Aperçu de l’extension Atlas of Worlds de Path of Exile

Cette semaine, nous avons eu l'occasion d'avoir une rencontre face à face avec Chris Wilson, producteur et développeur chez Grinding Gear Games pour une présentation de "Atlas of Worlds", la cinquième expansion de Path of Exile.

Nous avons commencé à parler de l'état actuel du jeu, dans lequel de plus en plus les joueurs atteignent le plus haut niveau et c'est où ils jouent le plus. Chiffres à l'appui, il nous a commenté que 95% du temps de jeu dans Path of Exile avait lieu dans des éléments postérieurs à l'histoire principale. C'est pour cette raison que l'axe principal de la nouvelle extension est de renforcer et d'améliorer cet aspect du jeu (même si elle ne néglige pas les nouveaux joueurs non plus) pour assurer une expérience plus gratifiante et enrichissante.

Pour ceux qui ne connaissent pas le contenu de niveau maximum de Path of Exile, le jeu utilise un système appelé « cartes », un système de régions générées aléatoirement après avoir utilisé un objet qui transporte le joueur dans une zone où l'environnement, les créatures et les récompenses ne sont pas les mêmes que dans les autres zones, avec la possibilité de déterminer la difficulté par le rang de la carte (maximum 15). Les joueurs peuvent améliorer les objets pour générer ces cartes et les créer pour obtenir de plus grandes difficultés, ce qui finit par produire de meilleures récompenses. Essentiellement, les joueurs peuvent créer et jouer dans du contenu dont ils choisissent la difficulté. Chaque carte a son propre environnement et son monstre final spécifique, généralement une version supérieure et plus puissante d'autres créatures avec des capacités et des mécanismes de combat uniques auxquels les joueurs doivent faire face avec des stratégies différentes, comme par exemple en se clonant ou en se divisant en différents types de monstres.

Bien que le but des cartes soit clair, obtenir un meilleur équipement afin de pouvoir aller vers de plus grandes difficultés, le contenu des cartes ne suit pas une histoire et peut donner le sentiment d'être complètement détaché du contenu du jeu. Ce que fait cette expansion c'est d'ajouter cette composante manquante en introduisant un but et de nouveaux systèmes sans modifier radicalement les mécanismes de base que les joueurs apprécient.

 

Path of Exile Atlas of Worlds image 3 copiaPath of Exile Atlas of Worlds image 4 copia


L'extension est baptisée "Atlas of Worlds", et présente une carte globale illustrant la façon dont les différentes cartes sont reliées entre elles plutôt que d'être des zones indépendantes de combat. Dans un premier temps, l'atlas est recouvert par un «brouillard de guerre» qui empêche de voir les différentes cartes, mais celui-ci disparaît à mesure que joueurs découvrent les différentes régions. Nous avons pu voir tout l'atlas, et il comprend une centaine de cartes différentes. Étant donné que dans le jeu, il n'y a que 70 cartes, l'expansion en apporte 30 nouvelles, et en plus améliore la qualité des anciennes cartes.

Nous avons eu l'occasion de voir quelques scénarios très intéressants, y compris une carte qui mélangeait des zones ouvertes et couvertes (anciennement les cartes étaient soit d'un type, soit de l'autre), un temple souterrain avec d'énormes araignées rampant sur les murs, ou une bataille sur une muraille. Parallèlement à cela, le jeu se dote de 19 nouveaux boss, chacun avec ses propres mécanismes de combat.

Chaque carte atlas est reliée aux autres dans une sorte d'arbres de compétences, de sorte que les joueurs peuvent aller de l'une à l'autre en se dirigeant vers le centre, où ils peuvent affronter les gardes, qui après avoir été défaits laissent tomber une clé ; une fois en possession de 4 clés les joueurs peuvent se mesurer au Modeleur ( "Shaper"), l'individu responsable de la création des mondes. Pour rejoindre le centre il n'y a pas qu'une seule façon, parce que vous pouvez y aller directement ou en faisant des détours pour découvrir l'atlas complet. Les voies possibles sont nombreuses et variées.

