Premières impressions de Grepolis

7 Note totale
Gameplay: 6/10
Graphismes: 6/10
Performances: 9/10

JCJ, beaucoup de contenu

Répétitif au début, progression lente

Comme vous le savez probablement déjà, la semaine dernière, nous avons joué à Grepolis (d’InnoGames), un titre gratuit de stratégie et de construction jouable par navigateur, qui se déroule à l'époque de la Grèce antique et dans lequel les joueurs doivent gérer des ressources, créer un empire et affronter d’autres joueurs en JcJ. Pour cet article, nous avons analysé les premières heures de jeu afin de voir ce qu'il offre aux nouveaux joueurs.

Il est à noter, en ce qui concerne le genre de stratégie, qu'en règle générale, on ne peut apprécier les aspects les plus intéressants avant d'avoir joué un certain temps (surtout si l'on parle de JCJ), et atteindre un haut niveau peut prendre des semaines ou des mois. Cependant, avec quelques heures, vous pouvez percevoir ce qui vous attend dans l'avenir. En outre, dans tous les cas, on sait que le premier contact avec un jeu et les premières heures sont cruciales pour accrocher un joueur potentiel.

Cela dit, voici ce que nous avons trouvé dans Grepolis. .

La ville avec laquelle le joueur se retrouve après la connexion pour la première fois dispose d'emplacements par défaut pour les différents bâtiments, tels que des casernes, des temples, des mines, des marchés, des fermes et d'autres. Ces bâtiments donnent accès à différents types de ressources et éléments du jeu, ce qui est très important, car en utilisant les ressources primaires (bois, pierre et argent) on peut améliorer les structures pour les rendre plus efficaces, et il est nécessaire de posséder certains bâtiments pour accéder à certains contenus.

 


Pendant une bonne partie des premières heures du jeu, il n'y a vraiment pas beaucoup plus à faire que d'obtenir des ressources et améliorer les bâtiments. Les missions initiales vous indiquent de manière cyclique que vous atteignez un certain niveau pour chaque bâtiment. A partir du rang un, puis progressivement : trois, cinq, huit, etc. Dans l'ensemble, c'est un processus un peu fastidieux parce que, comme la construction, les améliorations requièrent également du temps.

Au-delà, il est également possible d'attaquer des campements de bandits. Après avoir sélectionné les unités qui ont été formées, il suffit d'aller sur la carte, sélectionner la cible et attendre que la tâche soit terminée.

En résumé, c'est ce à quoi peut s'attendre un nouveau joueur qui décide de s'aventurer dans Grepolis. Si vous n'êtes pas habitué au genre, le plus probable est que vous vous ennuyiez, mais il faut comprendre que ces jeux sont conçus pour jouer par séances courtes et pendant un certain temps, en se connectant périodiquement pour gérer les ressources et assigner des tâches. Les temps d'attente au départ sont relativement courts, mais à mesure que l'on progresse, ils tendent à s'allonger. Pour vous donner une idée, après quelques heures de progression, l'amélioration d'un bâtiment de rang huit prend environ seize minutes (sans compter le temps pour accumuler les ressources nécessaires à l'évolution). Comme vous pouvez l’imaginer, à ce stade, le processus habituel est de se déconnecter et revenir plus tard lorsque le processus est terminé.

Il n'est tout simplement pas possible de s'asseoir devant une partie de cette nature et jouer activement. La nécessité d'attendre les ressources disponibles, les troupes qui reviennent d'une mission ou que le processus de construction d'un bâtiment s'achève empêche de jouer de manière continue. Si on ajoute à cela que de nombreux éléments, tels que le JCJ, ne sont pas accessibles dès le départ, il est facile pour un joueur de s'ennuyer rapidement.

 


Autour de ce genre et type de jeu, il y a toujours eu un débat sur l'aspect peu attractif du contenu initial par rapport à celui des niveaux avancés. Même si le plaisir de jouer arrive quand vous avez déjà une ville entièrement développée et des ressources abondantes, cela ne devrait pas se faire au détriment d'avoir un contenu initial répétitif et pas particulièrement excitant ou amusant. Etant un genre avec de nombreuses années derrière lui, il est surprenant de ne pas voir de mécanismes ou de styles attrayants pour les fans de stratégie comme pour les joueurs qui ne se sont jamais aventurés dans le genre, mais qui sont curieux de l’essayer.

Cependant, Grepolis est transparent. On y trouve ce dont on peut attendre de lui, un titre de stratégie qui se déroule dans la Grèce antique. Il a une section graphique assez décente malgré les années, et une énorme liste de choses à faire. Malheureusement, le menu est un peu complexe, et il est facile de se perdre dans les allées et venues constante entre les différents onglets si l'on n'est pas habitué. Cependant, c'est un titre bien supérieur à la moyenne. Derrière lui, nous avons un studio de développement qui sait ce qu'il fait avec des titres de stratégie. Il est dommage que le jeu ne soit pas attractif dans les premières heures si le joueur ne connaît pas le type de jeu.