Premières impressions sur Elysian War

Bêta Note totale

Combat très stratégique et amusant bon rythme de progression, pas facile

Graphismes obsolètes, la partie gestion est un peu fastidieuse

Récemment, nous avons testé le nouveau jeu de stratégie gratuit d'AMZGame, Elysian War, Un MMO par navigateur avec des éléments de RPG et de gestion. Dans ce nouveau titre, les joueurs incarnent un élu des dieux qui doit affronter les armées maléfiques d'Hadès et de Chronos et protéger le royaume élyséen avec l'aide de figures et de héros de la mythologie de la Grèce antique.

À première vue, on pourrait dédaigner le jeu car les graphismes, l'interface et les effets sonores ne brillent pas par leur qualité. Et d'ailleurs, la traduction en anglais et les dialogues laissent à désirer. Mais une fois que l'on essaie le combat, on voit tout de suite qu'il ne s'agit pas d'un autre RPG avec le typique système AFK.

Une agréable surprise.

Le système de combat d'Elysian War est plus axée sur la stratégie au tour par tour plutôt que sur le classique « sélectionner des troupes et les envoyer à combattre ». D'une certaine manière cela rappelle les échecs, puisque les champs de batailles sont divisés en cases sur lesquelles les « pièces » peuvent se déplacer. Ce n'est pas la première fois que l'on voit cela parce que les jeux d'InnoGames, Forge of Empires et Elvenar, possèdent un système similaire, mais il s'agit d'une amélioration évidente par rapport à ce à quoi nous a habitué le genre.

 


Les différentes unités que l'on contrôle sont conduites par des généraux, et selon le type d'unité, l'attaque varie. Nos troupes de mêlée étaient capables d'attaquer les ennemis en face d'elles et sur les côtés. Notre cavalerie pouvait charger en ligne droite sur trois cases et infliger des dégâts à tous les ennemis sur leur chemin. Si l'on ajoute à cela différents types de terrains sur lesquels seules certaines unités peuvent pénétrer, on a un jeu où la stratégie et le positionnement jouent un rôle essentiel.

Pendant le temps que nous avons consacré au jeu nous avons voulu nous concentrer sur l'aspect JCE, une campagne avec une trame narrative intéressante qui nous emmène à travers différentes phases et cartes où l'on doit affronter différents ennemis. En plus de servir comme une initiation au jeu, car on voit des créatures et des scénarios variés, c'est aussi un tutoriel de combat. Dans l'une des batailles, par exemple, nous avons pu contrôler jusqu'à quinze unités, cinq conduits par nos cinq généraux et dix autres de notre allié contrôlé par le serveur. A chaque étape, il y a des objectifs précis (généralement éliminer tous les ennemis), et l'on obtient de meilleures récompenses si on le fait plus rapidement.

Pour les combats, le positionnement est très important, mais également le type de terrain. Sur l'une des cartes, nous avons dû faire face à Hippolyta et son armée, et notre objectif était de la tuer. Dans cette situation, nous avons choisi de charger par le centre et protéger légèrement nos flancs. Nous avons sacrifié quelques unités pour forcer ses troupes à se rejoindre, et ainsi nous avons déployé nos archers pour décocher une pluie de flèches sur les ennemis. Nous avons cru tenir le bon bout mais des unités inattendues ont commencé à nous attaquer sur les flancs, et la tâche s'est un peu compliquée. Le combat dans Elysian War est très amusant et n'a rien de simple, ce qui est une bonne chose.

 


A mesure que nous avons gagné des niveaux, nous avons eu accès à de nouvelles fonctionnalités telles que la possibilité de construire notre propre ville en érigeant des bâtiments et en les améliorant pour obtenir différentes ressources. Cette partie du jeu est plus classique et rappelle plus les jeux par navigateur du genre, mais fondamentalement, c'est un système qui permet de monter de niveau les généraux.

Les généraux sont des unités individuelles avec leurs propres statistiques et capacités. Grâce à l'invocation, on peut obtenir différents généraux de divers rangs. L'invocation requiert de la monnaie du jeu, des ressources et de l'argent réel, mais avec l'argent réel (en achetant des diamants) les chances d'obtenir des généraux supérieurs et d'une meilleure qualité sont beaucoup plus élevées.

Plus loin dans le jeu, on débloque l'accès au JCJ. Le premier mode disponible est Dominion, qui permet de choisir un emplacement pour sa ville dans le monde (qui est divisé en territoires et en hexagones) et conquérir des zones en combattant des adversaires contrôlés par l'IA. La connexion entre les territoires détermine les frontières de votre empire. Agrandir son territoire est une bonne idée, parce que vous pouvez obtenir des ressources supplémentaires, mais bien sûr, nous n'étions pas les seuls à tenter de repousser nos frontières. D'autres joueurs essaient aussi de se développer, de sorte que le conflit est inévitable. Malheureusement, nous n'avions aucun joueur à proximité donc nous n'avons pas eu la chance d'essayer l'aspect JCJ du jeu.

Dans l'ensemble, Elysian War est un jeu amusant, et bien que certains éléments par rapport à la progression soient un peu répétitifs, le combat compense tranquillement. Même contre l'IA, le combat est amusant, de sorte que le jeu promet de nombreuses heures de fun une fois que le JCJ est déverrouillé. Si l'on est en mesure de faire abstraction des graphismes et des traductions, Elysian War est un jeu amusant à 100 %.