Nous avons passé en revue Pirates: Tides of Fortune

5 Note totale
Gameplay: 6/10
Graphismes: 5/10
Effet Sonores: 5/10

De nombreuses fonctionnalités à explorer

Les fonctionnalités sont les mêmes que dans la plupart des jeux du genre et n'offrent rien de nouveau

 

Nous avons passé en revue Pirates: Tides of Fortune de Plarium, un MMO gratuit de stratégie par navigateur dans lequel les joueurs construisent leur repaire de pirates.

 

Pirates Tide of Fortune - newsPour jouer il suffit de créer un compte sur le site officiel du jeu et d’appuyer sur le bouton ‘Play’. Une fois dans le jeu, nous avons été accueillis par une pirate qui nous a guidé à travers les différentes fonctionnalités du jeu.

Nous avons commencé en ayant pour tâche de construire une variété de différents bâtiments pour avoir accès à la production de ressources permanente. La première ressource, et la plus importante, est le rhum qui sert à contenter l’équipage et qui joue le rôle de la nourriture en quelque sorte. De même nous avons créé une scierie et une mine pour exploiter les différents filons de notre île. Avec ça nous avions assuré la production des trois ressources principales nécessaires à la construction d'autres bâtiments, d’unités et pour l’accès à d'autres fonctionnalités.

La construction de chaque bâtiment requiert des ressources et une quantité de temps avant qu'il ne soit terminé, mais à ce stade, c’était une question de seconde. Nous avions l’opportunité de compléter instantanément les constructions en dépensant la monnaie premium, les Rubis, que nous avions gagnée en remplissant les missions du tutoriel ainsi qu’en montant de niveau.

 

 

Pirates Tides of Fortune screenshot (8) copiaPirates Tides of Fortune screenshot (7) copiaPirates Tides of Fortune screenshot (6) copiaPirates Tides of Fortune screenshot (5) copia


Nous recevions constamment des Rubis, de l’EXP et autres bonus tels que des unités et des ressources en complétant les diverses tâches et les quêtes à notre disposition. Chaque fois que nous avions terminé une quête une autre apparaissait rapidement à sa place, même au-delà des missions de tutoriel. Dès le début, nous avons été assaillis de pop-up qui nous donnaient des informations sur les quêtes, des instructions sur comment mener à bien les quêtes, des pop-up pour les récompenses, et d’autres pop-up du même style. Le tutoriel est probablement un peu trop long et plus instructif que nécessaire, ces jeux n’étant pas si compliqués que ça.

Le jeu a un arbre technologique assez fourni (bien que légèrement linéaire) dans lequel les joueurs vont progresser au fil du temps déverrouillant de nouvelles fonctionnalités, des bâtiments et des unités. Un des éléments les plus intéressants, c’est qu'après le déverrouillage d'une technologie, les joueurs sont toujours en mesure de la mettre à niveau pour améliorer les récompenses qu’ils en retirent, offrant beaucoup plus de personnalisation pour le repaire du joueur. L'arbre technologique cependant, comme beaucoup d'autres fonctionnalités, n’est pas quelque chose de nouveau que nous n’ayons déjà vu dans des dizaines d'autres jeux du même genre.

Le combat est assez simple et dans notre expérience il a consisté à cliquer sur l'une des cibles viables de la carte d'aperçu de l'océan qui montre les navires à proximité ainsi que tous les différents bastions des PNJ et ceux appartenant à d'autres joueurs. Lorsque vous attaquez un de ces repaires, vous pouvez choisir les unités que vous envoyez et vous êtes en mesure d'obtenir un aperçu de leurs statistiques vitales pour évaluer combien en envoyer dans la bataille. Une fois l'attaque lancée les unités ont besoin d'un certain temps pour atteindre la cible en fonction de sa distance. Après la bataille, les unités rentrent au bercail avec le butin qu’elles ont réussi à piller si elles ont remporté leur assaut.

 

 

Pirates Tides of Fortune screenshot (4) copiaPirates Tides of Fortune screenshot (3) copiaPirates Tides of Fortune screenshot (2) copiaPirates Tides of Fortune screenshot (1) copia


Dans l'ensemble le jeu n’est pas trop mal, mais malheureusement il n’offre rien de nouveau que nous n’ayons déjà vu à plusieurs reprises et il reprend les mêmes fonctionnalités d'autres jeux du genre avec une thématique différente. Cela ne veut pas dire que le jeu ne peut être apprécié, en particulier par les joueurs qui n’ont pas joué ce type de jeu avant, mais ceux qui aiment le genre et sont à la recherche de quelque chose de nouveau vont probablement obtenir la même vieille expérience. Les sons étaient répétitifs, en particulier la musique de fond, mais la voix de notre mentor était bien faite et nous avons apprécié l'accent pirate (les joueurs peuvent basculer entre différentes langues, y compris l’anglais non-pirate). Les graphismes datent un peu malheureusement et nous nous attendions à mieux, même pour un MMO par navigateur.