Premières impressions de Quake Champions

Bêta Note totale

combats très frénétiques, différents personnages, gratuit, cartes originales

combats très frénétiques, pas de tutoriel, les personnages ne semblent pas très variés

Cette semaine, nous avons testé la bêta fermée du nouveau Shooter gratuit Quake Champions. Développé par ID Software, le studio qui en 1996 a publié le jeu Quake original (successeur de la série emblématique des jeux vidéo Doom), cette franchise revient avec un air qui paraîtra particulièrement familier à ceux qui ont apprécié le jeu original.

Commençons par dire que les FPS ne sont pas notre fort, mais nous avons joué à Doom et Quake pendant l'adolescence, quand nos réflexes étaient bien plus rapides que ce qu'ils sont aujourd'hui. Cela dit et compte tenu des caractéristiques de Quake Champions, c'est comme si l'on recommençait de zéro. C'est un titre avec des mécanismes de mouvement extrêmement rapides, où vous devez connaître les cartes et tirer avec précision si vous voulez survivre.

L'expérience a commencé pas trop bien avec un écran de chargement d'environ cinq minutes, mais nous avons vite découvert dans les forums officiels que c'était un problème connu et qu'il nous faudrait patienter. Il convient de noter à nouveau que le jeu se trouve en phase de test, de sorte que ces contretemps sont normaux, mais l'impression est que les performances ne sont pas complètement au point.

Quake Champions n'est pas un jeu massif, ses cartes ne sont pas gigantesques et il ne propose pas une multitude de modes de jeu. Cependant, la vitesse des frame est de 120 Hz et il y a de nombreuses options graphiques, ce qui contribue à la fluidité de l'expérience de jeu. En termes généraux, la section graphique est très bien, même dans le spectre intermédiaire (il semble que nos ordinateurs commencent être un peu à la traîne avec le temps et les nouvelles générations).

 


Au début, nous n'avions qu'un seul personnage disponible, "Ranger", un soldat d'une autre dimension qui est, en fait, le protagoniste de Quake (et aussi le marine original dans Doom). Les huit autres personnage disponibles sont verrouillés, mais peuvent être achetés avec 5 000 points de faveur, ce qui donne accès pendant 24 heures. Cela peut sembler beaucoup, mais ça ne l'est pas vraiment. Les points de faveur s'obtiennent en gagnant des parties Nous avons commencé avec 10 000 points, ce qui fait que nous avons pu essayer deux personnages, et après quelques heures de jeu, nous avions déjà accumulé plusieurs milliers de points de plus. En outre, les joueurs peuvent acheter un pack avec de l'argent réel qui donne accès à tous les personnages, ce qui permet de dépenser les points de faveur dans différents packs avec des objets esthétiques pour les personnages.

Mais avant de nous aventurer à dépenser les points de faveur à tout va, nous avons essayé le jeu avec le personnage initial. Il existe actuellement plusieurs modes de jeu: le Deathmatch classique; Deathmatch par équipe; Un mode de duels à 1 contre 1, dans lequel on choisit trois personnage pour affronter un autre joueur; Et un mode baptisé « sacrifice » qui n'est qu'une combinaison du classique mode de capture du drapeau, où le drapeau est une « âme », et de protection de zone, où il s'agit d'amener l'âme à côté de l'un des obélisques et défendre le point pendant un laps de temps. Nous avons pu voir deux emplacements supplémentaires pour les modes de jeu à venir.

Les modes disponibles se jouent sur l'une des trois cartes actives. Les cartes sont assez grandes et disposent de zones uniques. Chacune est complètement différente des autres, et elles offrent des ambiances très originales. D'une part, nous avons une immense cathédrale, de l'autre un temple aztèque submergé, et enfin une tombe souterraine où coulent des rivières de lave. Dispersées sur toute la carte, on trouve des armes, comme des fusils de chasse ou des lance-missiles, et des boosts de toutes sortes, tels que des augmentations de vie, de la protection ou des dégâts. C'est un élément très caractéristique du Quake, et se rappeler l'emplacement de ces points tandis qu'on saute d'un côté à l'autre et qu'on se déplace à une vitesse vertigineuse est essentiel pour la victoire.

 


Il convient de mentionner que le jeu n'a pas de tutoriel (et il ne semble pas y avoir de plans pour en ajouter un), donc on apprend sur la marche, à mesure que l'on joue et que l'on se fait tuer. S'il y a une chose qui arrive systématiquement dans Quake Champions, c'est bien de se faire tuer. Le combat est si rapide que parfois vous ne réalisez même pas comment vous êtes mort.

En plus de tout cela, et c'est une nouveauté dans Quake, vous devez également apprendre à utiliser les compétences des personnages. Dans Quake Champions, dans le sillage du genre MOBA et d'autres shooters comme Superwatch, chaque personnage possède des capacités spéciales. Dans le cas du Ranger, celui-ci est capable de lancer un Orbe qui explose en entrant en contact avec une surface. Et tandis que l'Orbe se déplace, le joueur peut se téléporter à l'endroit où il se trouve, ce qui est très bien pour grimper à des niveaux élevés ou confondre les ennemis. Avec les points de faveur nous avons également été en mesure de tester Nyx, dont la capacité d'entrer dans une dimension différente lui permet de devenir invisible pendant un laps de temps et de ne pas recevoir de dégâts. C'est un excellent outil pour fuir ou attaquer quelqu'un par surprise, mais aussi très offensif, parce que, quand il réapparaît là où il y a un autre personnage, celui-ci meurt inévitablement. Cela semble très bien, mais dans la pratique c'est très difficile à réaliser. Comme nous l'avons déjà commenté, dans Quake Champions tout se passe très vite.

La vitesse des parties, la caractéristique principale du jeu, est certainement le plus difficile à s'adapter. Il n'est pas possible de bloquer des cibles, et l'attaque de zone la plus importante est celle du lance-roquettes (que n'importe qui peut utiliser), donc tout est réduit aux réflexes et à la capacité de viser pendant qu'on bouge. Donc, si vous manquez de réflexes ou si vous préférez un jeu où tout se développe d'une manière plus lente, Quake Champions n'est pas le bon jeu. Et contrairement à ce qui se passe dans d'autres titres, tels que Overwatch, où il y a des personnages plus statiques et qui ne nécessitent pas de compétences pour viser, dans Quake Champions tous les personnages ont besoin de compétences avec la souris.

 


Après avoir joué quelques heures, on peut dire que commencer à reconnaître les cartes aide beaucoup. Savoir à l'avance où sont situés les kits de soin ou les meilleures armes donne un certain avantage, mais avec seulement trois cartes, il n'est pas difficile pour tous les joueurs de connaître ces détails après un ou deux jours de jeu. Ainsi, à la fin tout est réduit à l'habileté des joueurs, ce qui est bon et mauvais. Les exigences élevées de précision et de réflexes peuvent rebuter de nombreux joueurs occasionnels, mais c'est à son tour bon pour ceux qui apprécient la compétition où seules importent les compétences de chacun. En fait, les personnages ne donnent pas l'impression d'être très différents les uns des autres.

Quake Champions promet d'avoir une scène compétitive très professionnelle, à laquelle seuls les meilleurs joueurs fps pourront participer.