Final Fantasy XIV peut-il succomber au modèle free-to-play?

 

Final Fantasy XIV est un MMORPG tout à fait particulier qui est principalement connu pour son histoire unique et troublée. Développé par Square Enix , le jeu est la deuxième tentative pour amener la franchise Final Fantasy extrêmement populaire en ligne - le premier étant FFXI - qui a été lancé en Septembre 2010. Le jeu était mauvais et profondément vicié dans presque chaque aspect : à partir du moteur graphique extrêmement lourd jusqu’aux contrôles maladroits, l’interface utilisateur, le système de quêtes et le contenu in-game. Il était en fait si mauvais qu'en 2011 Square Enix a décidé de retrousser ses manches et d’investir une énorme quantité d’argent et de personnel pour remanier en profondeur le jeu. Ils ont également décidé de ne pas demander de souscription aux joueurs qui ont acheté le jeu jusqu'à ce qu'ils considèrent que le jeu valait le prix mensuel. Cependant, il était déjà clair à ce moment là, que la quantité de travail nécessaire pour réparer et corriger tous les aspects du jeu était trop importante, alors finalement, ils ont décidé d'arrêter le jeu en 2012 et de développer presque à partir de zéro une nouvelle version " 2.0 " qui a été lancée en 2013 sous le nom de Final Fantasy XIV : A Realm Reborn.

En dépit de tous les joueurs et les fans de Final Fantasy qui avait été fortement déçus par l'échec de la première version, Square Enix se sentait encore assez confiant pour prendre la décision courageuse de lancer le jeu comme pay-to-play avec un abonnement mensuel classique. Même si le jeu était sans doute extrêmement médiatisé et très attendu par un bon nombre de joueurs, cela peut-il être considéré comme un choix judicieux? Est-ce que le jeu réussira à survivre avec un modèle payant? Et comment les joueurs réagissent maintenant que le jeu a été officiellement lancé?

 

screen8 copiascreen6 copia


Les premières impressions sont toujours extrêmement importantes et même les MMORPG ne peuvent pas défier ce principe simple, et le jour du lancement et les suivants peuvent être très difficiles. Un grand nombre de jeux à succès portent encore le fardeau d'un lancement catastrophique (Demandez à Blizzard pour Diablo III) et certains d'entre eux ont payé le prix fort pour cette erreur. Pour FFXIV : ARR , les joueurs qui ont précommandé un exemplaire ont reçu un jour plus tôt trois passes d'accès qui leur permettaient de jouer à partir du 24 août, soit trois jours avant son lancement . Ce que beaucoup de joueurs redoutaient est arrivé et le lancement a été un désastre total : problèmes de connexion, lags, files d'attente, problèmes avec certaines fonctionnalités et mécanismes, etc. L'équipe de développement a présenté ses excuses rapidement sur le forum officiel et même si depuis le 27 août - date officielle du lancement - les choses allaient beaucoup mieux et la majorité des joueurs étaient capables de jouer sans aucun problème, Square Enix a dû fermer à la création de nouveaux personnages dans certains mondes et instaurer "des horaires de création de personnage" pour les mondes les plus fréquentés. Cette limitation, qui est encore d’actualités en ce moment, a été une grande déception pour beaucoup de joueurs qui voulaient jouer avec leurs amis sur un serveur spécifique sans être obligés de vérifier en permanence si leur serveur est ouvert à la création de nouveaux personnages ou pas. Pour remédier à cette situation, Square Enix offre 6 jours de transfert de personnages à partir du 15 octobre et jusqu'au 21 octobre.

Donc, la date de lancement est passée et le jeu est désormais entièrement jouable sans problèmes. Cependant, au cours des dernières années, nous avons vu beaucoup de super  MMORPG AAA, avec une valeur de production élevée et un éditeur reconnu, qui ont été lancés avec succès en tant que pay-to-play, devoir se rendre au modèle free to play ou buy-to-play peu de temps après. Pensez à Tera, The Secret World, voire même SWTOR, qui a été considéré par beaucoup comme le "New King". Avec la grande offre de jeux free-to-play extrêmement compétitifs et de grande qualité en ce moment,  lancer un jeu sur un modèle P2P est un pari difficile, et survivre selon cette modalité est encore plus compliqué.

