Nous avons passé en revue Imperia Online

6.5 Note totale
Gameplay: 5/10
Graphismes: 6/10
Performances: 9/10

Bons graphismes, quelques mécanismes uniques, l'interface utilisateur et les menus sont intuitifs

N’ajoute pas grand-chose au genre pour le rendre unique ou particulièrement nouveau

Nous avons passé en revue Imperia Online de Imprint, un MMO de stratégie gratuit en temps réel dans lequel les joueurs sont dans la peau d'un empereur qui doit faire prospérer son empire pour dominer le monde. Le jeu est encore très similaire à la plupart des autres MMO de cette nature et très classiquement incite les joueurs à développer leur territoire, rejoindre des alliances plus tard et ensuite travailler avec elles pour écraser toutes les autres alliances et les pauvres joueurs qui n’ont pas jugé important de se joindre aux autres joueurs. Les cartes dans ces jeux sont si vastes que la domination complète est impossible ; à la place les joueurs travaillent à obtenir le meilleur score en acquérant autant de possessions, de ressources et de provinces que possible dans un environnement JCJ.

Nous avons joué un bon moment pour tester les fonctionnalités de base et pour nous familiariser avec le gameplay. Avec la direction assez traditionnelle que le jeu prend ainsi qu’avec les quêtes qui sont là pour nous enseigner les ficelles du jeu et nous aider à naviguer dans les menus habituels et les fonctionnalités, il est assez facile pour des joueurs expérimentés de MMORTS de s’en sortir. Graphiquement le jeu semble assez bon et l'interface utilisateur ne perturbe pas trop le jeu, les développeurs ayant opté pour une interface rationalisée et pas quelque chose de particulièrement flashy. A mesure qu’une ville se développe, de nouveaux bâtiments sont automatiquement ajoutés à votre vue de la ville, chacun ayant son propre espace désigné et les bâtiments supplémentaires du même type étant représentés par un nombre croissant à côté du bâtiment, de sorte que les exigences artistiques ne sont pas trop grandes, mais dans l'ensemble cela à l’air bien.

 

Imperia Online screenshot 2 copiaImperia Online screenshot 4 copia


Le gameplay est, malheureusement, relativement générique pour le genre et ne diverge pas beaucoup du gameplay typique que nous sommes venus à attendre de ces titres. Les joueurs réunissent des ressources grâce à des quêtes, des bâtiments ou en saccageant des villes rivales, ensuite ils doivent débloquer des technologies de construction de nouveaux bâtiments et former de meilleures unités pour leur armée. La progression était parfois fastidieuse en raison des mécanismes trop habituels ; nous savons que le vrai gameplay vient à mesure que vous jouez et plus vous vous investissez dans le développement de votre ville, sa protection et, finalement, l'expansion de vos frontières. Rencontrer de nouveaux joueurs, former des relations commerciales ou des alliances militaires et affronter d'autres groupes en PVP, c’est là où se trouve le vrai fun, malheureusement, il est loin et pour les nouveaux joueurs qui pénètrent dans Imperia Online, le jeu au début n’est pas aussi captivant.

Le combat est un système standard : créer des troupes, choisir votre cible et les envoyer faire une attaque, ici l'IA détermine le vainqueur sur la base de la composition globale des deux forces selon leur taille et les différentes troupes qui les composent. Le combat dispose d'un système de moral basé sur les Grands personnages affectés à vos armées, l'une des caractéristiques qui nous plaisent et qui parait inspirée par Crusader Kings ; les joueurs peuvent suivre et développer leur propre famille impériale, chaque membre peut potentiellement se marier et avoir des enfants qui naissent avec leurs propres traits qui donnent des boosts quand ils sont les leaders de certains groupes ou armées. Les batailles consistent généralement à défendre votre territoire ou l'étendre, et en fin de compte ceux qui jouent de manière compétitive vont essayer à gagner des points grâce à diverses actions pour monter dans le classement individuels ainsi que ceux des alliances.

Comme le jeu se concentre vraiment sur le développement des relations à la fin du jeu, nous avons aimé le détail de pouvoir remplir les profils d'utilisateurs, non seulement on peut télécharger sur propre image depuis son PC, mais il y aune section facultative à remplir avec une variété de renseignements personnels donnant au jeu une ambiance de réseau social. Lors de la formation des alliances, cela rend ces types de relations beaucoup plus personnelles et alliés et rivaux se sentent beaucoup plus familiers plutôt que de simples étrangers de l'autre côté de l'écran. Le jeu est vraiment orienté vers les conflits à grande échelle et des combats contre d'énormes alliances, d'autant plus qu’il a même une Coupe du Monde annuelle avec des équipes nationales qui viennent en découdre avec d’autres dans leur propre serveur privé avec des temps de construction en vitesse max et les gagnants sont inondés de récompenses (surtout des diamants pour leurs comptes).

 

Imperia Online screenshot 6 copiaImperia Online screenshot 8 copia


Comme nous l'avons dit cependant, la majorité des choses excitantes se produisent vers la fin du jeu et c’est le point négatif d’Imperia Online, c’est l’un de ces jeux où si vous ne persévérez pas à travers les parties ennuyeuses alors vous ne pourrez probablement jamais vraiment découvrir ce qui fait vraiment l’intérêt jeu. C’est un jeu de stratégie de longue haleine, des tableaux et des tableaux d'informations à surveiller et gérer, qui grandissent à mesure que votre empire devient plus grand ; il ne casse pas le moule, mais dans sa catégorie, il est au-dessus de beaucoup d'autres jeux.