Premières impressions de Zula

6 Note totale
Gameplay: 7/10
Graphismes: 5/10
Performances: 8/10

Gameplay amusant, nombreuses cartes, variation d'armes et de commutation de loadout in-game

Très générique, manque de fonctionnalités, seulement 5 modes de jeu, graphismes datés

Nous avons essayé le nouveau FPS gratuit d'IDC / Games, Zula, un titre qui se déroule dans un monde similaire au notre avec deux factions fictives qui s'affrontent dans des combats JCJ à travers une poignée de modes de jeu et plus d'une douzaine de cartes. Nous avons investi quelques heures dans le jeu, pour voir de quoi il en retourne et quelles fonctionnalités sont accessibles.

Tout d'abord, le jeu semble assez daté, les graphismes sont un peu cubiques, l'interface utilisateur est assez horrible avec des images floues, des boutons maladroits et des éléments pixélisés qui font que le jeu à l'air d'avoir été développé il y a cinq ans. Cela est encore accentué par le gameplay ; il n'y a rien de nouveau avec Zula et les modes de jeu sont assez standards : Deathmatch, Team Deathmatch, Capture the Flag, Wanted et Sabotage (Wanted étant le mode de jeu auquel personne ne semblait jamais vouloir jouer).

Alors que le choix des modes de jeu est extrêmement restreint, le jeu compense par le grand nombre de cartes ; elles sont de toutes les formes et de toutes les tailles, nous avons pu voir une carte urbaine, un chantier de construction, un parking souterrain ou nous avons joué une partie en modeTeam Deathmatch avec seulement des snipers (ce qui fut difficile en raison de la quantité d'espaces à couvert, mais très amusant) et une gare de train et de métro. Bien qu'il existe un grand nombre de cartes, il ne semble que certaines sont plus appréciées par la communauté que d'autres et nous avons passé beaucoup de temps à répéter les mêmes cartes, malheureusement. Alors que le jeu pourrait certainement bénéficier de davantage de modes, le grand nombre d'environnements permet de ne pas s'ennuyer en jouant sur les mêmes cartes tout le temps, et alors qu'elles sont graphiquement médiocres, elles sont relativement détaillées fournissant beaucoup d'endroits à couvert et de petites cachettes.

 

zula-screenshots-5-copiazula-screenshots-10-copia


Le combat est extrêmement rapide et les joueurs sont faciles à tuer, avec la possibilité de kills instantanés en cas de head shot. Lorsque l'on tombe sur un adversaire, c'est celui qui est le plus rapide à appuyer sur la gâchette qui a le dessus, du coup nos réflexes ont été mis à l'épreuve. Alors que nous avons réussi à nous en sortir pas trop mal, le manque de matchmaking dans les salles a fait que nous avons constamment joué aux côtés ou contre des joueurs très haut dans le classement. Alors que la salle peut avoir l'équilibrage automatique activé ou désactivé, et cela aide l'équipe dans l'ensemble, d'un point de vue individuel, on sent que l'on est toujours dominé par les joueurs bien classés. Une des choses positives du combat est la possibilité de basculer entre les quatre loadouts disponibles entre les réapparitions, de sorte que vous avez au moins la chance de changer les choses un peu au cours de la bataille, si nécessaire.

Alors que le jeu indique qu'il y a plus de 150 armes, ce que nous avons pu voir dans le magasin, c'est que ce chiffre englobe plus précisément tous les éléments d'équipement disponibles ; en termes d'armes, il n'y en avait que 45 (certaines d'entre elles étaient verrouillée par niveau et la moitié n'étaient disponibles qu'a travers des achats en monnaie premium). On ne sait pas trop si l'on peut changer le type des armes à travers le système de mise à niveau, en gagnant des matériaux et en mettant à niveau une arme, parce que les armes que nous avions eu n'étaient apparemment pas viables pour des mises à niveau et nous n'avons pas pu voir d'informations sur les armes à ce sujet. Une des choses dont nous ne sommes pas très fans, c'est que tous vos achats en magasin sont «en location» et vous pouvez acheter une arme pour une journée, une semaine ou un mois, et ce n'est pas calculé en temps d'utilisation dans le jeu, mais en jours civils à partir du moment de l'achat ; de ce que nous avons pu voir, il n'y avait pas d'armes de niveau supérieur permanentes disponibles à l'achat.

 

zula-screenshots-17-copiazula-screenshots-24-copia


Le jeu offre un système de missions, mais en toute honnêteté, il est assez médiocre et est plutôt passif ; les missions s'articulant autour de choses comme "jouer 5 matchs" ou "jouer 3 matchs en mode Wanted" et "Réussir 15 Headshots" ; des choses que vous ferez de toute façon et donc c'est une sorte de système inutile, qui toutefois octroie un peu plus de points d'EXP et de l'argent du jeu.

En fin de compte, le jeu est amusant pour ce qu'il est, c'est-à-dire un FPS générique qui ressemble beaucoup à de nombreux autres jeux dans le genre ; il est daté, il manque de fonctionnalités, il ne semble pas particulièrement différent des autres FPS gratuits. Pour des sessions de jeu rapides et courtes, les matchs sont certainement appréciables, mais le jeu n'a pas vraiment la capacité ou le contenu pour intéresser les gens à plus long terme.