Premières impressions de Copia

6 Note totale
Gameplay: 5/10
Graphismes: 5/10
Performances: 8/10

mécanismes de combat intéressants, quelques éléments innovants

animations quelconques, rien de remarquable, graphismes améliorables

Ce week-end, nous avons joué au nouveau RPG fantasy par navigateur de R2Games, Copia. Il s'agit d'un titre dans la lignée du catalogue de R2Games, dans lequel es joueurs doivent recruter des compagnons pour affronter les forces maléfiques qui menacent le monde. La formule est celle que nous avons déjà vue dans plusieurs de leurs jeux, tels que Stormthrone, God Wars ou Thundercall, mais bien qu'il puisse donner l'impression d'être un peu répétitif, on se retrouve devant un nouveau jeu avec certains éléments qui lui permettent de se démarquer.

Commençons par dire qu'il y a quatre classes au choix : Guerrier, Archer, Mage et Destructeur (un robot portant des armes automatiques), mais sur lesquelles il y a peu d'informations. Il semble qu'on attend du joueur qu'il connaisse le rôle de chaque personnage (les classes représentent les rôles classiques), mais le fait est que la sélection de classe n'a pas beaucoup d'impact.

Au premier contact, l'idée qui vient à l'esprit c'est que le jeu semble un peu obsolète. Aussi bien les graphismes que les animations donnent l'impression d'être un peu datés, même par rapport à d'autres jeux de R2Games. En outre, les effets sonores ne brillent pas par leur qualité. Autre chose qui a attiré notre attention, c'est qu'il semble que les développeurs se sont inspirés (pour ne pas dire qu'ils copiés) des régions et des éléments de World of Warcraft pour créer le monde. Quant à l'histoire, le sentiment initial est qu'elle est assez générique, et sur les dialogues et les textes, bien que le niveau des traductions est assez correct, il semble qu'il n'y ait pas trop d'effort non plus.

 


Cependant, le point fort du jeu est le combat. L'objectif principal est de recruter des héros à inclure dans sa formation de combat, ce qui différencie le jeu des autres titres. Pour les combats on dispose de jusqu'à cinq compagnons. Dans la formation, le héros principal est toujours à l'arrière, et la première ligne est réservée aux personnages de type guerrier. Les autres doivent être placés dans les espaces centraux. Bien que cela puisse, à première vue, donner l'impression de limiter les options stratégiques, le fait est que la variété de compagnons permet une variété de combinaisons et de possibilités.

Comme prévu, le combat est automatisé et au tour par tour. Mais avec une petite différence. Tous les personnages attaquent tour à tour les ennemis qui se trouvent devant eux ou ceux que l'on a prédéfini qu'ils doivent attaquer. Habituellement, on se bat contre des vagues entre lesquelles il y a des pauses pour faire des substitutions dans l'équipe ou pour soigner les personnages blessés. Et à la fin des phases il y a généralement un boss contre lequel le combat devient manuel et où le joueur décide quand les sorts et les bêtes invoquées doivent être utilisés. En plus des attaques de base, il y a quatre sorts élémentaires qui se chargent au cours du combat et permettent d'invoquer des créatures. Ce n'est pas un changement dans le système laissant derrière le mode AFK / Auto, mais c'est certainement un changement que nous accueillons à bras ouverts. A cela, il faut ajouter un autre élément caractéristique du jeu : les éléments. Tous les ennemis et les compagnons recrutés ont un élément qui leur est affecté (terre, eau, feu et air), et ces éléments sont reliés entre eux. Le feu inflige plus de dégâts au vent, le vent inflige plus de dégâts à la terre, qui inflige plus de dégâts à l'eau et l'eau inflige plus de dégâts au feu. Avec cela à l'esprit, on peut sélectionner les personnages selon le type d'adversaire, ce qui permet d'obtenir un avantage et trouver des moyens d'augmenter les chances de victoire.

 


En ce qui concerne la progression, il n'y a rien qui mérite d'être mis en évidence sur la façon dont les compagnons gagnent les points d'expérience. Tout se résume à l'utilisation de bonus d'expérience et à l'acquisition de ressources dans les différentes étapes pour créer des armes et des armures pour en équiper les personnages et augmenter leur capacité de combat.

Dans l'ensemble, Copia n'est qu'un autre jeu dans le catalogue de R2Games, nouveau, mais sans beaucoup d'originalité. . Dans tous les cas, il est recommandable pour ceux qui aiment les jeux de ce type.