Premières impressions de Vikings: War of Clans

8.5 Note totale
Gameplay: 7/10
Graphismes: 9/10
Performances: 10/10

Bons graphiques, beaucoup de contenu, performances parfaites

Pas d'innovations par rapport à d'autres titres dans le genre

Cette semaine, nous avons testé la version PC récemment publiée de Vikings: War of Clans, le dernier MMO de stratégie de Plarium, développeur de jeu comme Sparta: War of Empires, Nords: Heroes of the North ou Pirates: Tides of Fortune, entre autres. C'est un titre gratuit pour les navigateurs Web qui offre la stratégie typique de collecte de ressources et de développement d'empire, où les joueurs doivent former une armée pour lutter contre d'autres joueurs et des ennemis contrôlés par l'IA.

À première vue, on trouve un jeu avec de bons graphiques, tant pour les images des menus, que pour l'interface et toutes les animations des villes. Sans aucun doute, le studio Plarium sait comment faire un jeu qui présente bien visuellement. Le simple fait de voir la ville et de voir tous les personnages effectuer leurs différentes tâches est impressionnant.

L'aventure commence par un tutoriel dans lequel un PNJ nous montre aimablement les fonctions principales : la façon dont se construisent les bâtiments, comment créer des unités pour rejoindre les rangs de l'armée et la manière d'attaquer les colonies ennemies. Avec une transition qui est à peine perceptible, le jeu progresse, ce qui convertit le tutoriel en missions régulières (si l'on peut l'appeler ainsi, car ce sont en réalité des récompenses pour accomplir des tâches qui s'accomplissent de toute façon).

Pendant les premières heures de jeu, le contenu est assez simple. Nous avons dû construire une série de bâtiments (moulins, mines, fermes, casernes, etc.), puis les améliorer. Des tâches très simples où tout ce que vous avez à faire est de cliquer avec la souris ici et là, un processus qui peut devenir frustrant et terriblement ennuyeux. Comme beaucoup d'autres développeurs, Plarium tombe dans le piège de rendre trop facile le début de ses jeux, en pensant évidemment que ce qui est intéressant doit se trouver à un niveau élevé ; mais cela provoque que, dans un premier temps, la progression est fastidieuse. Cependant, il est vrai que plus tard, le jeu devient amusant.

 

vikings-war-of-clans-screenshots-1-copia vikings-war-of-clans-screenshots-3-copia


Après quelques heures de construction de bâtiments et de création d'unités, qui sont divisés en six catégories primaires et cinq niveaux différents, nous nous sommes sentis plus impliqués dans la partie stratégique du jeu. Le système d'unités du jeu suit le modèle de base du jeu pierre, papier et ciseaux. Toutes les unités souffrent de faiblesse contre un autre type spécifique d'unité, de sorte que choisir de manière appropriée la composition de son armée est importante.

Le combat est fidèle à ce qu'on peut attendre d'un titre de ce genre. Les joueurs ont à disposition une carte globale où ils peuvent voir les colonies des clans rivaux, des campements neutres, des gisements de fer, des mines d'or et des grottes où se cachent des ennemis neutres. Une fois qu'une cible est sélectionnée, les unités d'exploration peuvent être envoyées pour enquêter sur le type de défenses de l'adversaire et les ressources dont il dispose. Ainsi, il est possible d'organiser l'attaque avec plus de précision. Les combats sont complètement automatisés ; la seule chose sur laquelle le joueur peut intervenir est sur l'envoi des troupes et la disposition de l'armée avant de le faire. Le combat se résout avec un rapport indiquant les détails les plus importants du conflit et le résultat.

 

vikings-war-of-clans-screenshots-5-copia vikings-war-of-clans-screenshots-11-copia


Vikings: War of Clans offre une grande variété en termes de personnalisation. Le personnage principal (héros) progresse avec l'expérience et peut apprendre beaucoup de nouvelles compétences. En outre, vous pouvez créer différents types d'armes et d'armures pour améliorer de manière passive l'armée ou l'économie. A cela, il faut ajouter qu'il existe une deuxième version du système de compétences, appelé «connaissance» qui permet également d'acquérir de nouvelles compétences pour améliorer les unités militaires et l'économie. Avoir deux systèmes si semblables peut être déroutant, mais les deux éléments sont différents lorsque l'on progresse en montant de niveau.
Quiconque ayant joué à un titre de Plarium trouvera les mécanismes de jeu familiers. Ils suivent une méthode éprouvée depuis des années et qui fonctionne comme un charme si l'on se fie simplement au nombre de joueurs et de téléchargements de leurs jeux dans les différents magasins numériques, comme c'est le cas pour Vikings, qui, avant les navigateurs était disponible dans la boutique Android. La différence fondamentale entre les jeux Plarium est l'atmosphère. Et voilà où nous avons rencontré un problème. Comme il peut paraître évident, lVikings: War of Clans est un jeu de Vikings, mais le problème c'est que Nords aussi (bien que une version quelque peu fantaisiste), et c'est un jeu avec un budget inférieur au second. Nords est un titre avec beaucoup de budget et dont l'éditeur prend grand soin. Il est difficile de déterminer pourquoi on devrait jouer à Vikings si on peut jouer à Nords.

Cela dit, Vikings est un grand titre. Sa communauté est grande et offre beaucoup de contenu qui ravira les fans des jeux de stratégie par navigateur, indépendamment s'ils aiment les Vikings ou pas.