Premieres impressions d’Empire: Revenant

6 Note totale
Gameplay: 4/10
Graphismes: 6/10
Performances: 8/10

graphismes décents, simple, pas mal de contenu

contenu répétitif, traductions assez mauvaises

Comme vous le savez, la semaine dernière nous avons eu l'occasion d'essayer le nouveau jeu d'AMZGames de jeu, Empire: Revenant, un titre gratuit pour les navigateurs web qui s'inspire de notre histoire où les joueurs contrôlent l'armée grecque, perse ou romaine dans une campagne JCE qui les amènera à faire face à d'autres armées pendant qu'ils essaient d'améliorer la leur. Le jeu consiste à recruter de nouveaux héros et les équiper avec différents items, améliorer leurs compétences, les organiser dans des formations pour combattre en JCJ et JCE dans des combats sans contrôle direct sur ce qui se passe.

Graphiquement parlant le jeu est simple, mais plus qu'acceptable ; son interface est pas du tout intrusive ou lourde et la conception des personnages et des animations pendant le combat est vraiment bien faite. Dans cette section, le seul défaut se situe dans les villes, parce que l'apparence des bâtiments est la même quelle que soit la faction choisie. En outre, le style des bâtiments ne correspond pas vraiment au jeu. Il correspond plutôt à un contexte fantasy dans lequel il y a des elfes.

Un autre élément négatif qu'on peut citer est la musique, qui est extrêmement répétitive. On retrouve la même piste répétée encore et encore; cependant, et heureusement, vous pouvez l'éteindre complètement ou diminuer son volume.

En ce qui concerne le jeu, il ne présente rien que nous n'ayons jamais vu auparavant dans son genre. A mesure de la progression, sont débloqués de nouveaux éléments de jeu et des tâches qui permettent d'obtenir plus d'or et d'expérience (parfois trop facilement), ce qui permet d'améliorer l'armée. Les héros, comme il est de coutume, peuvent être recrutés dans la taverne, où l'on peut accéder à une sélection de huit personnages de différentes qualités. La qualité est déterminée par la couleur des héros, et on trouve des héros verts, bleus et violets ; le vert étant le plus commun et le violet le plus rare. Dans la taverne, la sélection des héros est un processus aléatoire, avec une sorte de spot éclairant à tour de rôle les portraits des personnages disponibles jusqu'à s'arrêter sur l'un d'eux.

 

Empire Revenant screenshots 5 copiaEmpire Revenant screenshots 8 copia


Pour notre analyse, le premier héros qui nous a été attribué fut Aulus (de rang vert), qui est apparu de manière répétée sur l'écran de sélection aléatoire. Et ici, il faut mettre en évidence les résultats d'un test. Nous avons voulu aussi voir les options des héros dans les autres factions, et à notre grande surprise, nous avons constaté que chaque fois on nous a attribué le même personnage : Aulus, de rang vert et avec la même attaque. Nous l'avons essayé cinq fois et les cinq fois nous avons obtenu le même résultat. Curieux. Une fois que nous avions effectué le premier recrutement, nous avions aussi la possibilité d'utiliser l'or (monnaie premium) pour continuer à recruter des personnages. En choisissant un empire aléatoire au début, on vous donne 200 pièces d'or, ce qui représente plusieurs tentatives de recrutement.

Cela dit, quelle est la différence entre les empires ? Malheureusement, la réponse est aucune. Il n'y a pas de différence autre qu'un drapeau de couleur différente à côté du nom. Le personnage a le même aspect, les conseillers sont les mêmes et la première guerre contre le même ennemi : l'Egypte et Ramsès II. Ce qui fait que nous avons devant nous le même jeu avec peu de rejouabilité, mais il est vrai qu'il n'est pas nécessaire de recommencer lorsque vous jouez déjà.

Et pour en rajouter une couche, il faut dire que les combats sont également tous les mêmes, peu importe si l'on se bat dans l'arène JCJ, à un certain stade dans la campagne JCE ou dans les Batailles d'élite. Dans tous les cas, le combat est identique. En fait, jusqu'au point où nous sommes arrivé après quelques heures de jeu, tous les combats ont été résolus de la même manière, en éliminant l'armée ennemie en trois tours. Nous sommes même arrivés à un point où on mettait plus de temps à positionner les unités sur le champ de bataille qu'à combattre dans la bataille. Cela a pour conséquence qu'Empire: Revenant est assez répétitif au bout de quelques heures.

 

Empire Revenant screenshots 9 copiaEmpire Revenant screenshots 11 copia


Le jeu ne donne pas du tout l'impression d'être différent des autres titres du genre. Il utilise le même système de formations avec une grille de 3x3 sur laquelle on place les héros ; on obtient des pièces pour les victoires pour améliorer les attributs des personnages, leurs compétences et leurs équipements dans le but d'augmenter la Note de Combat, l'indicateur numérique typique qui détermine la puissance du groupe.

Tant pour ceux qui ne sont pas nouveaux au genre et pour ceux qui le sont, le jeu est correct si vous avez voulez y jouer de manière très occasionnelle, sans dépenser trop de temps, mais si vous voulez faire le contraire, vous allez sans doute vous ennuyer rapidement à cause du manque de variété que présente Empire: Revenant.