Nous avons essayé Firefall

7.5 Note totale
Graphismes: 7/10
Gameplay: 8/10
Son: 7/10

Vaste monde | Gameplay intense

Quelques bugs | Un répétitif

Nous avons eu l'occasion d'essayer la bêta fermée du nouveau shooter de Red 5 Studios, Firefall, qui emmène les joueurs dans un avenir dans lequel un vaisseau spatial humain s'est écrasé sur la Terre au Brésil libérant des impulsions d'énergie étranges qui ont couvert une partie de la planète et invoqué une race extraterrestre connue sous le nom de l'Elu qui a commencé à envahir la Terre. Dans le jeu, vous êtes un mercenaire, engagé pour lutter contre l'Elu et ramasser un minerai étrange, le Crystite, qui est apparu après la catastrophe.


Le jeu est essentiellement un shooter dans un monde ouvert, avec de nombreuses zones à explorer et quelques touches de RPG, qui vous permettent d'améliorer votre Nanosuit et votre équipement, de construire des objets et de modifier votre apparence. En plus du JCE, le jeu a un système de JCJ qui est aussi assez amusant.

En entrant dans le jeu, nous sommes arrivés sur un écran de création de personnage dans lequel vous pouvez choisir votre battleframe (qui détermine votre classe et votre rôle); Assault, Biotech, Recon, Ingénieur ou Dreadnaught. Vous êtes également en mesure de changer votre apparence physique, mais d'une manière assez limitée, car il y a seulement 2-3 types de visage et de cheveux et nous n’avons pas pu changer les paramètres. Nous avons choisi d'être Dreadnaught (une classe de dur à cuire, équipée de gros calibres), puis nous sommes entrés dans le jeu où nous avons d’abord regardé une cinématique spectaculaire qui explique ce qui s'est passé dans le jeu et qui nous sommes.

Après une courte vidéo d'introduction, nous avons débarqué d'un petit bateau à Copacabana et nous nous sommes promenés alentour. Tout d'abord les graphismes, bien que n'étant pas super détaillées, sont fonctionnels et, dans les zones énormes où le jeu se déroule, sont assez spectaculaires. Ensuite, nous avons essayé l'une des choses les plus amusantes du jeu, les jet packs. Les jet packs permettent de "voler" pendant quelques secondes, ce qui ravira les joueurs qui aiment explorer, parce que le monde est entièrement ouvert et avec le jet pack, vous pouvez atteindre les plus hauts sommets avec un peu de patience.


Puis nous avons découvert que, à tout moment, on peut choisir de jouer en première ou troisième personne, simplement en appuyant sur une touche, ce qui permet à chaque joueur de choisir l'option qui lui plaît le plus. Notre classe est armée de 2 pistolets, un pistolet Gatling capable de générer des mini boucliers et un fusil de combat. Après avoir passé un certain temps à faire des sauts avec le jet pack et manqué de mourir en tombant d'une grande altitude (il n’est pas recommandable de monter à la hauteur maximale, parce que lorsque l'impulsion est terminée, vous tombez ... et ça fait mal), nous avons décidé d'avancer à travers les missions du tutoriel.

Les premières missions du tutoriel vous montrent différentes consoles et vous expliquent à quoi elles servent. Par exemple, vous pouvez voir que, avec quelques cristaux, que vous obtenez en tuant des ennemis, vous pouvez acheter l'un des autres battleframes et le remplacer quand vous voulez. Vous pouvez également améliorer votre battleframe avec certains cristaux, qui donnent plus de résistance, de vitesse, etc. On peut aussi les peindre avec des motifs et des couleurs différentes, ce qui donne plus de choix pour la personnalisation.


Nous avons essayé d'autres options et nous avons vu que chaque battleframe a un arbre de compétences très étendus, que vous pouvez débloquer à mesure que vous acquerrez de l'expérience, car il n’y a pas de niveaux dans le jeu, et avec l'arbre de compétences vous pouvez obtenir des améliorations, des pièces, des compétences, des armes, etc. Chaque Battleframe dispose d'un compteur d’expérience propre, de sorte que vous devrez mettre à jour chacun d'eux séparément.

