Nous avons passé en revue Call of War

5.5 Note totale
Gameplay: 7/10
Graphismes: 4/10
Performances: 8/10

Eléments stratégiques forts offrant diplomatie, commerce et conquête | les progrès sont bridés pour éviter de se précipiter sur les unités puissantes

Le jeu est essentiellement le même que le précédent titre du développeur | la monnaie premium peut potentiellement offrir un trop grand avantage en début de match | de légers problèmes graphiques pour zoomer sur la carte

Nous avons récemment pris un peu de temps pour passer en revue le nouveau jeu de stratégie par navigateur de Bytro Labs, Call of War, un RTS gratuit dans lequel les joueurs se battent les uns contre les autres en essayant de rassembler des ressources, construire des bases, lever des armées et détruire les adversaires. Pour tester le jeu on nous a donné 200.000 Gold, la monnaie premium, d’une valeur d'environ 50 $. Avec de nombreux jeux de stratégie sur le thème de la seconde guerre mondiale déjà sur le marché, nous étions curieux de voir ce que Call of War pouvait offrir de différent par rapport aux autres studios de développement mais aussi par rapport à Bytro lui-même, qui a déjà trois jeux de stratégie similaires dont deux inspirés de la seconde guerre mondiale.

Les graphismes sont extrêmement basiques, délaissant le faste et le glamour pour une interface plus simple et propre qui, tout en n’étant pas particulièrement impressionnante, semble effectivement assez décente et fonctionne bien et vous fait sentir comme dans un jeu de stratégie. Le tutoriel est bref, vous montrant quelques éléments clés et les mécanismes du gameplay, mais en général, le jeu est plus une expérience ou vous apprenez sur le tas avec des boutons d'info dispersés ci et là.

 

Call of War screenshots 2 copia_1Call of War screenshots 3 copiaCall of War screenshots 4 copia_1Call of War screenshots 5 copia


Lorsque vous créez un nouveau compte et rejoignez un serveur, vous recevez un pays au hasard à gérer, dans notre cas la Suède, mais l'ensemble de l'Europe et de l'Amérique du Nord est disponible. Chaque pays dispose d'un certain nombre de provinces à l’image de leur équivalent du monde réel, et chaque province possède un certain nombre de traits clés tels que des ressources, des points de victoire, des caractéristiques de terrain et plus (voir plus loin). La chose la plus frappante a été la façon inégale dont se fait la répartition des provinces qui, tout en faisant totalement sens, donne la sensation que certains joueurs vont se faire anéantir immédiatement s’ils commencent avec un petit pays comme la Suisse ou le Danemark qui ont autour de trois ou quatre provinces, par opposition à des pays comme la France et l'Allemagne avec environ deux douzaines de provinces ou même l’URSS / Russie qui en a encore plus. En substance, ce que cela signifie c’est que certains joueurs commencent avec plus d'endroits pour construire, ce qui signifie pouvoir former une grande armée plus rapidement car chaque province est seulement capable de produire une unité militaire à la fois. Avoir un plus grand pays exige de couvrir plusieurs provinces, mais les joueurs doivent être extrêmement audacieux pour attaquer les grands pays, tandis que les petits pays pourraient assez facilement être anéantis très tôt dans le jeu... mais tout cela n’est que des présomptions et des premières impressions…

Le contrôle de territoire est indispensable pour gagner la partie, quelque chose qui est un objectif tangible réel quand un nouveau monde / carte est créé, le jeu entre dans un nouveau cycle et commence à remplir les pays avec des joueurs afin que tout le monde commence en même temps. Dans les provinces clés se trouvent des Points de Victoire, lorsque les joueurs contrôlent ces provinces, ils les ajoutent à leur nombre total de points de victoire pour gagner le match.

Le rythme du jeu est intéressant, le jeu nécessite de la stratégie et toute personne qui recherche le plaisir instantané du combat sera très déçue ; La production des unités est un processus lent nécessitant d’abord et avant tout la recherche d'une unité particulière pour la déverrouiller, la mise à niveau vers le bon niveau du bâtiment nécessaire pour la produire, les ressources nécessaires et les ressources clés (qui sont disponibles uniquement dans certaines provinces) et enfin passer du temps à les produire, sachant que chaque province est seulement capable de produire une unité à la fois (et chaque province exige les bâtiments nécessaires). Lever une armée réellement capable de faire de gros dégâts prend beaucoup de temps et beaucoup de micro gestion car les joueurs ne sont pas en mesure de mettre leurs actions dans la file d'attente sans avoir à acheter le compte premium Haut Commandement, qui, bien que pas absolument nécessaire, réduit le temps que vous passer à vous connecter en permanence pour vérifier comment votre nation progresse.

Ainsi que le processus ci-dessus et le temps en général qu'il faut pour produire effectivement une unité, l'arbre de recherche est fermé, pas seulement par les pré-requis habituels, mais les joueurs ne peuvent rechercher une technologie spécifique qu’à partir d'un certain jour de la partie ; les joueurs ne peuvent pas simplement aller en ligne droite vers les unités puissantes ; cela empêche également de dépenser de la monnaie premium pour obtenir un trop grand avantage dès le début et déséquilibrer tout le jeu.

Avec la quantité assez élevée de Gold que nous avions, il a été facile de voir les avantages que cela octroie ; nous avons pu acheter toutes les technologies disponibles le premier jour, accélérer la construction de tout un tas de bâtiments et d’unités dont nous n’avions pas vraiment besoin encore à ce moment là. Pour 50 $ on peut dire que vous pourriez dominer la plupart de vos voisins après une journée ou deux, de sorte que l’on peut se poser la question du pay-to-win car, malheureusement, et tandis que la recherche des technologies est bridée, nous doutons que cela suffira à freiner tous ceux qui veulent gagner à tout prix d'être en mesure de le faire. Nous avons réussi à mettre sur pied une petite force relativement facilement qui pourrait avoir pris la plupart des provinces voisines et mettre nos adversaires sur la défensive très tôt ; être capable de rassembler une armée capable de le faire dans une session de jeu de deux heures est assez révélateur sur les avantages de la monnaie premium.

Fondamentalement, le jeu est agréable pour ceux qui aiment les MMO stratégiques et concurrentiels car le jeu est assez solide. Vous êtes au courant de ce qui se passe dans le monde grâce au journal global qui documente tous les événements. Rien de tout cela n’est une surprise car le jeu suit à peu près la majorité des caractéristiques de l'autre MMO de guerre de Bytro, Supremacy 1914, qui est le même genre de jeu, mais se déroulant pendant la première guerre mondiale.

 

Call of War screenshots 6 copiaCall of War screenshots 7 copiaCall of War screenshots 8 copiaCall of War screenshots 1 copia


Finalement, le jeu est intéressant, offre l'élément stratégie, et tandis que l'Or donne un grand avantage qui, on imagine, devient moindre dans plus tard dans le jeu, sauf si vous êtes prêt à dépenser des centaines d’euros dans le jeu ; si tel est le cas, alors vous n'êtes probablement pas un très bon joueur, si vous ne pouvez pas vous en tirer sans payer. En principe, il ne semble pas nécessaire de payer si vous êtes prêt à mettre le temps qu’il faut dans le jeu.





 

One Comment - "Nous avons passé en revue Call of War"

  1. Gully God 23/08/2016 at 19:42 -

    contrairement a supremcy 1914 on peut gagner de l or en votant sur le site pourquoi pas dans call of war