminé, avec un certain nombre de problèmes flagrants qui relèvent pour la plupart de la conception web. Alors que vous pouvez dire que le jeu est en version bêta publique, ce qui est un excuse plus que raisonnable, les joueurs de nos jours voient la bêta publique comme une chance de jouer en avant première et attendent beaucoup plus des jeux. La bêta publique devrait être un stress test pour s’assurer que le jeu peut prendre en charge les utilisateurs et aussi pour obtenir des commentaires plus larges. Mais pour cela, le jeu devrait au moins être beaucoup plus proche d'un état de publication que Battle for Gea ne l’est pour le moment, et les gros problèmes sont quelque chose qui est visible avant d'entrer dans la phase de bêta publique.

Pas une bonne première impression, mais en dehors de tout cela, le jeu a été un peu appréciable, et une fois certains des principaux problèmes résolus, il faudrait revenir voir ce qu’il vaut réellement.

Très bientôt, nous allons publier un premier aperçu vidéo commenté de Battle for Gea, alors restez à l'écoute si vous souhaitez en savoir plus sur ce nouveau titre.