Premières impressions de Dropzone

Bêta Note totale

grande composante stratégique, combat amusant, personnalisation des unités

peut devenir très difficile, peu de cartes

Récemment, nous avons été invités à la bêta fermée du nouveau MOBA / RTS de Gameforge, Dropzone, un titre de science-fiction qui mêle des éléments des deux genres dans un seul jeu dans lequel chaque joueur contrôle trois unités dans une bataille contre une race extraterrestre connue sous le nom de Kavash et contre d'autres joueurs. Chaque fois qu'une ruche alien est détruite, les joueurs recueillent un noyau violet contenant des informations vitales et qui doit être transporté au centre de la carte pour obtenir des points. L'équipe qui accumule le plus de points en quinze minutes est déclarée vainqueur.

Il y a deux éléments qui séparent Dropzone des autres jeux du genre MOBA et le rendent plus proche d'un titre RTS (Real Time Strategy). Tout d'abord, les parties se jouent à un contre un, ce qui signifie que les joueurs ne comptent pas sur d'autres joueurs pour gagner ou perdre. Deuxièmement, chaque joueur contrôle toujours trois unités, des véhicules blindés semblables à des tanks qui sont baptisés “rig”. Avec les touches numériques 1, 2 et 3, on peut sélectionner chacune de ces unités, et avec la touche 4, toutes à la fois. Chaque rig possède ses propres capacités, et les joueurs doivent savoir quand utiliser chacune d'elle. Par rapport à d'autres jeux MOBA, Dropzone nécessite beaucoup de coordination visuelle et pas tout le monde est capable d'être efficace.

Différents rigs peuvent être personnalisés, ce qui fait partie de la stratégie du jeu, donnant un avantage à ceux qui connaissent leurs unités et sont capables de former une équipe idéale pour leur style de jeu. Il y a neuf pilotes, trois de chaque classe (DPS, tank, soutien), chacun avec ses avantages et ses inconvénients, tels que l'augmentation du blindage et des points de vie ou l'augmentation temporaire de la vitesse ; et il y a aussi des modules pour les chars pour obtenir plus de compétences, desquelles, au total, six sont disponibles, trois passives et trois qui sont activées avec les touches Q, W et E.

 

Dropzone screenshots (3) copiaDropzone screenshots (4) copia


Les modules permettent de choisir parmi une gamme incroyable de compétences pour définir chaque rig individuellement, mais c'est avec la combinaison résultante des trois unités qu'un joueur déterminera son style de jeu, en se concentrant par exemple sur une plus grande capacité à infliger des dégâts, ou à se défendre, ou encore une plus grande mobilité sur la carte. Chaque module dispose d'un rang associé indiquant le rang que doit atteindre chaque rig avant de pouvoir activer le module en question. A mesure que les ennemis sont éliminés, que ce soient des Kavash ou des unités d'un autres joueur, les rig reçoivent de l'expérience en équipe, ce qui améliore leurs rangs, mais cela doit être fait intelligemment, parce que vous ne pouvez améliorer qu'un rig à la fois. Ce système génère une énorme quantité de variantes et des stratégies diverses, donnant la possibilité d'améliorer au cours d'un match un seul des trois rig disponibles ou tous un peu.

Dans Dropzone, notre choix s'est porté sur une équipe de deux unités de soutien et d'un char lourd prêt à recevoir des dégâts. Bien qu'on aurait pu penser qu'il nous manquait une unité capable d'infliger des dégâts, la capacité de guérison des deux unités de soutien compensait les carences du groupe. A mesure que nous jouions, nous avons réalisé que la plupart des joueurs divisaient leurs équipes dans les premiers niveaux, envoyant leurs rigs prendre des objectifs, éliminer les ruches alien et détruire les tours, mais d'autres (comme dans notre cas), conservaient le groupe uni pour essayer de contrôler les tours de guet pour essayer d'attraper les unités ennemies sans méfiance et les détruire. Capturer des tours donne une visibilité de la carte, ce qui, pour tous les joueurs de MOBAs, est essentiel. Et non seulement cela rend les choses plus faciles, mais dans Dropzone cela sert aussi à compléter l'un des trois sous-objectifs, sous-missions dans les parties qui octroient deux points. Les trois missions sont : contrôler les tours de guet, détruire les nids et éliminer un certain nombre de Kavash.

Notre stratégie semblait fonctionner comme un charme, ce qui nous a permis de gagner un avantage au début qui plus tard s'est révélé très important, rendant nos rigs supérieurs à ceux du rival. La preuve en est que nous avons gagné un certain nombre de parties.

 

Dropzone screenshots (6) copiaDropzone screenshots (7) copia


Le jeu est très amusant et la courbe d'apprentissage n'est pas trop ardue, bien que dans la partie l'utilisation des compétences accuse un léger retard par rapport à d'autres MOBA. Contrôler trois unités, chacune avec ses propres capacités, peut devenir très déroutant et exige une grande habileté (au point que nous ne recommandons pas le jeu pour ceux qui ne sont pas particulièrement habiles avec les jeux RTS car le jeu peut se révéler frustrant) mais c'est une bouffée d'air frais dans un genre qui devient répétitif.

Bien que maintenant il y ait seulement deux cartes disponibles, nous ne doutons pas que d'autres seront ajoutées, avec plus de sous-objectifs et également de nouveaux pilotes, des classes et des modules. Dropzone vaut vraiment la peine d'être essayé, et il a un grand potentiel en termes d'e-Sports, parce que le jeu lui-même a déjà un système de spectateurs.