Nous avons essayé Aura Kingdom

7.5 Note totale
Graphismes: 8/10
Gameplay: 7/10
Effets Sonores: 7/10

Beaux graphismes colorés

Combat simpliste

 

Nous avons eu l’occasion d’avoir un petit aperçu d’Aura Kingdom, le nouveau MMORPG fantasy d’Aeria Games, qui vous plonge dans le monde d’Azuria qui regorge d’art, de culture et de magie.

Notre brève incursion dans le monde d’Aura Kingdom, actuellement dans sa phase alpha, a commencé par le système de création de personnage. Huit classes différentes qui se divisent entre mêlée, à distance et magie sont disponibles avec une neuvième classe non révélée. Chaque classe nous a montré ses principales forces et faiblesses donnant un aperçu rapide de ce qu’on peut  attendre de chaque classe.

Après le choix de la classe, vous devez "personnaliser" l’apparence de votre personnage. Les options étaient relativement limitées avec le choix entre un certain nombre de différentes coiffures, de couleurs prédéfinies et de visages et... c’est à peu près tout. Les coiffures avaient l’air cool, en particulier celles des personnages féminins, très détaillées et en harmonie avec le style anime. Nos principales critiques sont que tout d'abord votre choix était assez limité, et d'autre part, le personnage masculin avait l’air d’être une fille; svelte, traits fins, et même la plupart des coiffures accentuent cela. Style Anime ou tout simplement manque d'options de personnalisation à cause du stade alpha de développement? Nous verrons.

Vous bénéficiez également de choisir ensuite votre Eidolon, qui est votre compagnon principal et il y a quatre variations à choisir pour notre classe. Celui-ci vous sera bénéfique selon une variété de façons en et hors combat et chacun possède ses forces et ses faiblesses. Pas sûr à quel stade ces compagnons entrent en jeu, mais on peut supposer que c’est à partir d’un certain niveau car nous ne les avons pas vus en action comme nous avons joué seulement dans les premiers niveaux. Les familiers et les compagnons vont certainement être une grande fonctionnalité dans le jeu mais on en saura plus à ce sujet dans quelques temps.

Nos premiers pas dans le monde du jeu nous ont emmenés dans la ville endormie et calme de Port Skandia, une ville avec des graphismes bien détaillés et jolis qui collent bien avec le style anime des personnages et des environnements. La zone était vraiment vivante, colorée et agréable à explorer, particulièrement lorsque que nous nous sommes enfoncés dans la nature pour explorer la zone de démarrage plus en détail. Ce qui nous a le plus plu, c'est le style graphique et l'aspect général du jeu, mais le faux pas énorme pour nous fut les murs invisibles. Nous savons que les zones doivent être clôturées à certains endroits mais absolument aucun effort n'a été fait pour le faire subtilement ; nous nous sommes heurtés à des murs invisibles en pleine course assez souvent.

Les quêtes que nous avons entreprises étaient de faible niveau, nous avons eu la mission passionnante de livrer de la confiture et écouter une dispute entre «Kenny» et «Barbie» (ce n’est pas une blague !). Comme généralement ce type de quêtes peut durer un certain nombre de niveaux, nous avons décidé de les laisser et de partir à l’aventure pour combattre quelques créatures alentour, tout en jetant un coup d'œil alentour.

Le combat fut assez facile : cibler et appuyer sur les boutons. En lançant un sort en étant trop loin de l’adversaire, nous avons remarqué que notre personnage se déplaçait automatiquement vers la cible, puis jetait le sort quand l’adversaire était à portée (ce qui est sympa, mais peut aussi vous causer des problèmes si vous ne faites pas attention).

Nous avons réussi à parcourir la plus grande partie de Port Skandia et les régions avoisinantes avant que certains portails nous empêchent de passer en nous informant que notre niveau était insuffisant. Globalement, c'est un jeu agréable, bien fait, mais de ce que nous avons vu rien de vraiment unique (mais sur le marché du MMORPG fantastique ce n'est guère une surprise). Beaucoup de menus pour les modifications d’armes et d’armures et des améliorations, mais comme ils étaient complètement inutilisables à ce moment-là, nous ne savons pas la profondeur de l'artisanat.





 

One Comment - "Nous avons essayé Aura Kingdom"

  1. Bash 22/12/2013 at 22:31 -

    Bonsoir.

    Il est vraiment bien, ayant un personnage de niveau 42 et fait toutes les classes jusqu’au level 20.

    Les compagnons est un mode très bien vue de leurs par, les combats sont dynamiques et plaisant, vous pouvez discuter avec eux et combattre ensemble.

    à partir du level 40/41, vous avez une classe secondaire, donc exemple, je suis nécromancien de base et maintenant je suis nécromancien et mage avec du coup, des sors de chaque classe.

    Le pvp, est une arène 5vs5 disponible au level 40.
    Le joueur entre dans l’arène et combat pour tenir la pierre du centre pour avoir les points.

    Le système de groupe en lui même est pas top, sur tout mmo de base, en groupe, chaque kill d’objectif compte pour tout le monde, là que pour vous, du coup le mode de groupe est inutile, vous partagez l’xp mais pas l’objectif, ce qui est dommage.

    Une chose innovante et intéressante, c’est que vous n’avez pas de mana ou d’énergie ou même de la rage, dans ce jeu, vous envoyez des sors jusqu’à un qui tombe mais sans besoin d’une réserve, donc ce qui rend les combats dynamiques et économique car vous n’achetez pas de popo de mana.

    Les quêtes sont divertissantes, beaucoup de quête pour tuer du mob mais beaucoup de blabla et de déplacement.

    Sinon, le jeu est un peu trop facile, je suis level 42 et je ne suis jamais mort, car bien souvent, vous tuez le mob en 2/3 coup car vos compagnons font déjà très mal, en plus des potions automatiques.

    Ce qui est un peu barbant, c’est les nombreuses cinématiques de discussion auquel vous ne pouvez pas passer ou les téléportations inattendus qui vous mènes à un endroit pour la quête.

    Enfin, le jeu en lui même est très bien, il pourrait même surpasser Grand Fantasia, du même groupe.