Nous avons passé en revue Duelyst

AD Note totale

Jeu amusant | beaucoup de variété | TCG qui donne une impression d'unicité

Manque de chat pour parler aux autres joueurs

Récemment, nous avons passé en revue le nouveau MMO Duelyst actuellement en bêta, une combinaison de jeu de cartes et de combats RPG tactiques, dans lequel les joueurs doivent collecter des cartes pour construire un deck de sbires, de sorts et d’artéfacts, puis les jouer sur une carte quadrillée. En jouant au jeu pendant quelques heures, nous avons réussi à obtenir une compréhension plus profonde de celui-ci, jetant un œil aux différents modes de jeu, aux six factions et essayant les différentes fonctionnalités de ce qui est un jeu assez simple mais amusant.

 

Duelyst screenshots (2) copiaDuelyst screenshots (3) copiaDuelyst screenshots (4) copiaDuelyst screenshots (6) copia


Une des principales choses que les joueurs remarqueront sont les graphismes. Les principaux portraits des personnages sont des dessins classiques de style manga, mais le backround dans l'arène, les menus, une partie de l'interface utilisateur pour les fonctions, ont tous une qualité d'effets spéciaux plus numérique ou des images magnifiquement peintes numériquement. Ensuite, les icônes des cartes, les animations et les personnages sont tous des modèles pixélisés en 8 bits comme ce que vous vous attendez à voir dans d'un vieux jeu Amiga ; mais très bien faits. De prime abord nous avons trouvé ça horrible, nous détestons généralement les mauvaises combinaisons graphiques ou du texte horrible qui ne colle pas bien avec l'aspect général du jeu, mais au final le style graphique de Duelyst a fini par nous plaire.

Au début, nous avons été poussés dans le tutoriel, une exigence pour apprendre les bases du jeu avant que nous puissions essayer le Season Ranked Ladder, le système de matchmaking principal où les joueurs se battent pour le classement et la ligue. Une des choses que nous avons vraiment appréciées dans le tutoriel a été qu'une fois que les bases sont apprises, le jeu tente alors d'enseigner aux joueurs à être plus stratégiques dans leur façon de jouer en les soumettant à un challenge d'un tour. Chaque défi nous a donné notre propre général, des sbires déjà positionnés sur le plateau de jeu et une poignée de cartes, puis nous devions tuer le général ennemi en un seul tour (si nous échouions... ce que nous fait avons souvent ... alors le général nous tuait et nous devions recommencer) ; la combinaison entre quel sbire déplacer, qui attaquer et les cartes à utiliser permet de réussir un coup gagnant rapidement en soulignant comment les joueurs peuvent faire un grand match avec une certaine stratégie.

Les différentes factions offrent quelque chose de différent à chaque match, heureusement contrairement aux jeux de style Hearthstone, les joueurs ne sont pas limités à choisir une seule faction ou doivent payer pour les débloquer (du moins pas pour la bêta!) Donc nous avons pu tester les tester toutes. Elles se jouent toutes tout à fait différemment, en fonction de ce que sont les principaux traits des cartes uniques des factions par opposition à toutes les capacités que les généraux peuvent avoir ; le seul but réel des généraux est de rester en vie (bien qu'ils peuvent attaquer les ennemis). Nous sommes arrivés à expérimenter avec ceux-ci dans le tutoriel, mais aussi dans le mode Sandbox, nous permettant de jouer avec les deux équipes en luttant contre nous-mêmes, un jeu vraiment intéressant où vous essayez de gagner et de rester en vie avec les deux groupes, mais le tirage aléatoire des nouvelles cartes à chaque tour change vraiment la stratégie en permanence. Les deux modes ajoutent vraiment quelque chose au jeu et non seulement facilitent la pioche, mais vous permettent également de penser stratégiquement, sans la pression de gagner une bataille, vous permettant de prendre votre temps et penser vraiment les déplacements.

