Premières impressions de Combat Arms: Line of Sight

AD Note totale

Les pouvoirs offrent une nouvelle dynamique à un genre ancien | Les graphismes et le design des niveaux sont de bonne qualité

Certains des modes les plus sympas n'étaient pas disponibles

La semaine dernière, nous avons testé la bêta fermée de Combat Arms: Line of Sight, le nouveau MMO FPS de Black Spot Entertainment et Nexon Europe dans lequel vous pouvez jouer en tant que mercenaire qui peut non seulement utiliser des armes de feu, mais aussi des superpouvoirs. L'histoire n’est pas vraiment intéressante, ni les éléments habituels de personnalisation des héros, mais très honnêtement, dans un FPS ce n’est pas vraiment ce qui compte le plus.

Inutile de dire que nous n’avions pas exactement des attentes très élevées quand nous avons démarré le jeu pour la première fois. Cependant, de façon surprenante le jeu à l’air et se joue plutôt bien.

Avec une somme considérable d'argent pour acheter des armes pour le test, nous avons essayé de débusquer notre équipement, d’améliorer nos armes et de déverrouiller quelques-uns des sorts disponibles. Le système semble plus complexe qu'il l’est réellement, beaucoup de numéros et de sous-menus et le manque de tutoriel semblait d'abord intimidant, mais en prenant un moment pour respirer tout est apparu assez simple à naviguer au final
.

Combat Arms Line of Sight screenshots (1) copiaCombat Arms Line of Sight screenshots (2) copiaCombat Arms Line of Sight screenshots (4) copiaCombat Arms Line of Sight screenshots (6) copia


Donc, qu’offre le jeu? Eh bien il y a cinq modes de jeu différents en ce moment: One Man Army (Deathmatch), Eliminate (Team Deathmatch), Search and Destroy (Placer des Bombes) et Conquest (Capture de Points). Mais vous avez la possibilité de modifier les termes de chaque partie, comme le score que vous devez atteindre, quelles armes sont interdites, si les joueurs peuvent utiliser des pouvoirs, etc. Combinés avec cela, il y avait quatre cartes différentes disponibles, couvrant des domaines classiques vus dans d'autres FPS, incluant "Snowy Cover-up", un avant-poste militaire enneigé, "Savannah Flu", qui est une carte du Moyen Orient classique, "Rusty Cage", un grand entrepôt rempli de conteneurs de fret et "Under Siege" où les joueurs se battent sur le pont d'un cuirassé.

En ce qui concerne les modes de jeu, ils étaient assez simples, rien que nous n’ayons pas vu dans tous les autres FPS. Les cartes sont assez bien conçues et avaient l'air super. Rusty Cage était la plus petite des cartes disponibles et elle était très intense, le réseau de conteneurs faisant un peu office de labyrinthe où les joueurs devaient surveiller leurs arrières. Nous avons joué ce mode comme une partie standard, puis en mode fusil de sniper et couteau seulement, ce qui était intéressant, mais s’est révélé vraiment ennuyeux quand le gars qui hébergeait la partie s’est mis martel en tête de rester bien campé dans sa base devant l’une des deux sorties, tuant tout ce qui bougeait dans sa ligne de mire. Les autres cartes étaient plus grandes et ont nécessité un large éventail de tactiques et de stratégies de coopération, les niveaux ont été vraiment bien conçus et même les cartes de type Under Siege, qui est une carte assez linéaire, offrent quelques couloirs et plates-formes en hauteur à utiliser dans la bataille pour essayer d'obtenir un avantage.

Le combat est trépidant, la plupart des armes non modifiées semblent capables de tuer les joueurs assez rapidement et, à moins que vous ne soyez un pro des FPS et vous comptez sur la possibilité de tuer l'ennemi d’un seul coup avant qu'il ne vous tue, elles semblent un peu trop puissantes étant donné qu’une fois que vous êtes en danger il est déjà trop tard pour vous en sortir. Certaines fonctionnalités sont assez ennuyeuses, et nous ne sommes pas sûrs se c’étaient des pouvoirs qui étaient automatiquement activés ou les configurations de jeu ; par exemple le fait de souligner les joueurs des équipes avec des couleurs différentes a rendu le combat trop facile et enlevé une part du challenge. Cela dit, les pouvoirs sont un élément intéressant avec des capacités telles que Blink qui permet de se téléporter instantanément pour esquiver les ennemis, ou Decoy pour lancer un clone de vous-même qui se mettra à courir tout droit pour distraire vos adversaires. Puis, il y a les capacités les plus destructrices comme la possibilité de jeter du feu, la foudre et même invoquer des comètes contre l'ennemi ; des capacités destructrices certes, mais étant donné qu'il y a des armes disponibles pour faire la même quantité de dégâts nous pensons qu'il est souvent plus avantageux d'utiliser l'un des pouvoirs de type Eclaireur comme la possibilité de voir l'ennemi sur la carte ou même vous déguiser.

 

Combat Arms Line of Sight screenshots (8) copiaCombat Arms Line of Sight screenshots (10) copia_1Combat Arms Line of Sight screenshots (11) copia_1Combat Arms Line of Sight screenshots (12) copia


En plus de l’oblitération instantanée, si vous ne tirez pas le premier sur votre ennemi, il y avait un certain nombre d'autres problèmes que nous avons eu avec le combat. D’abord, le manque de flottement lorsque vous visez, l’arme était anormalement immobile, ce qui donne l’impression d’un retour à Doom ou Quake et non ce que nous attendons de voir dans un FPS moderne. Le plus grand désagrément est la capacité de rester campé à l'emplacement où apparaissent les personnages de l'équipe adverse, ce qui permet vraiment aux joueurs de supprimer l'ennemi et de l’empêcher de revenir, et ce n’est vraiment pas très marrant.

Globalement, le jeu est correct. Indépendamment des politiques des éditeurs et des modèles économiques, le contenu principal du jeu est amusant et notre expérience a été extrêmement agréable, parfois frustrante, mais aussi gratifiante par moments. En comparaison avec Combat Arms, CA: LoS paraît spectaculaire et beaucoup plus à jour que son prédécesseur.