Nous avons passé en revue Travian: Kingdoms

8 Note totale
Gameplay: 7/10
Graphismes: 7/10
Performances: 10/10

Mécanismes intéressants | Plein de fonctionnalités | Graphismes BD excellents

Rythme de jeu trop long avec trop de moments sans pouvoir rien faire

 

Cette semaine, nous avons joué à Travian: Kingdoms, le nouveau jeu par navigateur et la version améliorée duTravian original où les joueurs ont pour tâche la construction de leur village, la gestion des ressources, la formation de troupes pour affronter d'autres joueurs dans des combats JCJ. Le jeu original a été un énorme succès et nous étions donc impatients de tester le nouveau jeu et voir quel genre de mises à jour avaient été mises en place et si le jeu avait conservé l'esprit de l'original.

Les mécanismes de base sont très sensiblement les mêmes, typiques de nombreux MMO qui relèvent de ce genre; gagner des ressources, construire des bâtiments, former une armée, attaquer X territoire afin de gagner des terres et / ou des ressources. Alors typiquement le long du chemin vous avez des quêtes à compléter, des choses que vous allez faire de toute façon, mais dans le cas présent en obtenant des récompenses supplémentaires pour cela. Travian: Kingdoms n’est pas différent, il offre le même genre de gameplay que nous avons vu dans beaucoup de MMO de construction d'empire, même si, comme l'un des MMO les plus populaires du marché, nous allons admettre que Travian a joué son rôle dans la définition du genre. Cette nouvelle version offre cependant un bon nombre de fonctionnalités améliorées intéressantes.

Il y a deux grandes décisions dès le début que nous devions prendre : d'abord et avant tout choisir notre faction; avec les trois factions historiques d'origine qui sont toujours disponibles, nous devions choisir entre la faction défensive des Gaulois, la faction offensive des Germains, ou les supérieurs mais généralement coûteux Romains (habituellement utilisés par les joueurs les plus expérimentés). Nous nous sommes rangés du côté de la prudence et avons choisi les Gaulois. Les Gaulois sont supposément faciles à jouer, sans doute davantage orientés vers les joueurs qui sont moins expérimentés à la gestion des ressources et ne sont pas aussi bien habitués à lancer des attaques et à la place se concentrent sur une bonne défense.

 

Travian Kingdoms screenshots 8 copiaTravian Kingdoms screenshots 7 copiaTravian Kingdoms screenshots 6 copiaTravian Kingdoms screenshots 5 copia


Deuxième, il s’est agi de savoir si nous voulions être un gouverneur ou un roi, une toute nouvelle fonctionnalité pour le jeu, où en tant que gouverneur vous commencez avec votre village sur la terre qu'un autre joueur, qui a choisi d'être un roi, contrôle. En tant que gouverneur, nous avons pu attaquer des repaires de voleurs, qui étaient une source rapide de ressources et de biens volés, que nous pouvions revendre au roi, ce qui octroyait des récompenses à la fois à nous et au roi; c’était notre rôle principal, aider à soutenir le roi qui à son tour était principalement responsable de la construction d'une armée et de protéger son royaume. Les rois sont idéals pour les joueurs les plus actifs et expérimentés, mais dans notre cas, après quelques heures de jeu nous avions déjà dépassé notre roi en termes de développement de notre village, donc on peut supposer que ce n’est pas toujours le cas. Cela dit, il nous a semblé que nous pouvions attaquer les villages des rois si nous voulions.

Le jeu offre des débuts décents, il ya des fonctionnalités originales que nous avons appréciées comme le style graphique généralement mis à jour, qui rappelle encore l'original, mais un peu mieux poli en termes de styles de personnages et de graphismes des village et des cartes. Il semble très lisse, combiné avec l’interface utilisateur très intuitive tout est sur l'écran et facile à utiliser, et étant donné le nombre de fonctionnalités c’est un bel exploit car il ya une quantité surprenante de choses à faire. Les premières quêtes nous ont chargées de la construction des premiers bâtiments clés, la formation de nos troupes initiales, et l’érection des murs de fortifications; en dehors d’une stratégie de combat différente, le choix d’une faction  détermine aussi le look / style des bâtiments disponibles, ce qui est très soigné.