 

screen 7 copiaifrit copia


Alors pourquoi Square Enix a-t-il choisi la voie risquée du p2p au lieu du F2P ou du b2p? Eh bien, outre la volonté évidente pour les revenus, à notre avis, il ya des raisons plus intéressantes également. Tout d'abord, même s'ils savent qu'ils ne vont pas offrir quelque chose de vraiment innovant, ils savent aussi que ce qu'ils proposent est un MMORPG parc à thème de premier ordre qui présente les éléments les plus appréciés des MMORPG traditionnels, et que chaque élément est extrêmement solide, les graphismes, pour n'en nommer qu’un, sont probablement les meilleurs que nous ayons jamais vu dans un MMORPG. En bref, ils ne cherchent pas à vous donner quelque chose de nouveau, ils essaient de vous donner le meilleur de votre repas préféré. Une autre raison est sans nul doute le facteur Final Fantasy.

Beaucoup de critiques sur la version précédente du jeu concernent le manque de l'atmosphère et des éléments qui ont rendu les chapitres hors ligne si appréciés. Square Enix a travaillé dur pour corriger ce gros défaut du jeu, et maintenant nous devons admettre que vous pouvez réellement respirer Final Fantasy partout, et ce n'est pas juste une chose, c'est le mélange parfait du style artistique, des environnements, des personnages, des histoires, des créatures populaires et - surtout - la belle musique et les sons. Sérieusement, si vous êtes un fan de Final Fantasy comme nous, vous serez probablement pris d’une attaque de nostalgie la première fois que vous montez sur un chocobo et que vous entendez le thème Chocobo pendant toute la chevauchée. Et le reste des pistes – nouvelles ou en provenance des jeux hors ligne - sont tout simplement incroyables et parviennent à créer une atmosphère qui est à la fois nouvelle et chaleureusement familière en même temps. C'est pourquoi nous pensons que beaucoup de joueurs vont rester et jouer encore avec le modèle p2p, parce que c'est quelque chose de vraiment unique que l'on ne retrouve nulle part ailleurs, que seul un jeu comme Final Fantasy peut offrir.

Cependant, tout ce qui brille n’est pas de l’or, et beaucoup de joueurs, après un certain temps passé dans le jeu, commencent à se plaindre du manque de contenu et des quêtes qui semblent commencer autour du niveau 30 et sont répétitives. Cela semble être encore pire quand vous voulez monter de niveau une seconde classe. Donc, comme prévu, beaucoup d'utilisateurs vont annuler leur abonnement après le mois gratuit inclu dans l'achat. Bien sûr cette chute des utilisateurs actifs a lieu dans chaque nouveau MMORPG après le premier mois, mais que fera Square Enix si l'hémorragie ne s’arrête pas ? Eh bien, si vous jetez un œil à FFXI, vous pouvez voir que même si le jeu ne fait pas de gros chiffres et son nouveau petit frère est déjà sorti, il est toujours en vie et avec un modèle économique p2p, donc il est probable que Square Enix se cantonne au modèle p2p pour FFXIV : ARR également . Cependant, si les choses devaient aller si mal que Square Enix doive changer d'avis, nous voyions plus probable un modèle B2P avec un cash -shop léger – dans le style de GW2 – qu’un modèle F2P avec une boutique intrusive.

 

screen5 copiascreen2 copia


Nous souhaitons tout le meilleur à FFXIV: ARR, et nous espérons vraiment que, avec le temps, et avec Yoshida aux commandes, il parviendra à racheter la mauvaise réputation de la première version horrible auprès des joueurs. Même après le lancement, les développeurs travaillent dur pour faire face à la hauteur des attentes de leurs fans et le mois prochain, ils vont sortir une mise à jour de contenu énorme qui introduira des logements de joueurs et une première forme de JCJ. Si vous êtes un fan de Final Fantasy déçu par les derniers jeux solo et que vous avez toujours rêvé de jouer votre saga préférée avec vos amis, vous devriez donner sa chance à FFXIV: ARR, car il parvient à insuffler parfaitement une véritable atmosphère old-school Final Fantasy dans un vrai MMORPG.