Premières impressions de Chronicle: RuneScape Legends

AD Note totale

style de jeu innovant, amusant et très stratégique

animations pauvres, quelque peu limité

Jagex Games Studio, les développeurs du populaire MMORPG RuneScape, ont récemment lancé la bêta ouverte de leur nouveau MMO intitulé Chronicle: RuneScape Legends qui continue dans la lignée RuneScape en y apportant sa touche personnelle. Ne sachant que très peu de choses sur le jeu, nous avons hardiment plongé dans Chronicle pour voir ce que Jagex nous a réservé.

La première chose que l'on voit est une animation qui présente la scène des combats : le plateau. Il s'agit d'un plateau de jeu en 3D sur lequel on peut voir notre adversaire de l'autre côté de la table, quelque chose de très intéressant et immersive qui dote le jeu d'une composante très réaliste et qui n'est pas sans rappeler les parties de jeu de plateau avec nos amis.

Après quelques minutes, ce qui vient à l'esprit c'est que les graphismes, les cartes et l'interface rappellent Hearthstone ; et nous doutons que ce soit un pur hasard. Le titre de Blizzard est devenu l'un des plus grands du genre et a inspiré de nombreux autres titres. Cependant, les similitudes avec le célèbre jeu du monde de Warcraft se terminent là. Chronicle: RuneScape Legends offre un style très frais et innovant au genre.

Le jeu ne ressemble pas du tout à ce que nous avons joué avant, et malheureusement, le tutoriel est un peu déroutant et au début il est un peu difficile de saisir les mécanismes. Essentiellement, une fois que nous avons notre jeu, au cours de la partie des cartes sont tirées et placées dans l'une des quatre positions disponibles sur un chemin où les héros se déplacent. Chaque joueur possède un héros et il doit affronter les cartes que l'on place sur le plateau. Selon le type de carte (Soutien ou Créature), le héros recevra certaines choses, comme des points d'armure supplémentaires, des armes ou des pièces d'or.

 

Chronicle RuneScape Legends screenshots (13) copiaChronicle RuneScape Legends screenshots (10) copia


Il existe deux types de cartes: les cartes Créature et les cartes Soutien. Les cartes Créatures ont des points de vie et d'attaque, et les cartes de soutien ont un coût en pièces d'or à atteindre dans le but de les «vaincre».

Dans le tutoriel, vous apprendrez comment placer les cartes sur le plateau, mais nous ne savons pas vraiment pourquoi certaines de ces cartes sont devenues grises et on ne pouvait pas continuer. Nous avons essayé un autre ordre, mais le résultat était le même. Après quelques tentatives, nous avons réalisé que le problème était le coût des cartes de soutien. Au début, vous n'en avez aucune, il est donc nécessaire de placer des cartes de créature qui laissent après leur mort plusieurs pièces d'or, ce qui permet d'utiliser ensuite des cartes de soutien. C'est un mécanisme très intéressant et stratégique qui vous oblige à penser quelles cartes jouer.

Les parties sont divisées en cinq phases, chacune correspondant à une partie du plateau, avec quatre cartes à laquelle notre héros doit affronter pour devenir plus puissant et, en même temps, ralentir la progression du héros ennemi. Certaines cartes ont un effet quand elles sont vaincues, comme réduire les points de vie ou voler les pièces d'or du rival, par exemple. Le combat permet d'obtenir des armes, des buffs et des armures qui permettent d'affronter des cartes plus puissantes ou causer des dommages plus importants au rival. La façon de gagner est de réduire les points de vie de l'ennemi à zéro, et si vous n'y arrivez pas, il y a une phase finale dans laquelle les deux héros s'affrontent en combat singulier.

Il existe différents modes de jeu : des duels occasionnels dans lesquels on utilise le jeu de base pour la classe choisie (il y a cinq classes, chacune avec son propre style), les jeux avec classement et les donjons dans le plus pur style RPG.

Une fois que l'on s'habitue aux mécanismes, on apprécie vraiment le système. Lorsque vous comprenez l'importance de maintenir l'équilibre entre l'amélioration de votre héros et infliger des dégâts à l'adversaire, Chronicle acquiert une dimension stratégique incroyable.
Après le tutoriel, nous nous sommes aventurés dans le jeu pour de vrai et l'expérience a été très agréable. Nous nous sommes particulièrement amusés dans l'une des parties. Pour commencer, nous avons battu une créature dragon avec beaucoup de points de vie et d'attaque, qui au moment de mourir a infligé dix points de dégâts à l'ennemi. Ensuite, la chance était avec nous et nous avons obtenu une carte Soutien, qui après avoir été dépassée, réduisait l'attaque de la créature suivante de quatre points et une autre qui permettrait de réduire leur vie. Il nous a paru une bonne idée de les mettre en face du dragon et c'est ce que nous avons fait ; mais ce que nous n'avions pas prévu c'est que l'ennemi allait jouer une carte qui nous enlèverait des pièces de monnaie, de sorte que quand nous sommes arrivés à nos cartes Soutien nous ne pouvions les activer et nous avons dû combattre le dragon avec tout son potentiel. Evidemment il a pulvérisé notre héros. Cela nous a fait comprendre à quel point la stratégie était importante dans le jeu.

 

Chronicle RuneScape Legends screenshots (4) copiaChronicle RuneScape Legends screenshots (6) copia


Bien que nous avons certainement perdu plus de parties que nous en avons gagné, nous avons passé un très bon moment. Tout revient à essayer d'anticiper les actions du rival.

Vous pouvez construire votre propre jeu, tant pour les parties à 1 vs 1 que pour le mode donjon, dans lequel vous combattez dans 12 batailles différentes pour essayer d'obtenir des récompenses en fonction du point qui est atteint (un peu comme le mode Arena dans Hearthstone) .

Dans l'ensemble, nous avons apprécié le jeu. Il s'agit d'un jeu de cartes radicalement différent des autres jeux du genre. Les graphismes, peut-être, ne sont pas exceptionnels, et les environnements 3D pourraient être mieux définis, ainsi que les créatures. Parfois, les images de monstres semblaient des versions agrandies de l'original, ce qui leur donnait un aspect pixelisé. Peut-être le point le plus faible du jeu réside dans les animations des héros, trop minimalistes, ce qui est dommage étant donné l'effort que l'on voit dans d'autres aspects du jeu.

Avec plus de cartes et de classes, le jeu pourrait certainement être un titre important dans le genre. Il offre le parfait mélange de stratégie et de simplicité.