Premières impressions de HeroWarz

Beta Note totale

Beaucoup de personnages, combats dynamiques et amusants

Pas d'artisanat, options de personnalisation limitées

La semaine dernière, nous avons eu l'occasion de tester la bêta ouverte du RPG d'action HeroWarz, qui sort sur les marchés occidentaux par le truchement de KOG Games. C'est un jeu avec une perspective isométrique dans lequel les joueurs peuvent choisir entre différents personnages et se frayer un chemin à travers des dizaines d'étapes et de niveaux. HeroWarz est présent depuis un certain temps sur le marché asiatique, mais dans la bêta ouverte il manquait encore beaucoup de contenu (actuellement le mode JCJ n'est pas disponible et il n'y a que 7 personnages jouables).

Étant donné qu'il s'agit d'un RPG, il est important que l'histoire soit au minimum attrayante (un détail que beaucoup d'autres RPG semblent avoir oublié) et, heureusement, c'est le cas dans HeroWarz. Pour commencer, on nous présente le contexte avec une cinématique où l'on voit comment un tsunami a détruit le monde presque complètement en 2016. Ce tsunami est née dans le rêve d'un homme baptisé Ibrahim. Après cinq cents ans, le joueur se retrouve dans un monde reconstruit, mais qui se trouve sous la terrible menace d'un nouveau tsunami, cette fois imaginé par une jeune fille nommée Maya qui est emprisonnée dans son sommeil et ne peut se réveiller.

Donc, tout commence par une cinématique exceptionnelle et un dialogue assez bien traduit. L'histoire se poursuit ensuite avec le joueur qui contrôle déjà son personnage, faisant la connaissance de certains PNJ et partant à la recherche de fragments maléfiques qui ont doté de pouvoirs surnaturels les personnes en leur possession.

 

HeroWarz screenshots (13) copiaHeroWarz screenshots (17) copiaHeroWarz screenshots (20) copiaHeroWarz screenshots (22) copia


Les personnages disponibles couvrent un large éventail de compétences et de styles. Et, pour être honnête, après avoir essayé quelques-uns d'entre eux, nous pouvons affirmer qu'ils sont très différents et se jouent de manière complètement différente. De plus, bien que l'histoire soit la même, l'expérience de jeu avec l'un ou l'autre personnage peut varier de manière significative. Dans notre essai, nous avons choisi Audrey, une femme fatale capable d'effectuer des acrobaties et des cascades, et des attaques à distance incroyables avec son fusil d'assaut, son lance-missiles à dégâts de zone et son fusil de sniper.

A mesure que l'on obtient des points d'expérience dans les combats, progressivement les compétences sont déverrouillées de manière linéaire. Il existe des dizaines de compétences disponibles au choix, ce qui ajoute une touche supplémentaire de personnalisation pour rendre notre personnage différent des autres.

Une fois prêts pour l'action, nous avons décidé de compléter les premières missions. Les missions JCE ont lieu dans des zones fermées où le but est d'éliminer tous les ennemis et atteindre le boss final. En activant la première mission, nous avons eu la possibilité d'appuyer sur le bouton "prêt" pour confirmer que nous étions prêts, et à notre grande surprise nous avons été rejoint par un autre joueur pour terminer la mission ensemble. Ensuite, nous avons été informés qu'il y avait plus de personnes effectuant cette mission, de sorte que la difficulté s'est accrue, ce qui nous a semblé une excellente chose. Sans nous dire un mot, nous et notre nouvel ami nous sommes mis au travail et sommes arrivés à la fin, où nous avons battu le boss de la zone, après quoi un score nous a été attribué ainsi que quelques récompenses.

Plus tard, nous sommes arrivés à nous joindre à deux autres joueurs, ce qui a rendu les rencontres plus amusantes, et même parfois difficiles. Certains ennemis attaquent avec beaucoup de puissance, et les boss et les sous-boss utilisent différents mécanismes de combat, comme celui d'utiliser une mire de sniper qui apparaît sur votre personnage, l'obligeant à se déplacer pour éviter d'être touché, ou comme devoir esquiver une certaine zone ou encore devoir se mettre dans un endroit particulier pour éviter les dommages causés par les explosions qui surgissent tout à coup.

 

HeroWarz screenshots (25) copiaHeroWarz screenshots (27) copiaHeroWarz screenshots (3) copiaHeroWarz screenshots (6) copia


Dans l'ensemble, le combat est très dynamique et actif, et offre une touche de jeu beat-em-up qui participe à l'immersion.

Malheureusement, au cours de la bêta ouverte, le JCJ n'était pas disponible, mais ce que nous avons pu trouver dans la version asiatique, est un scénario de type MOBA, avec trois lignes où avancent des vagues de créatures, et deux bases, une à chaque extrémité. Bien que nous n'avons pas pu l'essayer, nous sommes sûrs que le style de jeu et la perspective rendent ce mode JCJ franchement amusant.

Et qu'est-ce qui ne nous a pas plu ? Eh bien, le jeu n'a pas trop d'options. Si l'on sort de l'histoire, et du JCJ, il n'y a pas grand-chose à faire (ce qui n'est pas nécessairement mauvais si le contenu disponible est amusant). Le contenu de haut niveau est verrouillé, vous devez atteindre un certain niveau pour obtenir accès à certaines zones. En ce sens, le pire est qu'il n'y a pas de système d'artisanat, de sorte que la seule façon d'obtenir de l'équipement est de répéter les scénarios.

En conclusion, on peut dire que l'on se trouve face à un grand titre, amusant à la fois pour jouer en solo ou en équipe. Quand le JCJ sera ajouté, nous sommes convaincus que ce sera un jeu très complet. Nous allons certainement y revenir et nous vous recommandons de l'essayer.