Nous avons passé en revue Warframe

8.5 Note totale
Gameplay: 8/10
Graphismes: 9/10
Performances: 9/10

Bons graphismes, gameplay rapide, scénario intéressant et relativement unique (ninjas de l'espace!)

le contenu n'est pas particulièrement difficile et les mobs sont généralement très similaires, obtenir des matériaux est un peu ennuyeux

Nous avons passé en revue le frénétique shooter à la troisième personne Warframe, cette semaine. Alors que nous sommes évidemment bien au fait du jeu, au courant des mises à jour et des nouvelles qui circulent, nous n'avons pas lésiné pour vraiment jouer en profondeur. La dernière fois que nous avons joué c'était quand nous avons fait notre premier aperçu vidéo, il y a deux ans. Et en revoyant cette vidéo et en la comparant au gameplay de maintenant, il est clair qu'il y a eu beaucoup d'améliorations.

Premièrement, le jeu a l'air tout simplement mieux, même si nous avons toujours pensé qu'il avait l'air assez bien à l'époque ; les effets spéciaux qui proviennent de certaines des warframes Tenno (essentiellement les différentes classes) sont des œuvres d'art, en particulier pour Volt et les attaques de foudre. Alors que nous avons joué beaucoup plus d'heures cette fois, les plus grandes améliorations et le plus impressionnant se situe dans le changement dans le contenu de début de jeu.

L'intro est maintenant complètement différente, le tutoriel d'ouverture élargit vraiment l'histoire du jeu, est considérablement plus long et vous permet de jouer comme l'une des trois Warframes ; nous avons choisi Volt (bien que quand nous sommes arrivés dans le jeu notre Warframe départ était Excalibur pour une raison inconnue). Le tutoriel est beaucoup plus impliqué, oblige les joueurs à utiliser beaucoup plus de types de tactiques et de mécanismes et se terminent par l'obtention d'un vaisseau dans lequel les joueurs s'échappent.

 

Warframe Revue image (6)Warframe Revue image (5)Warframe Revue image (4)


La série de quêtes initiale vous incite à essayer de reconstruire votre vaisseau, et la partie de la quête principale de l'histoire a vraiment beaucoup plus de profondeur, avec des missions pour sauver un sympathisant Tenno qui est aussi un vendeur du marché noir. Après cela, il devient un contact et peut vous envoyer sur d'autres missions pour vous aider à collecter des composants pour reconstruire votre vaisseau, ce qui ouvre de nouvelles fonctionnalités telles que l'artisanat, le modding, le JCJ, etc., et c'est un moyen très intéressant de faire les choses. Une des choses que nous trouvons assez cool (et un événement récurrent de l'an dernier) est la possibilité d'acheter des moustaches élaborées et des articles cosmétiques de la boutique, qui ont l'air complètement ridicules sur votre guerrier casqué, et des produits en rapport avec "Movember" moment de l'année où les gens essaient de se faire pousser la moustache tout au long du mois de novembre pour participer à la collecte de fonds pour lutter contre les maladies masculines.

Ce que nous aimons particulièrement c'est que même les quêtes de l'arc narratif sont du contenu partagé et peuvent être complétées avec d'autres joueurs. Contrairement à notre expérience d'il y a deux ans, on n'a jamais eu un groupe complet et soit la population fait défaut, soit il n'y avait tout simplement pas beaucoup de nouveaux joueurs quand nous avons joué.

Le manque de joueurs n'a pas été vraiment un problème pour aucune de nos quêtes co-op, le contenu de début de jeu est assez facile et le niveau de difficulté augmente très lentement. C'est probablement une des plus grandes déceptions à ce stade ; tandis que nous sommes sûrs que le jeu devient plus difficile aux niveaux supérieurs, on a commence à sentir un peu de lassitude à combattre les mêmes types de Grineer encore et encore.

Le "Co-op" a généralement abouti à des joueurs qui couraient partout en tuant tout ce qui se trouvait sur leur chemin vers les objectifs, ce qui est bien, mais il n'y avait pas de véritable stratégie nécessaire pour surmonter des adversaires particulièrement difficiles qui nécessitent vraiment d'autres joueurs ; la seule chose que nous avons rencontrée qui nécessitait réellement deux joueurs était l'activation d'un terminal à deux endroits. C'était bien d'avoir un résumé à la fin pour voir qui avait le plus de kills, de morts, de précision, de dégâts, etc. L'ambiance est toutefois assez antisociale et il n'y a pas besoin d'essayer de communiquer vraiment, il y a un chat vocal que personne ne semble utiliser, et le contenu étant relativement facile ce fut un long labeur silencieux pour la plupart. Le point culminant a été pour nous vers la fin d'un niveau où nous devions faire un double saut au dessus d'un grand vide qui nous a entraîné vers notre mort, et nous avons dû attendre notre coéquipier qui est mort environ dix fois en essayant de le faire. Heureusement, vous réapparaissez instantanément à l'endroit où vous mourrez, ce qui est bien car il y a de nombreux endroits dont vous ne savez pas qu'ils sont mortels jusqu'à ce que vous y pénétriez.

 

Warframe Revue image (3)Warframe Revue image (2)Warframe Revue image (1)


Le combat est très très rapide, avec l'angle de la caméra et la distance floutée, les doubles sauts, une haute sensibilité de la souris et palette de couleurs relativement similaire pour tout; bien souvent nous perdions de vue ce que nous attaquions quand nous commencions à exécuter des acrobaties. Ce fut encore pire en JCJ. Nous avons essayé le mode Annihilation (Deathmath), et Team Annihilation, et nous n'avons trouvé aucun des deux particulièrement amusant ; à des niveaux bas en particulier lorsque nous avons généralement fait équipe dans des équipes déséquilibrées où une équipe avait plus de joueurs que l'autre. Le mode Cephalon Capture était plus amusant, une mode de style capture de drapeau, même si le manque d'indicateurs sur la carte et le fait de rejoindre le match au milieu d'une partie rendait vraiment difficile de savoir ce qu'il se passait exactement ce qui se passait. Au milieu d'une partie le match s'est mis en pause, nous avons été informés qu'il serait basculé vers un nouveau serveur, puis après environ 15 secondes le jeu a repris. Bizarre.

Warframe est bien, il est facile et vite amusant ; si vous jouez avec des amis ou un clan dans le contenu de niveau supérieur alors nous pouvons imaginer qu'il est très bon avec les donjons et les missions aléatoires, mais en début de jeu, tout seul on sent un peu de grind. Les sentiments vis-à-vis du jeu sont mitigés... des choses telles que le flou de la caméra à distance lorsque vous visez quelque chose de lointain et les choses plus près de vous deviennent floues, et vice versa si vous visez des choses plus proches, c'est un effet cinématographique très cool que nous avons trouvé très bien fait. Ensuite, il y avait des choses comme le grand nombre de coffres que vous pouviez détruire dans un niveau pour obtenir des objets et des ressources, normalement, nous aimons la chasse aux items, mais dans Warframe il y en avait tellement que très rapidement nous avons cessé de nous y intéresser et avons manqué de ressources pour l'artisanat. Après avoir joué pendant quelques bonnes heures nous avons terminé à un point où il est difficile de dire si nous étions sur le point de la montée en puissance du jeu, ou sur le point d'entrer en mode grind pour le reste du jeu.