Nous avons passé en revue Farmerama

8 Note totale
Gameplay: 7/10
Graphismes: 7/10
Performances: 10/10

Intéressante autosuffisance entre les cultures et les animaux, coopération de la communauté , jeu occasionnel et amusant

linéaire dans la progression, le gameplay et le nouveau contenu reste assez similaire tout le temps

Le week-end passé, nous avons décidé de jeter un oeil à Farmerama de Bigpoint. Connaissant le jeu depuis un certain temps, nous avons voulu nous en faire une idée plus approfondie. Comme dans toutes nos revues, nous avons pensé que nous allions jouer pendant quelques heures pour nous faire une bonne idée du jeu. Mais les choses ne vont pas exactement de cette façon avec Farmerama... jouer constamment pendant des heures est en fait assez difficile à faire et, en toute honnêteté, tout à fait inutile pour obtenir une revue succincte du jeu ; mais ce n'est pas une mauvaise chose et nous allons expliquer pourquoi.

Le gameplay s'articule autour de nous la gestion de notre ferme, et le processus est très simple et répétitif : on achète un champ, on le place sur notre parcelle agricole, on clique dessus pour planter quelques graines, puis on y retourne au fil du temps pour les récoltes. De même, nous pouvions faire la même chose avec les enclos des animaux, des poulets , des papillons, des écureuils et plus ; nourrir et abreuver nos animaux afin de les élever et de les vendre ensuite.

La culture des champs était un peu différente que l'élevage ; avec les animaux il faut acheter un enclos et cela prend un temps défini pour qu'ils se reproduisent, allant de quelques minutes à quelques heures selon la rareté et le niveau. En leur donnant de l'eau et un type spécifique de nourriture, cela permet de réduire la quantité de temps qu'il faut pour que les animaux se reproduisent. Simple. Nous avons commencé avec autant de champs libres que nous pouvions acheter et intégrer à notre ferme. En cliquant sur le champ, nous avons eu la possibilité de planter les graines que nous possédions, qui s'achètent au marché des agriculteurs ; les types de graines disponibles pour nous (comme les animaux) dépendaient du niveau de notre ferme et ainsi pour commencer nous avions une sélection de laitues, de foin, de carottes et de blé. Une fois plantées ces différentes graines, nous pouvions ensuite les arroser et leur donner de l'engrais pour réduire le temps de croissance, nous avons également eu accès à un super engrais que nous avons gagné en montant de niveau. Il ne pouvait être utilisé qu'une fois sur une culture et un petit panneau apparaissait pour montrer que nous l'avions utilisé, mais le temps de croissance était effectivement accéléré.

 

Farmerama Revue image 1Farmerama Revue image 2


Une fois que nos cultures avaient grandi nous pouvions simplement récolter le produit et le stocker. Avec les animaux nous récupérions nos nouveaux animaux, mais nous devions aussi nettoyer l'enclos, ce qui nous donnait une source d'engrais que nous étions en mesure d'utiliser sur les cultures. De la même façon, la nourriture dont nos animaux avaient besoin provenait des cultures que nous récoltions ; chaque animal avait besoin d'un type particulier d'aliment, généralement fabriqué à partir d'une combinaisons de différentes cultures que nous pouvions produire dans notre grange. Cette auto-suffisance entre l'utilisation des excréments des animaux et pour les cultures et l'utilisation des cultures pour les animaux était assez sympa.

L'équilibre de ce que nous voulions faire avec nos cultures était important, alors que nous pouvions les utiliser pour l'alimentation, nous avions également besoin de les utiliser pour remplir les commandes dans le cadre des quêtes continues, comme une liste de courses d'un PNJ aléatoire qui voulait une certaine quantité de produits. Nous pouvions également acheter et vendre des ressources dont nous avions besoin au marché des agriculteurs, de sorte que le commerce nous a donné une troisième option pour l'utilisation de notre stock. Chaque fois que nous avons récolté nos cultures ou élevé des animaux, nous avons gagné plus d'EXP, ce qui déverrouillait plus d'options dans la boutique, et nous pouvions acheter de la place, récolter de nouvelles choses, obtenir plus d'EXP, acheter de nouveaux trucs, de la place, des récoltes, etc., etc.

C'est la raison pour laquelle nous n'avons pas eu besoin de jouer pendant des heures, car c'est essentiellement la même chose tout le temps, les mécanismes ne changent jamais vraiment de ce que nous avons pu voir. De même, le jeu est par sa construction un jeu assez occasionnel, dans lequel vous allez et venez périodiquement en relation avec le temps qu'il faut pour produire des cultures et élever des animaux, ce qui prend un peu de temps.

Pour une fois, nous pouvons dire que nous n'avons pas été trop dérangés par la nature répétitive du jeu, ce qui est habituellement un grand point négatif pour les jeux. Mais, avec Farmerama nous pouvons voir pourquoi le jeu est si addictif pour les gens, ce qui est pourquoi c'est l'un des titres de Bigpoint les plus populaires. Pour aller de l'avant vous avez vraiment besoin d'investir du temps, pas à un rythme constant, mais au fil des jours et des semaines pour construire votre petite ferme, ce qui vous donne accès à de nouveaux items qui vous donnent finalement plus de choses à faire et cela exige un investissement de temps plus important. La chose que nous aimons, c'est que vraiment vous le faites seulement pour vous-même, il n'y a aucun caractère compétitif dans le jeu, il est plutôt conçu pour être coopératif et encourage la communauté à se soutenir, avec son système de mentor grâce auquel les nouveaux joueurs peuvent se porter volontaires pour obtenir de l'aide des vétérans, et des mécanismes comme l'entre-aide entre les joueurs pour construire les fermes.

 

Farmerama Revue image 3Farmerama Revue image 4


Farmerama n'est certainement pas notre type de jeu, mais pour tout ce qu'il offre est et la façon dont il le fait, nous dirions que c'est un bon concurrent dans le genre du simulateur de ferme, familial, convivial et suffisamment simple pour être joué occasionnellement. En plus comme c'est un jeu par navigateur, nous pouvons certainement voir la tendance occasionnelle du jeu mais un peu addictif pour la plupart, de la même manière que Farmville de Zynga a transformé un jeu occasionnel en une obsession pour beaucoup de joueurs !

 

Farmerama Revue image 5Farmerama Revue image 6