Le combat n’est vraiment pas ce à quoi nous nous attendions étant donné qu’il ressemble à celui d’un TCG ;, les combats se déroulent sur une grille de 9x9, chaque général étant positionné sur elle à différentes extrémités de l'arène; contrairement à d'autres jeux où votre général ou héros est plus une figure statique qui est attaquée si les joueurs sont assez proches ou ont une ligne de mire pour l'attaque, le général est effectivement déplacé pendant le combat avec d'autres pièces. La façon la plus facile d'imaginer comment fonctionne Duelyst est de penser que vous jouez aux échecs avec votre général faisant figure de roi. Possédant le plus grand nombre de points de vie (25), le général est difficile à tuer au début, mais à mesure que plus de cartes sont tirées et que des unités sont placées sur le champ de bataille, les généraux ont moins d’espace pour se déplacer et alors ce nombre de points de vie ne semble pas si élevé. Comme avec un TCG nous tirons et plaçons à tour de rôle les cartes, en dépensant du mana qui se régénère et augmente à chaque tour ; au début de la bataille, il y a en fait trois points à prendre au milieu de la carte, ce qui vous accorde du mana supplémentaire pour le tour. Ainsi que les cartes sbires vous avez également des sorts qui peuvent être utilisés pour vous aider ou gêner les ennemis, et les artefacts qui sont attachés à vos généraux pour leur donner divers boosts.

Le combat est relativement simple, les sbires peuvent être placés dans n'importe quel carré adjacent au général ou à un autre sbire et chaque sbire peut se déplacer de deux cases et peut attaquer les unités adjacentes (cela varie pour les attaquants à distance ou les unités volantes). Ce sont les traits qui changent vraiment le gameplay, avec la possibilité classique de «provoquer» qui empêche les ennemis d’attaquer autre chose que cette unité quand elle est adjacente, ou «zèle» qui donne des bonus lorsque l’unité qui a ce trait est adjacente à votre général, mais cela oblige votre général à être un peu plus en première ligne. Les sorts pour les différentes factions varient vraiment aussi, allant de sorts qui inflige des dégâts directs aux généraux à des sorts pour téléporter vos unités sur la carte.

Il est assez difficile de comprendre comment sont équilibrées les factions, pour nous, certaines d'entre elles semblent particulièrement surpuissantes, par exemple, les Songhaï qui ont la possibilité d'empiler des artéfacts sur leur général qui font que chaque fois qu'un sort est lancé vous endommagez instantanément le général ennemi ; combiné avec un sort Phoenix Fire qui inflige 3 dégâts directs au général ainsi qu'un sort "Mist Dragon Seal" qui vous permet de téléporter une unité sur toute case qui lui donne une attaque + 1 / + 1 et un boost de HP. Étant donné que certaines des unités de départ neutres disponibles peuvent infliger 10 points de dégâts, et empiler plusieurs instances d'artefacts peut être tout à fait commun, il y a eu quelques fois où notre Stormetal Golem (6 de mana) est entré en jeu à mi-partie lorsque nos unités à distance moins chères avaient déjà ramolli le général ennemi, puis nous avions au moins 2 artefacts sur notre général et nous avons invoqué un sort Phoenix Fire (2 de mana) provoquant 3 dégâts de base plus 2 dégâts d’artefact, puis invoquant Mist dragon (1 mana et 2 dégâts Artefact) pour augmenter notre Stormetal Golem à 9 points de dégâts sur un coup puis le téléportant juste à côté de l'ennemi pour son attaque, infligeant finalement 16 points de dégâts en un seul tour. Cela peut sembler beaucoup pour un tel combo, mais cela est réalisable avec des cartes de deck de départ qui sont vraiment faciles à empiler et à utiliser.

 

Duelyst screenshots (8) copiaDuelyst screenshots (10) copiaDuelyst screenshots (12) copiaDuelyst screenshots (13) copia


Le jeu est amusant, il a quelques bizarreries qui le différencient des autres jeux, mais il est assez familier ; nous ne savons pas combien de cartes sont actuellement disponibles alors que le jeu est seulement en bêta, mais le plus de cartes et de factions seront ajoutés, le plus le jeu sera intéressant et cela vaudra le coup de garder un œil dessus. Heureusement avec les graphismes 8-bits, nous pouvons nous attendre à voir des cartes ajoutées avec plus de régularité, une grande perte de temps pour beaucoup de jeux TCG étant l'illustration des cartes qui prend beaucoup de temps (nous ne disons pas qu'il n'y a pas talent dans la conception en 8 bits, mais c’est généralement beaucoup plus rapide). Duelyst gagne en popularité et nous pouvons voir pourquoi, Même si nous aurions personnellement préférés une fonction de chat par opposition au "Bien joué" et aux émoticônes. Si vous pouvez entrer dans la bêta, alors cela vaut la peine de lui donner une chance.