Premières impressions d’ELOA

7 Note totale
Gameplay: 6/10
Graphismes: 8/10
Performances: 8/10

Bons graphismes | système de familiers intéressant | combat fluide et amusant

Quêtes ennuyeuses | traductions extrêmement mauvaises | pas particulièrement original

La semaine dernière, nous avons eu la chance d'essayer ELOA (Elite Lord of Alliance) au cours de sa bêta initiale (bêta fermée). Ancré dans un peu de controverse sur le titre précédent, Inspirit Online, qui, selon le développeur et éditeur Webzen était une copie illégale d'un client de jeu d’une bêta anticipée, Elite Lord of Alliance est censément une version plus finie du jeu.

Quand nous avons chargé le jeu pour la première fois nous nous sommes penchés sur les cinq classes disponibles (Chevalier de sang, Sniper, Psychic, Mage et Guerrier Assassin), il y a quatre races disponibles uniques au monde du jeu, les Sapiens, Kartu, Liru et Naru. Les Naru sont une race seulement féminine et ne peuvent être que des Guerriers Assassins, de même que les Guerriers Assassins ne peuvent être que des Naru. Il n'y avait pas trop d'informations sur les différentes races, un peu de texte qui sonnait comme des extraits de prophéties plutôt que des informations culturelle ou historique à leur sujet.

Nous avons choisi le Guerrier Assassin, et nous avons atterri directement au milieu d'une bataille où notre forteresse était attaquée par des Clans d'Ogres, qui semblaient être les principaux méchants de l’arc narratif global. Graphiquement le jeu est superbe, son style donne vraiment une grande sensation de qualité avec en prime des effets sympas dans le combat initial, comme des ogres parachutés dans la bataille. Plus tard dans le jeu les environnements généraux sont bien faits, avec des effets d'éclairage et d'eau détaillés qui aident vraiment à capturer l'atmosphère de certains endroits.

 

ELOA screenshots (5) copiaELOA screenshots (4) copia


Le plus gros problème initial pour nous résidait dans les dialogues. Tout d'abord les traductions souffrent d’une très mauvaise orthographe et grammaire ; même sans le savoir à l'avance, il fut immédiatement évident que le jeu a été publié à l'origine pour le marché asiatique. Deuxièmement, il ya la quantité excessive des dialogues banals que vous devez parcourir pour progresser réellement dans une quête, des dialogues ennuyeux et généralement non informatifs ou répétitifs avec les PNJ qui répètent la même chose à plusieurs reprises. Une autre bizarrerie intéressante que nous avons trouvé en essayant de parler à des PNJ qui marchaient alentour ; lors du lancement de la conversation et de la fenêtre de chat, vous pouvez toujours vous déplacer, mais eux aussi, si bien que s’ils décident de marcher pendant que vous leur parlez la fenêtre de chat se ferme et vous devez recommencer le dialogue, ce qui était légèrement ennuyeux.

Le combat était cependant beaucoup plus couronné de succès ; en tant que Guerrier Assassin notre point fort était de nous glisser dans et hors du combat, infliger des dégâts importants et esquiver les attaques pour sortir à nouveau du combat. Le combat au début n'a pas été particulièrement difficile, mais il y eu quelque situations où nous été un peu trop téméraires. Le mécanisme de postures de combat était intéressant, chaque classe en a trois et peut basculer entre elles instantanément, ce qui ouvre de nouvelles capacités. Il y a généralement une position Solo, une position Groupe et une position JCJ, avec les différentes compétences complémentaires dans ces situations. Cependant, nous étions libres de les utiliser à tout moment et pouvions basculer entre elles pendant la bataille ce qui nous permettait de profiter de notre gamme complète de compétences.

Le système de familiers est une autre caractéristique décente. On peut piller des oeufs de familiers à l'état sauvage, les gagner dans des quêtes ou les acheter auprès de vendeurs de familiers, on est en mesure de les convoquer comme un compagnon personnel qui nous donne divers boosts au combat, des capacités spéciales, et certains peuvent même être utilisés comme montures. Les familiers peuvent monter de niveau et une fois que vous en avez deux qui ont atteint le niveau max alors ils peuvent être combinés pour faire de nouveaux familiers ; une caractéristique assez cool qui était un peu en dehors de notre portée à cause de notre niveau trop bas pour la tester, mais néanmoins intéressante.

Il y a quelques fonctionnalités que nous n’avons malheureusement pas eu la chance (ou les exigences de niveau) de tester, comme le JCJ qui va de combat en duel à des combats à 4 contre 4, ou des parties de style MOBA. Au lieu de cela, nous avons dû nous concentrer sur le levelling et les quêtes pour progresser dans l’arc narratif principal, ce qui nous a permit de découvrir une variété de donjons et de nouveaux endroits. Les quêtes étaient assez typiques et pas particulièrement intéressantes ou inédites, comme celles que nous avons vues à plusieurs reprises dans tous les autres MMORPG.

 

ELOA screenshots (10) copiaELOA screenshots (8) copia


Le jeu n’est des plus originaux, il ya très peu de choses dans la voie de l'innovation car même les «postures» ont été faites dans beaucoup d'autres jeux, les familiers étaient peu utiles au final et les quêtes étaient assez standard. Dans le genre MMORPG, Elite Lord of Alliance ne se distingue pas particulièrement et n’offre pas grand chose de nouveau aux joueurs. Même si le jeu se joue vraiment bien, pour les vétérans du genre MMORPG il n'y a pas grand chose à gagner avec le titre. Toutefois, si ELOA est votre premier MMO ce n’est pas la pire chose qui pourrait vous arriver.





 

One Comment - "Premières impressions d’ELOA"

  1. Zbra 30/10/2015 at 15:36 -

    ça fait longtemps que je test des mmo en beta/alpha et j’ai franchement trouvé celui la mauvais. Les quêtes sont extrémements ennuyeuses (comme dans 95% des mmo a vrai dire). Quand je lis en point positif “bon graphisme” je me demande si vous avez vraiment testé le jeux… Ca fait bien depuis 4-5 ans que je n’avais pas vu de graphisme aussi moche pour un mmo en bêta. Pour conclure Eloa est un mmorpg extrement basique qui n’apporte rien de niveau avec des graphismes bas de gamme. Le seul point positif serait sa bonne optimisation (ne lag pas/très peu). Bref à éviter.