Très rapidement, nous avons découvert deux aspects intéressants du jeu, une console appelée « New You » dans laquelle vous pouvez changer votre apparence à tout moment avec une variété d'options pour les visages, des coiffures, des chapeaux, ou des tatouages.


Après avoir exploré toutes les consoles, le magasin d’objets du jeu et une partie de la ville de départ, nous avons suivi le tutoriel dans l’apprentissage de la prospection des minéraux. Pour ce faire, vous devez utiliser une sorte de marteau pour frapper le sol et voir s’il ya des minéraux à proximité. Pour recueillir ces minéraux, vous pouvez utiliser une sorte de tour d'extraction qui, pendant l'extraction des minéraux, va attirer la faune locale, que vous devrez tuer avant qu'ils ne détruisent la tour d'extraction. Ainsi, la collecte des ressources est un plaisir ... mais je ne sais pas si, après vingt extractions vous allez encore la trouver intéressante.

Après cette mission, nous avons décidé d'explorer le vaste monde plein d'ennemis et de missions qui apparaissent sur la carte. La première mission que nous avons trouvée fut un groupe d'élus qui attaquaient une base. Mission facile avons-nous pensé ... mais non en fait, en quelques secondes, nous nous sommes retrouvés encerclés et notre personnage est mort très rapidement. Après quelques tentatives infructueuses, nous avons formé un groupe et nous avons décidé de supprimer l'Elu. Après une bataille courte mais intense, nous avons éliminé l'élu et sa balise. Après avoir terminé la mission et reçu l'expérience correspondante, nous nous sommes aperçus que la carte changeait à mesure que l’on complète ce type de missions, en perdant ou gagnant des zones dans le processus, et il y a toujours des zones en danger ou à conquérir, et y aller en solo n'est pas un bonne idée.


Les missions suivantes que nous avons trouvées consistaient généralement à aller à un point et sauver quelqu’un, ou construire un objet et l’apporter à un autre gars. Un détail que vraiment sympa, c'est le fait que le cycle jour/nuit est respecté et nous avons même dû utiliser une lampe de poche car il faisait vraiment sombre.

Nous avons ensuite décidé d'essayer le JCJ, donc nous nous sommes rendus à la console JCJ qui proposait 3 options: Team Deathmatch, Sabotage et Harvester, ainsi que le mode spectateur, qui permet aux joueurs de regarder les replays des combats.


Le premier que j'ai essayé était le mode Harvester dans lequel 2 équipes doivent se battre pour le contrôle de certains types de plates-formes d'exploitation minière, en accumulant des points lorsque les équipes maîtrisent les points d'extraction. Assez drôle, et la carte était assez grande pour participer à des escarmouches palpitantes. Ensuite, nous avons essayé le mode Sabotage dans lequel une équipe doit défendre des tours de communication et l'autre équipe doit pirater les tours. Enfin, nous avons  essayé le mode Deathmatch par équipe typique où les deux équipes s'affronteront dans un combat où celui qui tue le plus remporte la partie.
A la fin, nous avons jeté un coup d’œil sur les replays du mode spectateur ; la vérité est que les replays sont très intéressants, et vous êtes capable de vous mettre dans la peau de chaque joueur ou de déplacer la carte à votre gré, ou encore mettre en pause ou accélérer. Très complet.


En conclusion, Firefall a le potentiel pour devenir un grand jeu : énorme, très agréable à explorer, avec beaucoup de choses à faire, il ne laisse personne indifférent. S'il est vrai qu'il a encore pas mal de bugs, et même si les graphismes ne sont pas extraordinaires, le jeu est assez intense bien qu’il peut être encore un peu répétitif à certains moments. Cela dit, si vous aimez les MMORPG, les shooters et le travail d’équipe, cela vaut la peine d’essayer Firefall car vous allez sans doute l’apprécier.