Premières impressions de Blade & Soul

8.5 Note totale
Gameplay: 9/10
Graphismes: 9/10
Performances: 8/10

graphismes décents, cinématiques de qualité, création de personnage géniale, combat explosif

Rien de vraiment innovant, lags par endroits

Blade & Soul de NCSOFT est sorti cette semaine, donc nous avons sauté sur l'occasion pour y jeter un oeil, après avoir vu le jeu à la Gamescom de l'année dernière et avoir pu l'essayer pendant les week-ends de bêta fermée. Pour ceux qui ne connaissent pas le jeu, c'est un autre MMORPG d'arts martiaux dans la longue lignée de jeux de style Wu Xia / Qinggong "Crouching Tiger, Hidden Dragon". Notre personnage est l'un des derniers d'une poignée d'étudiants à étudier un art-martial légendaire (nous et les milliers d'autres joueurs). Le jeu est sorti en Corée en 2012 et voit maintenant son lancement occidental.

Créer votre premier personnage est une chose standard, sept classes différentes réparties entre quatre races différentes ; les races sont relativement humaines, pour la plupart, le Jin étant l'homme le plus classique, le Yun étant une race purement féminine en contact avec la nature, les Gon sont des géants et les Lyn sont de petite taille avec des caractéristiques de rongeurs. La création de personnage est très bien et nous a permis de créer un personnage à l'aspect tellement ridicule que nous avons bien ri pendant sa création ; pas sûr que ce soit un énorme plus pour le jeu en général, mais pour nous, c'était fantastique. Pour notre héros improbable, nous avons choisi la classe Assassin, parce que les fou rires à venir en voyant ce personnage sortir de l'ombre et tuer un autre personnage était trop tentants.

Une des grosses surprises du jeu réside dans les cinématiques, qui commencent avec une scène où le personnage du joueur est sorti de la mer, vous êtes ensuite transporté vers la zone de tutoriel pour apprendre les commandes de base et le combat, ainsi que le pourquoi de votre noyade. Sans dévoiler trop de choses, il se passe des trucs pas cool, ce à quoi évidemment nous nous attendions, ce à quoi nous ne nous attendions pas c'est la cinématique de près de 5 minutes complètement doublée qui montrait les évènements en cours ; c'était littéralement comme regarder un film. C'était extrêmement bien fait, très intéressant, mais absolument ruiné par notre personnage ; chaque moment un peu sérieux de suspens, était tué par notre monstre aux cheveux roses de huit pieds de haut avec son sourire idiot.

 

Blade & Soul revue image (1)Blade & Soul revue image (2)


Graphiquement le jeu est hasardeux, montrant certainement son âge dans des endroits avec beaucoup de bords dentelés, même sur la séquence d'ouverture, le lettrage est pixélisé, quelques textures de personnages un peu rugueuses, mais les environnements étaient sensationnels et certains des plus pittoresque que nous ayons jamais vu dans un MMORPG. Il y a trois ans, lorsque le jeu est sorti en Corée, il aurait été à la hauteur des capacités graphiques pour la plupart, avec seulement une poignée de MMORPG étant au dessus.

Les quêtes, comme vous pouvez attendre d'un vieux jeu coréen de 3 ans, sont assez standards. Prendre des quêtes, tuer des créatures, aller dans les donjons, rendre les quêtes, passer à la zone suivante. Une disposition vraiment étrange pour les zones, au moins les deux premières que nous avons vu, où, au lieu d'entrer dans une zone avec des donneurs de quêtes à proximité, vous devez marcher à travers les zones pour atteindre ces PNJ, en passant devant toutes les créatures que vous allez devoir revenir tuer ; une disposition bizarre.

L'aspect basique des quêtes général est compensé par le combat explosif ; beaucoup de jeux inspirés de la Wuxia ont des éléments de combat du genre, mais Blade and Soul offre un rythme extrêmement rapide qui permet de sauter dans les airs, dardant à travers les ennemis, les rouant de coups au sol et généralement déclenchant une machine à tuer. A mesure que nous avons progressé dans les niveaux, nous avons choisi automatiquement de nouvelles attaques, mais nous avons aussi entrepris de nouvelles quêtes de classe qui montraient comment les compétences pouvaient être reliées pour faire des enchaînements de combos, ce qui était très intéressant et nous a donné plus d'options que ce dont nous avions besoin.

 

Blade & Soul revue image (4)Blade & Soul revue image (3)


Une des choses que nous avons vraiment appréciée, c'est que lorsque nous étions en train d'explorer le monde ouvert nous étions libres de participer au JCJ ; grâce à un système de factions les joueurs peuvent se joindre à la Légion Crimson ou l'Ordre Cerulean très tôt. Cependant, il est intéressant de noter que pour vous signaler pour le JCJ vous devez porter l'uniforme de votre faction, ce qui vous rend attaquable par les membres des factions ennemies et vous permet de les attaquer. Un point intéressant est que quand nous sommes allés nous joindre à la Légion Crimson, on nous a dit qu'ils ne prenaient pas n'importe qui ; si c'est permanent dans le jeu pour un équilibrage des factions, ou tout simplement un équilibrage pour la bêta, nous ne sommes pas sûrs, mais cela semble être une idée assez bonne. Le JCJ est rapide et généralement indolore, en tant qu'assassin, nous avons profité de chaque personnage signalé pour le JCJ et l'avons attaqué. . Nous avons gagné autant de combats que nous en avons perdu, mais certaines classes de même niveau nous dominaient absolument, en particulier le Blade Dancer qui semblait nous faire tomber à chaque fois.

Il y a plusieurs façons de rendre votre personnage plus fort, d'une part par l'acquisition de "fragments d'âme", des fragments d'un sceau qui s'est brisé en morceaux et qui peuvent être recueillis et équipés pour donner des boosts. Ça fonctionne un peu comme des sets d'armures ou d'équipement des autres MMORPG, mais ils ne prennent pas la place de votre armure et des armes et c'est une fonctionnalité indépendante. Sinon, vous pouvez mettre à jour vos articles avec différentes ressources connues comme des éléments, que vous sacrifier pour votre article pour le booster, mais vous avez besoin de le booster à quelques reprises avec divers éléments avant de pouvoir le monter de niveau.

 

Blade & Soul revue image (5)Blade & Soul revue image (6)


Globalement Blade & Soul est une expérience amusante, le JCJ a définitivement rendu le jeu plus amusant car le combat JCE lui-même (au moins pour les premières heures) était généralement un peu trop facile et n'a pas fourni beaucoup de défi. Les graphismes étaient généralement très inspirants et le monde avait l'air énorme à cause de cela, même dans les zones de début de jeu étaient assez immersives. Alors que certaines des premières quêtes laissent un peu à désirer, en général, elles se concentrent sur nous comme héros (ou au moins aspirant héros), mais les choses deviennent un peu génériques avec la même formule de faire généralement les mêmes quêtes dans une nouvelle zone, mais contre différents ennemis. Le combat est excitant et nous aurions aimé essayer du JCE et JCJ en groupe qui doit être très amusant.