Nous avons passé en revue Chaos

4 Note totale
Gameplay: 2/10
Graphismes: 7/10
Performances: 4/10

Graphismes décents

La plupart du contenu est ennuyeux

Nous avons pris le temps d’essayer Chaos de Joybit (vous devriez jeter un œil à notre premier aperçu vidéo), un RPG gratuit fantasy par navigateur. Le jeu a été développé à l'origine pour le marché asiatique, et on s’en rend compte dès le premier coup d’œil.

En premier lieu on peut dire que les graphismes sont en fait assez décents, ils sont un mélange Path of Exil et de Torchlight ; des modèles vraiment bien conçus (bien que légèrement irréguliers sur les bords dans certains endroits) et les environnements et l'interface graphique sont assez lisses. Les effets sonores, cependant, sont de bonne qualité mais la musique de fond donne l’impression que c’est toujours la même piste en boucle.

C’est probablement ce que nous avons de mieux à dire sur ce jeu. Pour le reste nous allons vous parler des fonctionnalités et vous dire pourquoi nous n’avons vraiment pas aimé le jeu.

 

Chaos screenshot (3) copia_1Chaos screenshot (4) copia_1


Les problèmes ont commencé quand nous avons essayé de nous connecter au jeu avec notre compte que nous avons crée il y a quelques temps ; après plusieurs tentatives nous nous sommes rendus compte que nous avions oublié notre mot de passe, malheureusement quand nous avons cliqué sur le lien « mot de passe oublié » nous avons été envoyé sur une page de forum expirée qui nous demandait de nous connecter avec notre compte pour y accéder. Brillant. Du coup, nous avons décidé de créer un nouveau personnage, en choisissant parmi les deux seules classes disponibles : paladin et guerrier... deux classes extrêmement semblables, chacune avec des éléments de mêlée et de magie. Le générateur de nom est risible, il sort des noms vraiment non héroïques en utilisant des noms et des mots occidentaux banals.

La connexion fonctionne très mal. Très souvent, les monstres apparaissent et vous attaquent avant que leur modèle de personnage ait même terminé le chargement, donc vous vous retrouvez face à une silhouette bizarre comme une icône de personnage MSN ou une créature invisible avec une lueur autour d'elle. Même si ce n’est pas vraiment important car vous n’avez pas besoin d'être en mesure de voir vos ennemis, vu que le jeu se met en combat automatique, votre personnage tue alors les adversaires, court au PNJ à qui vous avez besoin de parler et, à condition que vous n’appuyez pas sur Entrée, sautera les dialogues après 10 secondes, puis se rend sur le lieu de votre prochaine mission. La quantité d’AFK est ridicule et la plupart du temps le jeu nous étions en train de jouer sur notre deuxième écran plus petit tout en faisant autre chose. C’était en fait plus ennuyeux que de ne pas avoir de système d’AFK du tout car il fallait de temps à autre cliquer sur des trucs.

Jouer sur notre second moniteur a été une expérience risible ; comme toujours ces jeux sont remplis de nombreuses icônes et de pop-ups clignotants. Sur notre écran secondaire de 1024 x 768 nous avions une zone d’environ 300x300px qui n'était pas envahie par les icônes et il y avait effectivement des icônes de menu clés que nous ne pouvions même pas voir sur notre petit écran et il n'y avait pas de paramètres pour changer la résolution .

L'histoire est une fusion étrange de toutes les mythologies et religions occidentales disponibles, combinant l'Ange Gabriel, Thor et Hercule avec une variété d'autres divinités et de puissances supérieures se battant contre l'ultime méchant Lilith. Le jeu s’articule autour de la disparition des dieux et la tentative de destruction de l’humanité par les « Asmodeans » venus des entrailles de l'enfer ; une thématique éculée pour le moins. Pour accompagner l’immense banalité du fond vient s’ajouter la médiocrité de la forme avec une mauvaise localisation en anglais…

 

Chaos screenshot (6) copiaChaos screenshot (7) copia


Le "gameplay" est présenté comme un RPG d'action ; mais vous n’avez pas plus que deux capacités à la fois, avec ce qui semble être un maximum de cinq capacités à choisir dans l'ensemble du jeu, même au niveau max. Au lieu de cela les joueurs doivent recruter des héros à travers un système ardu de coins où vous devez extraire du minerai pour obtenir des gemmes et ensuite acheter de nouveaux Héros que vous pouvez mettre dans votre groupe pour se battre à vos côtés. Les joueurs collectionnent des équipements, des montures, des héros, des compétences et ensuite les mettent à niveau; à peu près tout peut être mis à niveau au même niveau que votre personnage mais pas plus haut et, bien sûr, la mise à niveau coute de la monnaie du jeu.

Jouant dans un mode semi AFK comme le jeu nous y invitait, nous n’avons pas prêté beaucoup d'attention à la mise à niveau des items, nous avons volé à travers les 10 niveaux de la campagne solo dans le chapitre 1, sans même une goutte de sueur, jusqu'à ce point (autour du niveau 25) où nous avons soudainement heurté un mur. À partir du dixième niveau dans le chapitre 1 nous avons été confrontés à  "Moïse", un dragon qui nous a carbonisés mon compagnon et moi. Changeant pour  l'une des autres fonctionnalités du jeu, la bataille de l'espace, où vous essayez de progresser à travers les différents niveaux, nous nous sommes fait écraser tout pareil. Ok, alors peut-être nous avions besoin de nous mettre à niveau? Pas de problème, nous avions beaucoup d'argent. Comme vous devez mettre à jour chacune de vos six pièces d'équipement individuellement et nous ne les avions pas mises à jour depuis environ le niveau trois, nous manquions passablement de puissance pour les combats (tout d'un coup ...). Malheureusement lorsque nous avons commencé à dépenser notre argent, nous avons soudainement été confrontés à une minuterie qui ne voulait plus nous laisser mettre à niveau nos items… il nous fallait alors attendre 10 minutes ou payer de l'or (monnaie premium achetable) pour continuer à mettre à niveau tout de suite.

Nous avons décidé d'essayer de mettre à jour quelques autres trucs, mais avec à nouveau les mêmes problèmes de minuterie ; nous sommes donc allés à l’arène JCJ pour voir si nous pouvions nous mettre à niveau là-bas. Comme nous n’avions pas fait beaucoup de JCJ à ce stade nous étions mal classés et donc nous ne pouvions que combattre d’autres joueurs mal classés, ce qui dans notre cas signifiait fracasser des personnages de niveau 1 avec notre personnages de niveau 25… jusqu'à ce que nous atteignons une autre minuterie. Le JCJ est assez sans objet et le combat aussi ; il est difficile de percevoir le côté RPG d'action du jeu quand vous n’avez que deux capacités à utiliser et étant donné que la personnalisation individuelle des deux classes très similaires est quasi inexistante cela va toujours conduire au même scénario, à savoir que celui qui a le plus haut niveau et tout son équipement et ses compétences mises à niveau, va dominer les autres.

En substance, le jeu n’est tout simplement pas très bon. Les mêmes combats automatisés répétitifs qui, même si vous choisissez le mode non automatique, n’est pas particulièrement amusant de toute façon parce que vous n’avez pas de compétences et tout ce que vous pouvez faire c’est cliquer sur les ennemis sans cesse pour les attaquer.

 

Chaos screenshot (9) copiaChaos screenshot (10) copia