Premières impressions de Dawnbreaker Online

Bêta Note totale

Un peu plus de contrôle dans le combat en regard des titres du genre

Aucune originalité, graphismes un peu dépassés

Nous avons eu l'occasion d'essayer la bêta fermée du nouveau titre fantasy de R2Games, Dawnbreaker Online, un MMORPG gratuit par navigateur dans lequel les joueurs doivent recruter des compagnons pour faire face aux forces du mal. Apparemment c'est la déesse du temps qui nous convoque pour être les élus, mais à vrai dire, il y a une certaine confusion en ce qui concerne l'histoire du jeu (même sur le site officiel lui-même, car il y a des liens ne conduisent pas où ils devraient et des informations contradictoires). Cependant, l'histoire en soi n'a pas trop d'importance une fois que vous commencez à jouer. L'essentiel dans Dawkbreaker Online est de recruter des compagnons, les monter de niveau et les équiper pour qu'ils soient aussi puissants que possible.

Étant donné que le jeu est en bêta, tout est susceptible de modification, mais comme le jeu existe déjà sur le marché asiatique, on peut dire que l'état actuel ne va pas différer énormément de la version finale.

La première chose que l'on trouve est la sélection de personnages. Dawnbreaker Online met à la disposition des joueurs deux personnages sans options de personnalisation. D'une part, nous avons une mage et, d'autre part, un guerrier. En général, dans ces jeux, il y a au moins trois options (le trio classique : guerrier, mage, guérisseur), mais ce n'est pas une surprise de n'en trouver que deux ; à première vue, Dawnbreaker est un titre avec certaines lacunes. Le choix du personnage détermine le type de compagnons PNJ qu'il faudra recruter pour être complémentaire avec notre héros. Nous avons opté pour la mage, ce qui implique un manque de défense sur la ligne de front et donc notre premier objectif consiste à nous arroger les services d'un guerrier. Malheureusement, cela ne dépend pas de nous. Les compagnons sont déverrouillés dans un ordre (en suivant l'histoire), et le premier compagnon accessible est un guérisseur baptisé Hydra. Mais rapidement on peut inclure un guerrier au groupe et une combattante de mêlée, ce qui fait que l'on dispose d'une équipe équilibrée.

 

dawnbreaker-online-screenshots-03-copiadawnbreaker-online-screenshots-02-copia


Pour des raisons pratiques, le but du jeu est de choisir les mercenaires qui composent le groupe au moment du combat, d'acquérir de l'expérience pour que tous les personnages montent de niveau et d'obtenir différents équipements pour les armer. Toutefois, il convient de noter que le niveau des mercenaires recrutés ne peut pas dépasser celui du personnage principal. A mesure que l'on monte de niveau, on obtient des points que l'on peut investir dans un arbre de talents ; c'est un système assez linéaire qui laisse peu de place à la fantaisie. En ce sens, le jeu manque de complexité de progression. Tout revient à augmenter sa capacité offensive pour que la puissance d'attaque du groupe soit suffisante pour répondre à tous les défis.

L'aspect le plus important dans le jeu est la campagne JCE. Elle est divisée en quêtes qui emmènent les joueurs et leurs coéquipiers dans une série de zones divisées en phases où ils doivent affronter différents ennemis. Il convient de noter que ce processus est assez répétitif et les dialogues sont assez pauvres.

En ce qui concerne les combats, en dépit d'être un système automatisé typique qui permet au joueur de s'éloigner de l'ordinateur pour laisser ses personnages combattre (sans danger de mourir), la vérité est qu'il y a un certain niveau de stratégie qui rend le combat intéressant. Pour commencer, chaque personnage occupe une place dans la formation, un détail très important au moment de combattre. Et c'est le joueur qui décide de cette place. Pendant le combat, les personnages attaquent automatiquement la cible qu'ils ont devant eux, sauf exceptions, telles que les attaques de zone. De plus, le joueur a la possibilité de décider quand doivent être utilisées les compétences spéciales. A mesure que le combat progresse, chaque personnage remplit une barre qui, quand elle est pleine, lui permet d'utiliser une capacité spéciale. Le joueur peut utiliser à la fois son personnage et les mercenaires.
Lorsque vous atteignez le niveau 23, l'arène JCJ est débloquée, un système qui permet aux joueurs de se défier et de s'affronter. Encore une fois, le joueur n'est pas particulièrement actif car on peut combattre le groupe adverse sans que le joueur adverse ne soit forcément connecté. Le JCJ est exactement similaire au JCE, à la différence près que gagner ou perdre vous fait monter ou descendre dans le classement des joueurs.

 

dawnbreaker-online-screenshots-22-copiadawnbreaker-online-screenshots-29-copia


Au-delà du combat, Dawnbreaker n'est pas un titre particulièrement attractif. L'histoire est complètement linéaire et les aspects RPG brillent par leur absence. Dans l'ensemble, le jeu manque d'originalité, et nous ramène une fois de plus dans un monde où se retrouvent les dieux et les héros, un cadre bien connu pour les habitués du genre. Nous sommes devant un titre auquel nous avons joué des dizaines de fois, mais sous un autre nom.