Nous avons passé en revue Aion

6.5 Note totale
Gameplay: 7/10
Graphismes: 6/10
Performances: 7/10

Beaucoup d'options de personnalisation des personnages, scénario intéressant, belle gamme de classes

Style de quêtes classique qui est assez ennuyeux, pas particulièrement intuitif

Ayant joué à des centaines de différents MMO au cours des années et pas mal de nouveaux et anciens MMORPG, Aion (sorti en 2009 en Amérique du Nord et en Europe) est celui que nous avons ignoré jusque là. Nous avons donc décidé qu'il était temps d'y jeter un coup d’œil. Vaut-il encore la peine ? Qu'en avons-nous pensé ?

Eh bien la création du compte a été une grosse galère, pour commencer. Il nous a fallu environ trente minutes et trois comptes avortés pour arriver à nous connecter au jeu. Le problème auquel nous étions confrontés c'est qu'à chaque fois que nous créions notre compte et que nous l'activions, au moment de nous connecter au jeu notre compte était désactivé parce que l'on nous soupçonnait "d'utiliser des méthodes non autorisées". Il a fallu de multiples essais et beaucoup de confusion pour finalement nous rendre compte que c'est parce que nous avions un Adblock actif dans notre navigateur, que nous recevions ce message nous accusant des pires méfaits.

Finalement donc nous avons réussi à nous connecter (après le téléchargement d'un énorme client de jeu et des patch) et nous avons pu commencer à créer notre premier personnage. La création de personnage est l'une des meilleurs que nous ayons vue, ce qui est un peu gênant pour les autres MMO étant donné l'âge du jeu et que les autres MMO n'ont pas été capables de lui emboîter le pas sur ce point. Nous avions la possibilité de créer des personnages à l'apparence vraiment étrange et merveilleuse; le nôtre a fini par être un Asmodien pourpre, grand et maigre avec une tête, des mains et des pieds massifs et une énorme coiffure afro rouge... il avait l'air ridicule et nous avons eu plusieurs remarques à ce sujet dans le chat.

 

Aion screenshot (5)Aion screenshot (8)


Le jeu commence comme la plupart des MMORPG traditionnels, en se concentrant sur les quêtes qui consistent à tuer un certain nombre d'ennemis, ou aller piller des objets dans le monde ; tout cela est très traditionnel. Comme le jeu est sorti en 2009, il est aussi relativement daté et adopte encore une formule très Warcraft qui était très populaire à l'époque, encore utilisée aujourd'hui, mais qui est un peu fastidieuse quand il n'y a aucune touche un peu plus personnelle. Courir constamment entre le même PNJ et une zone de quête lointaine est devenu rapidement fastidieux, en particulier à cause de la vitesse de course extrêmement lente de notre personnage, ce que nous sommes assez sûrs est un inconvénient réservé aux comptes free-to-play ; il y avait un article "30% de bonus de Vitesse" que nous avions (avec environ 20 utilisations) qui nous a permit de courir à ce qui semblait être une vitesse normale, mais le bonus n'a duré que 4 minutes. D'autres joueurs semblaient courir plus vite, et nous n’apprécions vraiment pas lorsque les développeurs mettent des bâtons dans les roues des comptes gratuits à dessein au lieu de donner simplement des avantages aux comptes payants.

Le combat n'était pas mal, rien d'extraordinaire et nous avions seulement une poignée d'attaques jusqu'au niveau 10 (où notre essai s'est terminé), et ainsi alors qu'il était fonctionnel, il n'était pas exactement agréable ou particulièrement difficile en tant qu'ingénieur . Il y a seulement eu un moment où nous avons été un peu débordés et avons du battre en retraite mais, même après près de 5 heures de jeu, on ne peut pas vous dire à quoi ressemble l'écran de la mort. Un des aspects les plus ennuyeux du jeu pour nous a été très certainement le suivi des quêtes ; il n'était absolument pas intuitif et nous cela nous a pris beaucoup trop de temps pour comprendre à quoi servaient les différents symboles et que signifiaient les couleurs des quêtes. Accepter une quête ne l'ajoute pas automatiquement à votre fenêtre de quêtes (bien que ça l'ajoute à votre journal), et nous avons dû faire défiler les onglets pour l'ajouter à la fenêtre principale (nous ne sommes pas tout à fait sûr de ce à quoi servaient ces différents onglets car ils ne semblaient pas avoir d'étiquettes). Nous avons seulement réalisé plus tard que sur la carte principale il y avait des zones décolorées circulaires où les lieux de quêtes se trouvaient... ce fut donc une commutation constante entre la carte pour voir où étaient les locations des quêtes, et plus d'une fois nous sommes revenus d'une zone pour nous rendre compte que nous avions encore une quête qui s'y trouvait, mais elle n'avait pas été ajoutée à nos quêtes actives.

Maintenant, nous allons admettre qu'après un certain temps tout à fait sens, mais il a fallu quelques bonnes heures de familiarisation avec le jeu. Nous avons joué beaucoup de MMORPGs allant jusqu'à l'original Ultima Online, mais le système d'Aion n'est tout simplement pas intuitif et n'est pas particulièrement bien expliqué. Le constant va-et-vient entre les zones de quêtes a été une corvée et littéralement nous a emmenés jusqu'au niveau 8 jusqu'à ce que nous réalisions que les autels de pierre étaient aussi de téléporteurs depuis lesquels vous pouvez vous rendre vers n'importe quel lieu, mais en payant un peu d'or et avec un temps de recharge. Jusqu'à ce moment-là nous avons fait tout un tas de va-et-vient... beaucoup... encore une fois... pas intuitif.