La construction des bâtiments coûte des ressources et du temps, ces bâtiments peuvent être mis à jour, ce qui coûte des ressources et du temps, et en général ils donnent une certaine forme de production de ressources en fonction du type de bâtiment, comme une caserne étant en mesure de former des unités ... ce qui coûte des ressources et du temps. Le placement d’un bâtiment au début prend environ 30secs maximum, la mise à niveau un peu plus longtemps, mais plus vous essayez de mettre à niveau, plus le temps qu'il faut et les ressources qu'il en coûte augmentent. L'acquisition de ressources est essentielle, et elle peut être faite de plusieurs façons, notamment en cultivant les terres de vos villages. Chaque village a six terres cultivées, quatre carrières d'argile, quatre bûcherons et quatre mines de fer et nous avons pu mettre à jour chacun d'eux individuellement en fonction du type de ressources dont nous avions besoin le plus.
Notre première erreur fut de prendre une quête qui nous demandait d’attaquer une Oasis, pour obtenir des ressources supplémentaires (mais ce qui requiert d’un un des meilleurs joueurs du classement), et élargir également votre territoire.

Sans vérifier les défenses, car ce était une quête de début, nous avons envoyé l'ensemble de notre armée, qui nous l’avons remarqué plus tard a été complètement surpassée en nombre par les créatures sauvages PNJ qui défendaient l’oasis; cela nous a mis en mauvaise posture pendant un moment, nous rendant incapables de continuer nos attaques sur les repaires de voleurs voisins.

 

Travian Kingdoms screenshots 4 copiaTravian Kingdoms screenshots 3 copiaTravian Kingdoms screenshots 2 copiaTravian Kingdoms screenshots 1 copia


Après quelques mises à niveau de bâtiments et des champs de production de ressources, nous avons été extrêmement juste sur les ressources en général; la formation de nouvelles troupes prend un certain temps et de notre armée nous faisait défaut, et nous avons rapidement manqué de pièces d'aventure pour envoyer notre héros à l'aventure pour ramener des items (dont il peut généralement s’équiper pour le combat quand il accompagne vos unités en combat).

En substance nous avons manqué de choses à faire relativement tôt et maintenant tout ce que nous pouvions faire était d'attendre…attendre que les ressources se régénèrent, attendre de nouvelles unités. Quelques quêtes nous encourageaient à mettre à niveau tous nos champs de production de ressources dans le but de recevoir des tonnes de ressources, mais tout ce que nous pouvions faire était de regarder les quêtes restées inachevées, nous n’avions pas assez de ressources nécessaires pour réellement augmenter la possibilité d'obtenir plus de ressources.

Avec un peu de patience et quelques efforts de micro-gestion, et en essayant d'envoyer à nouveau notre héros, ou en obtenant un peu de ressources en pillant les repaires de voleurs maintenant vides, nous avons lentement réussi au cours de l’après-midi réussi à nous remettre en selle. Quelques mises à niveau plus tard, certaines quêtes et de l’attente pour la formation des troupes, nous nous sommes retrouvés sans rien à faire à nouveau. Il est difficile de rester actif sans dépenser de l'argent réel dans le jeu pour terminer rapidement les files d'attente de production ou acquérir des ressources supplémentaires, ce qui oblige de jouer à rythme très occasionnel.

Le jeu semble bon, il ya beaucoup à faire (bien plus que ce que cette revue peut effectivement couvrir), mais c’est indubitablement un jeu de patience et seuls ceux qui sont très engagés dans le jeu seront vraiment en mesure de rivaliser et de rester dans les parages. Que ce soit une bonne ou une mauvaise chose, nous n’en sommes pas sûrs, mais c’est un jeu assez intéressant et il devient plus intéressant quand vous commencez à travailler avec d'autres joueurs pour construire un royaume, une alliance, ou même votre propre société secrète; un groupe privé de joueurs avec leurs propres objectifs! Parmi les jeux de ce genre, nous dirions que cela vaut le coup de jeter un œil à Travians : Kingdoms si vous avez le temps de cliquer sur quelques boutons de temps en temps et que vous êtes intéressé à travailler avec (et contre) d'autres joueurs.





 

One Comment - "Nous avons passé en revue Travian: Kingdoms"

  1. Mercure 11/02/2016 at 13:56 -

    A éviter absolument si vous n’avez pas une carte bleue TRES bien remplie et si vous ne savez pas contourner les règles pour tricher, vous vous ferez dégommer en 1 mois maxi