Premières impressions de Dragomon Hunter

8 Note totale
Gameplay: 7/10
Graphismes: 8/10
Performances: 10/10

Des centaines de Dragomons à découvrir et collecter | contrôles simples | combats dynamiques

Progression linéaire | le contenu devient un peu répétitif

Nous avons eu la chance d’essayer le nouveau MMORPG gratuit d’Aeria Games, Dragomon Hunter, qui a juste entamé sa bêta fermée, nous avons jeté un coup d'œil à cet import asiatique qui se prépare pour son lancement occidental. Dans le jeu, nous nous sommes retrouvés sous les traits de chasseurs dragomon, les célèbres chasseurs de dragomons. Les dragomons sont des créatures étranges, merveilleuses et dangereuses qui peuplent le monde du jeu. Nous avons joué quelques heures pour avoir un aperçu des premiers niveaux et voici ce qu’il en est ressorti.

Au départ vous avez 4 classes au choix (Clerc, Mage, Mercenaire et Eclaireur), qui est un nombre raisonnable pour un MMORPG de cette taille à notre avis, cependant, la personnalisation du personnage laisse un peu à désirer avec pas plus d'une poignée de coiffures, de visages et de couleurs. Ensuite, pour notre compagnon Hoppalong que nous avons rencontré plus tard dans le jeu, il y avait encore moins d'options. C’est certainement un niveau de personnalisation qui convient probablement très bien pour les jeunes joueurs qui n’accordent pas tellement d’importance au niveau élevé de détail et à la représentation personnelle d’un personnage. Cela, en soi, signifie que le manque de personnalisation n’est pas si négatif étant donné que Dragomon Hunter est très certainement un jeu orienté vers un public plus jeune et adolescent.

Le "mon" dans le titre rappelle sans nul doute Pokémon et Digimon, et la thématique générale du jeu, à savoir que les joueurs peuvent voyager dans le monde du jeu en essayant d'attraper tous les types de Dragomon pour leur collection, est clairement fortement inspiré. S’il y avait un doute alors la première quête du niveau 1 intitulée "Une recrue sauvage apparaît" joue sur le mème Pokémon quand les monstres aléatoires apparaissent; Dragomon Hunter clairement ne cherche pas à cacher son inspiration.

 

Dragomon Hunter screenshots (12) copiaDragomon Hunter screenshots (9) copia


Mis à part le style “il faut tous les attraper”, le jeu est absolument différent de Pokémon ; c’est un MMORPG traditionnel en 3D. Nous avons pris une série de quêtes linéaires qui ont fait avancer le scénario et débloqué de nouvelles zones et nous ont donné accès à de nouvelles fonctionnalités comme notre première monture Dragomon et l'introduction de notre Hoppalong Marvin, un familier de combat qui était assez bon à botter le cul et, comme nous avions décidé de jouer en incarnant un mage, le familier a fait un bon travail de tanking pour nous pendant que nous attaquions de loin. Les fonctionnalités sont débloqués à un rythme lent et régulier, rien de trop restrictif pour un joueur actif, mais un peu lent pour faire une revue du jeu, donc il y avait encore beaucoup d'aspects dans le jeu que nous n’avons pas pu voir.

Typiquement, pour nos quêtes nous fumes envoyés vers certaines zones pour y trouver certains items, nous débarrasser de certains Dragomons délétères et finalement affronter divers boss. Si nous étions chanceux le long du chemin l'un des Dragomon laissait tomber un œuf, ou un autre item à ajouter à l’inventaire et qui permet d'invoquer un Dragomon. La plupart donnent juste un boost de vitesse lorsque vous les chevauchez, d'autres peuvent être formés pour être des familiers de combat et vous pourrez utiliser leurs attaques contre d'autres créatures; c’est un petit système intéressant et amusant, et nous nous sommes retrouvés à vouloir collecter autant de Dragomons que possible. Plus le Dragomon est difficile à soumettre au combat, généralement plus il sera un familier puissant. Mais, pour la plupart, nous étions en mesure de tuer les mobs assez facilement alors que les boss nous ont donné plus de fil à retordre avec leurs multiples attaques, qui faisaient apparaitre des zones rouges sur le sol d’où nous devions fuir rapidement pour esquiver l’attaque.

L'histoire était étonnamment détaillée et pas aussi banale que nous avions prévu. Elle ne donnait pas l’impression d’être bâclée, au contraire, elle était extrêmement détaillée avec beaucoup de personnages présentés et un vrai accent sur l'histoire. Une surprise encore plus grande a été la traduction qui, d'après ce que nous avons remarqué, était quasiment du parfait anglais, une chose que vous voyez rarement dans les MMO importés d'Asie.

 

Dragomon Hunter screenshots (7) copiaDragomon Hunter screenshots (6) copia


Pour un jeu pour ados, il offre beaucoup de choses. Pour un public un peu plus âgé, le jeu manque probablement de profondeur, les fonctionnalités sont bien faites, mais vous ressentez très tôt que vous allez avoir une expérience qui va rester à peu près la même durant tout le jeu. Les emplacements vont changer, les Dragomons auront des aspects différents, et ils peuvent devenir un peu plus difficiles, mais l'expérience de MMORPG classique apparait déjà un peu fastidieuse, en particulier avec les quêtes linéaires. Globalement, ce n’est pas un mauvais jeu et il y a certainement beaucoup de travail acharné pour arriver à ce résultat, mais il est peu probable que le jeu attire un public plus âgé.