Premières impressions de Conflict of Nations

7.5 Note totale
Gameplay: 7/10
Graphismes: 1/10
Performances: 8/10

Diplomatie et Stratégie, carte énorme, beaucoup de technologies

Similaire à d'autres jeux de Bytro Labs, avantage initial si on utilise de l'argent réel

Comme vous le savez sans doute, ce week-end, nous avons joué au nouveau RTS Conflict of Nations, développé par Dorado Games en collaboration avec Bytro Labs (studio connu pour Supremacy 1914 et Call of War). Dans ce titre, les joueurs sont plongés dans les temps modernes entre la fin du XXe siècle et le début du XXIe siècle, et ils se retrouvent à la tète de véritables nations à un moment où la troisième Guerre mondiale est sur le point de commencer.

Le but ultime du jeu est de contrôler les territoires pour obtenir des points de victoire. Chaque partie dispose d'un certain nombre de points de victoire qu'un joueur ou une alliance doivent atteindre pour gagner. Ensuite, le jeu est redémarré. La manière de gagner dépend de la stratégie mise en oeuvre.

Conflict of Nations est un jeu gratuit par navigateur, donc pas besoin de télécharger un client de jeu, nous sommes donc mis au travail immédiatement pour voir ce qu'il offrait. Malheureusement, quelques heures de jeu ne sont pas suffisantes pour prendre la pleine mesure de Conflict of Nations car la plupart des actions nécessitent plusieurs heures pour se terminer. Ce n'est pas un jeu devant lequel on peut s'asseoir avec l'idée d'y consacrer beaucoup de temps.

 

conflict-of-nations-review-screenshots-4-copiaconflict-of-nations-review-screenshots-5-copia


En entrant, le joueur a deux options : rejoindre une partie ou en créer une nouvelle. Les parties sont principalement divisées par langue, étant donné que pour établir des relations avec d'autres joueurs, il est important d'être en mesure de communiquer. Le nombre de places disponibles et le placement des joueurs est également indiqué. Au total, il y a un total de 26 pays jouables, et avant d'entrer dans une partie en cours, on peut voir la situation des pays et de leurs relations. La carte du jeu est très grande, et prend pour référence la carte géopolitique actuelle. Les pays qui ne sont pas contrôlés par les joueurs sont contrôlés par l'IA.

La première décision prise, où jouer, est très importante car elle détermine non seulement le nombre de villes qui sont disponibles (ce qui peut sembler injuste, car certains joueurs en ont plus et d'autres moins, mais cela implique aussi qu'ils ont plus d'endroits à défendre au début, ce qui n'est pas facile), mais aussi à la distance à laquelle se trouvent des alliés et des rivaux potentiels.

Une fois qu'il a choisi sa nation, le joueur est en charge d'un certain nombre de villes, et il lui incombe de les gérer. Il faut créer une industrie pour produire des ressources pour pouvoir construire des bâtiments et créer une armée, mais aussi investir dans la recherche de nouvelles technologies pour améliorer les unités et avoir accès à de nouvelles.

 

conflict-of-nations-review-screenshots-6-copiaconflict-of-nations-review-screenshots-7-copia


Une des choses les plus importantes à considérer lors du choix d'une partie à rejoindre, est le jour dans le jeu. Comme c'est un jeu qui se déroule dans un monde persistant, le jeu progresse, même lorsque les joueurs ne sont pas connectés. Toutes les tâches et les processus de construction suivent leur cours quand on est déconnecté, que ce soit les améliorations des bâtiments et des unités, où le mouvement des troupes ou la recherche de nouvelles technologies.

Chaque jour écoulé signifie qu'il ya des joueurs qui ont acquis un avantage, qui ont collecté des ressources et ont eu le temps de former des troupes. Mais cela n'influe pas seulement sur cet aspect. Le passage des jours détermine également l'utilisation des technologies. Les joueurs ont de nombreuses branches de recherche à travers desquelles ils peuvent découvrir des unités nouvelles et puissantes (infanterie, lance-missiles, navires, avions...), et les différents niveaux technologiques exigent d'avoir atteint un certain jour de jeu afin de pouvoir y accéder. Avant que le jeu n'arrive à ce jour-là, aucun joueur ne peut faire usage de la technologie de ce niveau. Cela garantit que tous les joueurs se maintiennent à un certain niveau pour que les parties soient équilibrées et que les joueurs qui investissent de l'argent réel dans le jeu ne reçoivent pas un avantage significatif sur les autres.

Le combat est automatique. Le joueur détermine les unités avec lesquelles il souhaite attaquer et celles-ci commencent à marcher vers la cible. En arrivant, les deux camps se battent sans que le joueur ne puisse intervenir Selon les types d'unité, le moral, le terrain et d'autres éléments, le jeu détermine celui qui remporte la victoire et fournit un rapport détaillé. C'est un système simple et habituel dans les jeux du genre.

 

conflict-of-nations-review-screenshots-8-copiaconflict-of-nations-review-screenshots-9-copia


Conflict of Nations dispose d'une monnaie Premium : l'or. On peut l'obtenir dans le jeu lui-même (quoique rarement), mais elle est généralement obtenue en l'achetant avec de l'argent réel. L'or peut être utilisé pour obtenir des ressources supplémentaires lorsqu'il n'en manque pas trop pour construire quelque chose et acquérir le statut VIP, qui accorde certains privilèges comme la possibilité d'accélérer les files d'attente de production. On comprend clairement pourquoi les niveaux technologiques ont des restrictions reliées avec les jours passés dans le jeu.

S'il y a quelque chose qui met en valeur le jeu est son système politique et diplomatique. Au-delà de tous les mécanismes que les développeurs ont mis en œuvre, c'est la négociation entre les joueurs qui donne vie à Conflict of Nations. Si un autre joueur veut prendre contact avec vous pour établir une alliance, il dépend de vous pour décider si vous voulez aller de l'avant, demander un cadeau, ou si vous préférez le maintenir au rang de vos ennemis. Pour aider à prendre une décision de ce genre, les joueurs disposent d'espions qui recueillent des informations sur les autres joueurs, tels que l'état de leurs villes, les technologies qu'ils ont étudiées ou les troupes à leur disposition. En outre, les espions peuvent également saboter les villes ennemies et faire baisser le moral des troupes.

Avec vingt-cinq joueurs avec un œil sur vos biens, vous devez apprendre à discerner entre les ennemis et les alliés potentiels. Vous pouvez avoir choisi une zone initiale entourée par des joueurs qui envisageant de mettre en place une grande alliance et vous voir ensuite assiégé par des ennemis. La beauté de Conflict of Nations réside dans l'interaction pure entre les joueurs.

C'est un jeu qui a beaucoup à offrir à ceux qui aiment la stratégie et les jeux modérément lents dans lesquels il n'est pas nécessaire d'être constamment au courant de ce qui se passe. Ceux qui investissent de l'argent réel peuvent avoir une longueur d'avance importante, mais cela ne signifie pas qu'ils vont gagner.