 

Path of Exile Atlas of Worlds image 5 copiaPath of Exile Atlas of Worlds image 6 copia


Les clés pour atteindre l'ennemi final peuvent être échangées avec d'autres joueurs, mais il est intéressant de parcourir la totalité de l'Atlas à cause des objets que les développeurs ont introduits, dix objets avec des attributs de base incroyables, comme un casque d'os (Bone Helmet), une pièce avec peu d'indice d'armure, mais qui permet aux créatures invoquées d'infliger 31% de dégâts supplémentaires. Contrairement à d'autres objets, ces pièces uniques ne peuvent être trouvées que dans certaines régions, un amalgame de cartes que les joueurs devront parcourir s'ils veulent obtenir ces objets. Ces dix objets ne sont que les 10 premiers d'une liste qui ira en s'allongeant au fil des mois. Et ils sont liés à des régions spécifiques, ce qui encourage les joueurs à élargir leurs horizons et ne pas se limiter seulement aux cartes principales pour atteindre le Shaper.

D'autres objets intéressants que nous avons vu sont l'orbe du Modeleur, récompense obtenue pour la progression dans l'Atlas et qui permet d'améliorer les cartes de cinq niveaux ; et le sextant du cartographe, qui ajoute un module aléatoire dans une zone après avoir sélectionné une carte qui affecte toutes les cartes qui se trouvent dans cette région. Les modules peuvent être positifs, négatifs ou neutres, ils peuvent par exemple ajouter la possibilité de dégâts critiques, ou multiplier les dégâts critiques des monstres, ou encore les deux à la fois. Ceci est très utile et peut aider à surmonter certaines difficultés, mais seulement en l'utilisant à bon escient.

Voilà dans les grandes lignes le contenu pour les joueurs de plus haut niveau qu'apporte la nouvelle extension. Mais il y a également des choses pour les autres joueurs. Chaque fois qu'une expansion est publiée apparaît généralement une nouvelle ligue (chacune avec des règles différentes et des mécanismes associés), qui dure habituellement trois mois, et permet aux joueurs de créer de nouveaux personnages pour s'affronter pour le classement. Et comme prévu, l'Atlas des Mondes apporte une nouvelle ligue : Essence Challenge.

 

Path of Exile Atlas of Worlds image 7 copiaPath of Exile Atlas of Worlds image 8 copia


Les joueurs rencontrent des créatures congelées prises dans une « essence », et selon le type d'essence, les joueurs rencontreront différents combats. Au total, il y a 105 essences différentes réparties dans 25 catégories. L'une des caractéristiques de ces essences est qu'elles permettent d'obtenir un objet aléatoire qui peut avec une propriété garantie, comme par exemple plus de points de vie. Et l'expansion apporte de nouvelles propriétés pour que les joueurs puissent former leurs personnages et configurer leurs compétences passives comme ils veulent. Et elle va plus loin, puisque chaque essence dispose de 7 rangs ; en en combinant trois du même niveau, vous pouvez essayer de créer une essence de niveau supérieur. Les essences peuvent aussi avoir des effets négatifs et positifs lors de l'utilisation d'un objet.

Cette expansion est clairement un grand pas pour Path of Exile, introduisant un contexte général et de nouveaux mécanismes de progression qui ne modifient pas la structure principale du jeu. Sans doute une excellente idée qui ravira les joueurs. Nous avons adoré tout ce que nous avons pu voir, et nous sommes certains que l'expansion va plaire à la majorité des joueurs, qu'ils soient nouveaux ou vétérans. En outre, l'optimisation du jeu sur les ordinateurs bas de gamme a également été améliorée, de sorte que plus de joueurs peuvent accéder au jeu.

L'expansion est sortie le 2 septembre, et nous sommes impatients de connaître vos impressions.