 

Aion screenshot (13)Aion screenshot (14)


Les graphismes sont vraiment un peu datés, mais la conception du monde n'est pas trop mal, même si (au moins dans les premiers niveaux) assez souvent nous courions d'un endroit à l'autre pendant deux bonnes minutes sans quêtes ou quelque chose à faire ; la carte était juste plus grande que ce qu'elle aurait pu être. L'histoire elle-même était assez intéressante et nous aimons particulièrement la façon dont les visions du futur entrecoupaient l'histoire à certains moments, nous transportant temporairement dans l'Abîme (ou ailleurs) pour prendre part à la guerre qui y faisait rage et dont nous devions apparemment changer le cours. Ces moments étaient cool, mais ils ont été d'assez courte durée et on n'a pas eu à faire beaucoup d'autres choses que de voler alentour et de voir d'autres PNJ se battre, ou avoir un combat rapide avec un ennemi relativement terne.

Terminer la plupart de la première zone, compléter la partie "visions" de l'arc narratif, et atteindre le niveau dix nous a emmenés à la zone suivante et un peu au-delà. Nous avons eu une présentation de cérémonielle pour nous accueillir, avec une petite scène avec des gars disant "Ce mec, ce doit être une sorte de blague?" Un peu plus loin et nous avons pu essayer le vol pour la première fois, un amusement et un ajout intéressant qui va être cool, non seulement pour se déplacer, mais pour les combats JCJ et JCE, cependant le vol n'a pas été extrêmement fluide et était un peu maladroit. Le JCJ est malheureusement quelque chose que nous n'avons pas pu essayer, car il semblerait que le JCJ est disponible à partir de rifts aléatoires et la majorité du JCJ et d'autres caractéristiques clés ne sont disponibles qu'à des niveaux ultérieurs.

Globalement, le jeu n'est pas mal, mais il a vraiment besoin d'une refonte pour devenir un MMORPG plus moderne. Si vous y avez joué en son temps, alors il était certainment très bien, mais pour nous, il ne fait pas partie de la liste des MMORPG que nouveaux joueurs devraient essayer. Il présente encore beaucoup de nostalgie pour beaucoup, mais il a aussi beaucoup d'habitudes de gameplay vielles et fatiguées que nous n'apprécions plus aujourd'hui.





 

3 Comments - "Nous avons passé en revue Aion"

  1. Malakai 04/11/2015 at 22:35 -

    Salut a vous je tiens a éclaircir certains points tellement l’inexactitude de vous propos sont flagrantes .Par ailleurs n’ayant joué que jusqu’au level 10 je ne sais pas comment vous avez pu émettre de pareils jugements sur AION n’ayant pu observer q’une infime partie du jeu en temps que tel. En effet les joueurs ayant un compte payant ne dispose pas de privilèges annoncés ci-dessus: la vitesse de déplacement par exemple peut s’améliorer au fur et à mesure du leveling , de par votre équipement que vous pouvez obtenir sans un seul petit rond donc je vous pris de cesser de dire des absurdités sans un minimum de connaissance en la matière.
    Cordialement.

  2. ZEYNE 06/11/2015 at 10:25 -

    Cherche pas je lis leurs test sur les jeux que je connais et ils sont toujours à côté…à croire qu’ils ont même pas dl le jeu et qu’ils se basent sur des vidéos piochés à droite à gauche sur le net. Ce site est bon pour avoir des bonnes actu mais pour les test mieux vaut ne pas regarder

  3. alme 09/12/2015 at 16:44 -

    Sur le coté “intuitif” vous avez raison, ce n’est pas au point. une aide de jeu est présente mais guère efficace. Après, pour vous donner une idée, vous avez mis 5H pour atteindre le lvl 10… un joueur qui connais Aion, sans se faire aider, mettra 20-30 min.
    Voter commentaire sur le 30% course, dommage, vous etes dans l’erreur, il y’a une progression au niveau des équipements qui vous font aller plus vite, et les parchemins de 5min (et non 4) sont donnés en masse sur les 50 premiers niveau, puis s’achètent/se fabrique sans problème. Rien a voir avec le free to play.
    Coté histoire, vous avez joué à la version polonaise? vous affirmez avoir apprécié les visions du futur… Manque de pot, si vous lisiez les quêtes “pas intuitives”, il s’agit de votre passé perdu.Cela vous décrédibilise…

    Le pvp, meme en jouant 30h à votre rythme, vous n’en auriez pas vu. le jeu est vieux, et le pvp se trouve vers les lvl 60 pas avant. éventuellement des duels avec les voisins sur les serveur débutants.

    Maintenant il y’a des tas de choses à dire sur le jeu, Aion n’est pas parfait, il a des avantage et des defaut, mais malheureusement, votre article et le peu de temps que vous avez passer, ne reflète en rien la réalité du jeu…Dommage !