Premières impressions de Forge of Empires

7 Note totale
Gameplay: 6/10
Graphismes: 6/10
Performances: 9/10

Occasionnel, complexité progressive, différentes ères technologiques

Lent, limité dans un premier temps, pas vraiment de JCJ

Nous avons récemment testé avec un regard neuf Forge of Empires (InnoGames), un jeu gratuit par navigateur dans lequel les joueurs doivent gérer une ville, obtenir des ressources, compléter des quêtes et progresser dans différentes époques technologiques, de l'âge du bronze à l'âge de la technologie future. C'est un titre qui a déjà quelques années, ce qui peut se voir en termes de graphismes, mais ses mécanismes sont toujours d'actualité si on le compare à des jeux plus récents.

Ayant essayé d'autres jeux d'InnoGames (Tribal Wars, Elvenar, Grepolis), on peut dire qu'il y a beaucoup de ressources et d'éléments recyclés présents dans ce jeu. Forge of Empires a été une source évidente de contenu, à la fois comme source et comme destination. Mais comme cela est évident dans le cas d'un développeur aussi expérimenté, cela a été exploité de manière très positive pour tirer profit du meilleur de chaque titre.

A proprement parler, nous avons commencé le jeu en tant que nouveaux joueurs, mais à chaque instant nous étions conscients de ce qui nous attendait : des sessions de jeu courtes et de longues périodes d'attente. Forge of Empires est le genre de jeu auquel on se connecte régulièrement, mais pas longtemps, juste pour de brève périodes. La démarche typique consiste à se connecter, collecter de l'or et des ressources, entamer des constructions et divers processus et se déconnecter jusqu'à la prochaine session, soit le même jour ou un autre. Sachant tout cela, nous avons joué pendant plusieurs jours car il n'y a pas d'intérêt à jouer pendant trois ou quatre heures comme on le ferait avec d'autres titres.

 

forge-of-empires-screenshots-05-copiaforge-of-empires-screenshots-03-copia


Cependant, être conscient du type de jeu ne nous a pas évité de sentir une certaine frustration pour ne pas pouvoir jouer quand nous en avions envie et que le jeu nous en empêchait par des files d'attente ou d'autres limitations. Le principe de base du jeu est de construire une ville et compléter une campagne JCE en avançant avec son armée et en conquérant des régions pour obtenir des récompenses. A mesure de la progression on obtient des points pour débloquer des technologies et accéder à de nouveaux bâtiments et unités. Mais la progression du jeu est complètement linéaire, il est donc courant de rencontrer des « blocages » qui empêchent de progresser avant de terminer certaines tâches ou d'obtenir une certaine quantité de ressources.

Par exemple, pour construire des bâtiments, des outils et de l'or sont nécessaires. Très vite, nous avons eu beaucoup plus d'outils que ce dont nous avions besoin, mais l'or s'obtient d'une manière beaucoup plus lente, en complétant des missions et en tant que ressource produite dans les maisons. Bien que ce n'est pas si simple. Construire des maisons exige aussi de l'or, et l'or produit dans les maisons s'obtient seulement en cliquant dessus lorsqu'elles sont construites. Concrètement, on reçoit onze pièces d'or toutes les quinze minutes avec le premier type de maisons. Nous en avons construit quelques-unes, mais pour des raisons pratiques, nous devions cliquer sur les maisons toutes les quinze minutes pour maximiser l'or obtenu. C'est absolue grotesque, car, souvent, il n'y a rien d'autre à faire en attendant. Une fois lancées les files d'attente ou les tâches, regarder l'écran toutes les quinze minutes pour obtenir de l'or n'est pas particulièrement amusant.

Avec le temps on débloque de nouvelles technologies qui permettent d'accéder à d'autres moyens d'obtenir de l'or, comme un type de maisons qui produit 80 pièces d'or au bout de quatre heures, mais les premiers jours dans le jeu peuvent être assez fastidieux.

 

forge-of-empires-screenshots-06-copia forge-of-empires-screenshots-09-copia


Les points que nous avons mentionné plus haut (points Forge) sont un autre des « blocages » auxquels le joueur est confronté. Ces points sont utilisés pour débloquer des technologies, et la plupart des technologies initiales coûtent cinq points. Une fois dépensés, on récupère un point automatiquement toutes les heures, bien qu'il soit possible d'investir de l'or pour en obtenir plus (mais ce n'est pas recommandé car à chaque utilisation le coût de l'or est plus élevé). Cela signifie pouvoir débloquer plus ou moins deux technologies chaque jour, ce qui signifie devoir décider très soigneusement le chemin à suivre : de nouveaux bâtiments ou, ce qui est très important, de nouvelles troupes.

Les unités sont principalement utilisées dans la campagne JCE. Chaque région de la carte est défendue par une forteresse avec des troupes ennemies d'un type particulier, et il est essentiel d'avancer dans les arbres technologiques pour progresser. Au départ, les troupes disponibles ne sont que de deux types (lanciers et lance-pierre) et il est difficile d'affronter certaines unités qui doivent être combattues dans les premiers niveaux, comme les guerriers. Ce petit contre-temps se résout en débloquant l'utilisation d'unités spéciales, mais pour vous donner une idée, vous devez débloquer onze technologies avant de pouvoir accéder à l'unité guerrier. L'arbre des technologies est complètement linéaires, et pratiquement toutes les technologies ont des technologies pré-requises pour pouvoir être déverrouillées. Si l'on ajoute à cela que l'on ne peut avoir qu'un maximum de huit unités (au moins à bas niveau), on atteint un point de la progression où on ne peut pas avancer avant de débloquer certaines technologies en raison de la difficulté.

En ce qui concerne le combat dans Forge of Empires, il se déroule sur une carte quadrillée sur laquelle déplacer les unités comme si c'était des pièces sur un échiquier. C'est un système très intéressant où la stratégie prime, avec un potentiel de créer des parties très amusantes, même si l'IA est assez simple et ses attaques sont assez prévisibles. Le JCJ dans Forge of Empires se réduit à combattre des unités contrôlées par l'IA que chaque joueur place comme défense de sa propre ville. C'est vraiment dommage.

 

forge-of-empires-screenshots-14-copia forge-of-empires-screenshots-11-copia


Bref, Forge of Empires est un jeu pour profiter de manière occasionnelle, en sessions courtes mais intenses. Ce n'est pas un titre qui peut être apprécié en un ou deux soirs, mais il doit être appréhendé comme un jeu à long terme. Comme il arrive souvent dans les jeux de gestion de ville, les progrès sont lents, vous devez vous connecter souvent pour vous occuper du développement des bâtiments et de la collecte des ressources.

Si on le compare à l'un des jeux les plus récents d'InnoGames (par exemple Elvenar), on retrouve beaucoup de similitudes, de sorte que, en fin de compte, la décision de jouer à Forge of Empires devrait être motivée par le monde du jeu et l'arrière-plan.