Premières impressions de DarkOrbit Reloaded

6.5 Note totale
Gameplay: 5/10
Graphismes: 7/10
Performances: 8/10

Graphismes décents, simplicité, gratuit

Missions fastidieuses, combat simple, longues distances

Nous avons récemment testé le MMO spatial par navigateur de Bigpoint, DarkOrbit Reloaded, un titre gratuit dans lequel les joueurs peuvent faire partie des trois factions disponibles et se battre entre eux dans toute la galaxie. Pour écrire cette revue, nous sommes entrés dans l'univers de DarkOrbit avec un nouveau compte pendant quelques heures pour nous faire une idée de ce que ce jeu offre.

Les premières impressions ne sont en rien de négatives, surtout si nous nous en tenons à la section graphique. Les environnements et tous les modèles sont conçus d'une manière incroyable, avec des mouvements dans les différents scénarios et des changements d'éclairage pour le déplacement, créant ainsi une expérience 3D. Il y a quelques années, DarkOrbit Reloaded a entrepris un certain nombre de changements notables, ce qui a sans doute donné au jeu une nouvelle structure et une apparence incroyable. Et le nouveau moteur graphique a vieilli à merveille. Personne ne dirait que DarkOrbit est un jeu avec quelques années derrière lui.

En termes de gameplay, DarkOrbit Reloaded est un jeu simple. Il utilise la formule typique des quêtes pour obtenir des ressources et des crédits, de nouveaux vaisseaux et monter de niveau pour découvrir de nouvelles compétences dans les arbres technologiques pour être plus compétitif en JCJ. Malheureusement pour cet article, nous n'avons pas pu essayer le JCJ, comme nous nous sommes centrés principalement sur le contenu et les missions JCE. Cependant, nous y reviendrons car c'est probablement l'aspect le plus amusant de DarkOrbit.

 

darkorbit-reloaded-screenshots-1-copiadarkorbit-reloaded-screenshots-7-copia


Quant au combat, nous sommes devant des mécanismes assez simples, ce qui est à la fois bon et mauvais. Fondamentalement, tout est géré avec la souris, la sélection des cibles et le déplacement, et on a également des compétences supplémentaires pour utiliser différents types d'armes, comme des rayons laser ou des missiles guidés. C'est facile à comprendre, mais sa simplicité rend le combat parfois un peu ennuyeux à cause du manque de nécessité tactique ou de compétence de contrôle.

En relation directe, la facilité du système de combat à pour conséquence que les missions ont tendance à être fastidieuses. Les missions consistent à « aller à un point X et éliminer un nombre Y d'ennemis », et bien que nous devions faire face à «divers» ennemis, le combat reste le même. Les ennemis, sauf quelques petits changements en termes de points de vie et de vitesse de déplacement (rien de vraiment perceptible) pourraient être exactement les mêmes depuis les premiers combats. Ils chargent juste et tirent sans aucune stratégie ou mécanisme supplémentaire. Si l'IA utilisait des compétences particulières ou des mouvements imprévisibles, peut-être le combat serait plus amusant, mais ce n'est pas le cas. Pendant les heures que nous avons essayé le jeu, nous avons eu l'impression d'être constamment en face du même ennemi.

Mais le combat est juste l'un des problèmes en ce qui concerne les missions. Le temps requis pour se déplacer entre les systèmes est excessif. Sur la carte initiale, nous avons été rapidement reçu une mission dans la station spatiale de notre faction (située en haut de la carte), ce qui nous a fait voyager dans un nouveau secteur qui s'atteint grâce à un portail qui se trouve en bas de la carte. En fin de compte, beaucoup de temps perdu pour atteindre la zone, tuer quelques ennemis similaires à tous les précédents et revenir. Apparemment, il y a des objets pour se déplacer entre les secteurs plus rapidement, mais nous n'y avons pas eu accès, donc nous avons été obligés de faire le tour de la galaxie.

 

darkorbit-reloaded-screenshots-3-copiadarkorbit-reloaded-screenshots-5-copia


Les missions de combat sont entrecoupées de missions de collecte de minerais avec lesquels obtenir différents objets et éléments pour pouvoir monter de niveau et obtenir de nouveaux vaisseaux. Mais le problème est que l'espace de chargement du vaisseau se remplit très rapidement et le processus de collecte est également très lent.

Notre premier vrai défi a été une phase instanciée où nous avons eu à faire face à des vagues d'ennemis avec une difficulté croissante. Mais pas à cause de la difficulté du combat, mais parce que nous ne savions pas qu'il est possible d'acheter des missiles partout et à tout moment. Sinon, sans utiliser des missiles, le combat aurait pu continuer pendant des heures...

Comment évolue le jeu à un niveau élevé ? C'est difficile de dire du point de vue d'un joueur qui vient de rejoindre galaxie de DarkOrbit, mais il est facile d'imaginer que le type de progression et le style de combat ne changera pas. Le problème ici est que, bien que l'on lise que le JCJ est incroyable et que, à des niveaux élevés le jeu est amusant, les premières heures de DarkOrbit peuvent se révéler extrêmement ennuyeuses au point de penser d'arrêter de jouer. En ce sens, le jeu suit le style des jeux classiques, avec une courbe d'évolution lente et la nécessité de consacrer de nombreuses heures pour pouvoir progresser.

Cependant, ça reste un jeu que nous vous recommandons d'essayer. Surtout si vous êtes fan de jeux de vaisseaux et d'aventures spatiales. Il est accessible depuis tout navigateur et ne nécessite aucun téléchargement.