Premières impressions de Lords & Knights

6.5 Note totale
Gameplay: 6/10
Graphismes: 5/10
Performances: 9/10

Interface simple, composante stratégique, cross-plateforme

Ennuyeux au début, manque d'informations sur l'écran, trop simple

Cette semaine, nous avons joué au jeu de stratégie médiéval de Xyrality, Lords & Knights. Gratuit et accessible sur les navigateurs web et les appareils mobiles, le jeu donne aux joueurs la possibilité de construire son propre empire. Curieux de comparer le jeu par rapport à d'autres jeux de ce genre, nous avons essayé la version navigateur pendant quelques heures pour nous faire une idée de ce qu'il offrait.

La première impression fut douce-amère. L'interface, minimaliste, simple et dépourvue d'éléments médiévaux est peut-être trop moderne à notre goût. Le jeu ressemble à une application moderne et de nombreux éléments ont été clairement conçus avec la version mobile en tête. En fait, il manque les éléments traditionnels comme les guides et les conseils (parfois vous voulez savoir à quoi sert un onglet du menu sans avoir à cliquer dessus). De même, il manque également des informations pour distinguer des objets, comme par exemple des blocs gris, dont on ne peut pas savoir s'ils sont en pierre ou en fer à vue d'oeil, ou aussi l'utilité d'autres, comme l'argent. Ce n'est pas trop gênant, car il n'est pas difficile de s'habituer à tout après une heure de jeu, mais l'expérience initiale peut devenir frustrante pour ceux qui n'ont pas de patience.

En ce qui concerne les graphismes, le style de jeu est un peu en retard. Pour illustrer cela, on peut citer, par exemple, le château initial, qui a seulement quelques animations. Il serait intéressant et plus captivant si en regardant l'écran tout en jouant, il y avait quelque chose qui attirait notre attention. Dans cette lignée, la région et la carte globale sont également un peu décevantes visuellement. Mais tout a une explication : la fonctionnalité prime.

 


Le jeu, surtout au début, s'articule autour de l'accumulation des ressources, l'amélioration des bâtiments et la création des troupes, ce qui est un peu ennuyeux car il n'y a rien d'excitant dans le processus. La construction et la formation des troupes prend du temps, comme déplacer l'armée ou l'extraction des ressources ; et cela peut aller de quelques minutes à plusieurs heures. Le résultat est que dans le jeu il y a beaucoup de temps morts où il n'y a rien d'autre à faire qu'à attendre et s'ennuyer inévitablement. C'est précisément la raison pour laquelle le jeu fonctionne mieux comme une application mobile. Lords & Knights est un jeu dans lequel un joueur ne peut pas rester pendant des heures devant l'écran. Il s'agit d'un titre auquel on doit accéder périodiquement pour vérifier les progrès de son empire et faire des ajustements en fonction de ce qui se passe.

Dans tous les cas, comme cela arrive souvent avec les jeux de stratégie par navigateur et mobiles, les moments intéressants arrivent avec le développement et le temps. Il est difficile de profiter du jeu quand on n'a rien, on ne peut pas faire grand chose au-delà de l'amélioration des bâtiments pour progresser et avoir de meilleures unités pour combattre.

À première vue, le jeu est très simple et facile à comprendre, mais à mesure que le temps passe on commence à voir que les éléments qui la composent ne sont pas aussi simples que l'on pourrait penser. Attaquer prend du temps car il faut un certain temps pour atteindre la cible, et il est important de connaître le moment où les troupes arriveront à cause du cycle jour / nuit. Selon le jour ou la nuit, les troupes peuvent se heurter à une certaine adversité. L'utilisation du cuivre pour envoyer des espions est essentiel, mais cela peut être contrecarré en stockant du cuivre. Si vous disposez de plus de cuivre que le cuivre qui a été payé à l'espion, celui-ci ne peut pas mener à bien sa mission. Ce sont des petits détails, mais tout compte.

 


L'une des choses les plus intéressantes dans Lords & Knights est que le combat est important. Les joueurs peuvent conquérir et occuper les châteaux ennemis et les combiner pour créer une forteresse. Et quand on possède plusieurs forteresses, elles peuvent être combinées pour construire une ville. La planification au moment de choisir des cibles à attaquer, en gardant à l'esprit la direction vers où notre empire se développe, est essentielle. Comme prévu, les territoires des joueurs peuvent également être conquis, ce qui rend le jeu vraiment excitant.

Pour ceux qui veulent jouer de temps en temps, il est idéal comme un jeu JCJ. Si votre colonie n'est pas une cible attrayante, il est peu probable qu'on vous attaque. Plus vous êtes grands, plus vos biens seront attrayants pour les ennemis, et donc vous devez être plus actif : répondre aux attaques, gérer plusieurs châteaux, combattre et conquérir. La beauté de Lords & Knights réside dans le long terme. Il est dommage que jusqu'à ce point le processus soit un peu ennuyeux.

L'or (monnaie premium) est, à notre goût, trop du côté de la balance où il exerce son influence. Investir de l'argent réel permet aux joueurs d'accélérer la production, la construction, le mouvement des troupes, d'obtenir des ressources supplémentaires et d'agrandir les files d'attente. C'est un jeu où l'argent réel permet de progresser plus rapidement. Pour parler du contenu de haut niveau, il faudrait jouer plus longtemps pour voir si l'or a une influence dans les victoires.

En résumé, Lords & Knights est un jeu gratuit qui devrait être sur la liste de jeux à essayer de tout amateur de jeux de stratégie par navigateur. Le premier contact peut conduire à une certaine confusion, mais il vaut la peine de continuer.