Nous avons essayé Hawken

8.3 Note totale
Graphismes: 9/10
Gameplay: 8/10
Effets Sonores: 8/10

Graphismes impressionants | Combat rythmé | Nombreux mechs différents

Peu de cartes

Pour mémoire, Hawken est un shooter à la première personne gratuit qui place les joueurs aux commandes de robots Mech pour des combats à haute teneur en action. Les joueurs peuvent personnaliser leurs mechs selon leur volonté et rejoindre leurs amis sur le champ de bataille pour semer la destruction dans les magnifiques paysages d’Hawken.

Nous avons déjà parlé du jeu dans notre essai antérieur lors de la bêta fermée du jeu mais à présent le titre est en bêta ouverte et nous avons voulu jeter un nouveau coup d’œil pour voir si le jeu a subi des changements et des améliorations et si du contenu additionnel a été implémenté.


Les graphismes et les effets sonores sont évidemment à peu près les mêmes, mais ils sont impressionnants. Nous avions presque oublié à quel point l'environnement et l’action sont de grande qualité. Les graphismes des cartes et leurs effets ne sont pas seulement bons, ils sont totalement géniaux, surtout à cause du style utilisé qui rappelle les villes poussiéreuses du manga Alita. L'équipe artistique a fait de l’excellent travail.


Pour trouver des nouveautés, nous sommes allés dans la boutique du jeu et nous avons découvert 2 mechs intéressants, l’infiltrator et le bruiser, disponibles pour un essai pendant un nombre de jours limité. C'est une bonne chose de la part des développeurs de donner aux joueurs la chance de tester quelques-uns des mechs disponibles, afin qu'ils puissent jouer avec eux et voir si ils correspondent à leur style de jeu. Les nouveaux Mechs sont totalement différents et très intéressant à première vue. Comme toujours, Meteor a fait un excellent travail avec le design des mechs, et vous pouvez deviner le type et le rôle de chaque mech rien qu'en le regardant.


L’infiltrator est un petit mech léger et sournois (classe A) capable de faire de gros dégâts en embuscade grâce à ses équipements. Son arme principale est un fusil d'assaut standard qui peut être commuté avec un canon à chaleur causant des dégâts importants à des niveaux plus élevés. L'arme secondaire est un lance-grenade qui tire des mines explosives qui peuvent être manuellement déclenchées. Il possède une capacité de camouflage actif masquant la visibilité et le radar pendant une courte période. Nous devons dire que nous avons passé un moment très amusant aux commandes de l’infiltrator. C'est un mech très mobile et difficile à utiliser à cause de la possibilité de manuellement exploser les mines du lance-grenade et du camouflage, qui est une compétence vraiment délicate. Mais une fois que vous vous habituez, vous pouvez effectuer des assassinats furtifs et des embuscades, tromper vos ennemis et faires des attaques éclair. Gardez à l'esprit que ce mech a une valeur d’armure faible et mourra assez rapidement, il est donc préférable d'éviter l’affrontement direct contre les ennemis plus lourds et être prêt à prendre la fuite le cas échéant. Si vous aimez courir vite, frapper fort et tendre des embuscades, c'est vraiment un mech pour vous.


Le bruiser est un mech qui peut être considéré comme une unité touche-à-tout. Son armement et son savoir-faire le rendent utile à tous les niveaux. Son arme principale est un canon de suppression infligeant des dégâts massifs; efficace de près mais moins fiable à longue portée, il peut être commuté avec un canon mitrailleur plus tard. L'arme secondaire tire une salve de missiles qui peuvent être verrouillées sur des cibles et qui de gros dégâts. L’attribut du bruiser est un bouclier absorbant les dégâts qui réduit les dégâts subis pendant une courte période. À première vue, il ressemble à un mech puissant et simple, mais en l’essayant, nous avons réalisé que la réalité est un peu différente. Le bruiser est en fait un mech très difficile à maîtriser. Tout en étant bon à n'importe quelle distance, il n'excelle dans rien. En outre, ses missiles peuvent facilement déchiqueter les cibles, mais il est très difficile de leur faire atteindre une cible à cause de la structure des cartes, pleines de colonnes, de bâtiments et de cachettes. Nous sommes morts beaucoup de fois en essayant de comprendre comment utiliser le potentiel du bruiser, et nous avons réalisé qu'il se distingue vraiment que lorsqu’il sert de soutien à une attaque organisée d'une bonne équipe. Dans ce cas, il devient un élément déterminant du combat, aidant les mechs léger à avancer, protégeant les coéquipiers contre les attaques au corps à corps, et bien plus encore. Donc si vous avez un groupe d'amis avec qui jouer et que vous voulez avoir un style de jeu mixte adaptable aux situations, vous aurez peut-être envie d’essayer le bruiser, mais si vous préférez avoir un rôle spécifique dans votre équipe, c'est peut-être mieux de voir ailleurs.


CERTAINES CHOSES ONT CHANGÉ, D’AUTRES PAS.

Nous avons aimé Hawken lors de notre premier essai, et nous apprécions vraiment la façon dont l'équipe de développement continue à améliorer son jeu avec de nouveaux contenus et des améliorations constantes. En comparant ces séances de jeu avec notre expérience de la bêta fermée, nous avons remarqué une amélioration du ping en jouant, ce qui entraîne une meilleure expérience et presque pas de lag. En outre, le temps d'attente pour le matchmaking a été beaucoup raccourci, et maintenant vous pouvez entrer dans l'action en seulement quelques secondes. D'autre part, le nombre de cartes disponibles est encore faible. Il y a seulement 4 cartes différentes et c'est un peu décevant. Nous aimerions voir un peu plus de variété dans un futur proche.


CONCLUSION

Hawken est un grand jeu qui tourne sur une formule idéale: rapide, fun, beau. Tout fan de FPS, de jeux d'action ou de mechs devrait l'essayer au moins une fois. Les développeurs n’ont de cesse de continuer à améliorer leur titre avec de nouveaux mechs toujours différents, chacun avec son style visuel et son gameplay très personnels. La seule chose que nous pouvons dire à Meteor est que nous espérons voir une plus grande variété de carte à l’avenir.