Premières impressions de New World Empires

Bêta Note totale

JCJ stratégique, planification tactique à long terme, diplomatie - commerce - conquête et colonisation, recherche hiérarchisée qui empêche les joueurs de devenir trop puissants trop tôt

Toujours le même jeu que les titres précédents, beaucoup d'or donne apparemment trop d'avantages au début

Le studio Bytro Labs (Supremacy 1914, Call of War 1942) vient de lancer la bêta fermée de son nouveau titre, New World Empires, et nous avons pu essayer le jeu. Avec un compte fourni par les développeurs pourvu de 200.000 pièces d'or (monnaie premium d'une valeur d'environ 50 $) nous avons plongé dans l'Europe au tournant du 19e Siècle pour construire notre empire.

On nous a assigné aléatoirement notre pays d'origine : l'Angleterre. Nous sommes d'abord passés par un assez bref tutoriel qui nous a expliqué les principes clés de la prise en charge d'une ville (dans ce cas, il s'agissait de Newcastle), comment faire une attaque avec nos troupes, assigner un gouverneur, construire des bâtiments et rechercher de nouvelles technologies, des fonctionnalités assez simples mais importantes.

 

New World Empires screenshots 3 copiaNew World Empires screenshots 4 copia


De là, nous avons été livré à nous mêmes. Cela dit, il n'est pas si difficile de comprendre comment fonctionnent les différents mécanismes et systèmes ; le jeu a une configuration assez familière pour le genre, il s'agit de collecter des ressources , construire des villes, lever une armée et essayer de d'étendre son territoire. De plus, le jeu suit les traces de Supremacy 1914 et Call of War avec un gameplay, des fonctionnalités et un style casi identiques, à la différence près que le jeu se situe à une autre époque. Toute personne qui a joué à l'un de ces jeux se sentira très familière avec New World Empires. Le jeu est encore en développement et donc les choses peuvent changer, mais comme le jeu est si semblable à ses prédécesseurs nous imaginons qu'il y a très peu de choses de la bêta fermée qui ne seront pas dans la version finale.

Les graphismes simples sont toujours en place même si Empires a reçu un léger lifting de l'interface utilisateur pour coller à la thématique ; la carte du monde et d'autres éléments ont la même apparence, mais Bytro a clairement un style qui fonctionne. L'objectif est toujours le même, les joueurs doivent occuper les provinces grâce à la conquête des villes et gagner des points de victoire, et à la fin de la partie (qui dure environ 60 jours) celui qui a le plus de points de victoire gagne. La différence la plus notable ici est que chaque province possède des points de victoire disponibles, et les capitales en offrent une énorme quantité.

 

New World Empires screenshots 6 copiaNew World Empires screenshots 8 copia


La construction de votre Empire se fait par la gestion des ressources, ce qui nécessite l'acquisition de nouvelles provinces et leur amélioration grâce à diverses structures, ce qui nécessite de nouvelles technologies. Le système de technologie est toujours le même, cette fois avec plus de 150 technologies disponibles à déverrouiller ; les développeurs sont restés avec les mêmes niveaux de recherche. Ce que cela signifie est que, à mesure qu'un certain nombre de jours passent, le rang 2 des technologies est déverrouillé, quelques jours après, le rang 3, et ainsi de suite. L'idée étant que les joueurs ne puissent pas simplement se précipiter sur une technologie de fin de partie et essayer de déséquilibrer la campagne.

La planification des choses des jours et des semaines à l'avance est encore l'un des principaux éléments du jeu, le rythme est extrêmement lent ce qui rend difficile la tâche de faire une revue du jeu. Il faut des heures, voire des jours, pour déplacer des troupes sur la carte, des heures pour rechercher de nouvelles technologies. Le résultat c'est que pour obtenir un véritable aperçu du jeu, vous devez réellement jouer activement, ce qui est difficile pour nous à cause de l'investissement en temps, mais ce qui peut aussi être très rebutant pour un nouveau joueur. Au début, vous devez faire des tas d'améliorations à votre province et vous pouvez attendre des jours avant que quelque chose de valable ne se passe réellement, ce qui présente le risque de perdre les nouveaux joueurs qui ne connaissent pas le jeu ou le genre. Le jeu n'est pas pour tout le monde, mais il n'a jamais été destiné à l'être.

Avec les 200 000 pièces d'or que nous avions en main, il a été très facile pour nous de précipiter la recherche des premières technologies, construire une masse de premières unités, puis déplacer notre armée sur le territoire du plus proche rival, dans le cas présent, l'Ecosse qui était contrôlé par un autre joueur. Cela ne nous a appris rien de plus sur le jeu car il fallait attendre des heures pour voir les résultats de notre «travail» (et par travail, nous entendons dépenser de la monnaie premium). Nous continuons de penser que, si vous pouvez vivre sans or, il donne certainement un avantage distinct ; cependant les joueurs peuvent le gagner dans le jeu en remplissant diverses tâches.

 

New World Empires screenshots 10 copiaNew World Empires screenshots 11 copia


Donc, nous avons mis en évidence un grand nombre d'éléments clés du jeu qui sont les mêmes que dans les titres précédents de l'éditeur, mais qu'y a-t-il de vraiment différent ? Eh bien étant donné que le jeu se base sur le colonialisme européen alors on peut s'attendre à ce que la recherche de nouvelles terres joue un assez grand rôle dans le jeu ; vous pouvez vous battre contre les nations rivales à travers l'Europe ainsi qu'envoyer des explorateurs à la recherche de nouvelles terres et coloniser ces terres avec des colons et potentiellement les développer pour en faire des provinces centrales. Les provinces centrales sont un autre aspect clé du jeu qui change vraiment la stratégie ; alors que toutes les colonies / provinces ont une valeur de points de victoire, celle-ci est proportionnelle aux mises à niveau des provinces, donc les joueurs ne doivent pas nécessairement se concentrer sur la prise de plus en plus de terres mais, à la place, ils peuvent travailler sur le renforcement des provinces qu'ils possèdent. Malheureusement, tout cela n'est accessible que bien plus tard et nous n'avons pu l'essayer. Contrairement à d'autres jeux du genres, il n'est pas vraiment aisé d'arriver dans la fin de jeu d'un jeu comme celui-ci.

En conclusion, beaucoup de choses similaires. C'est un concept qui fonctionne pour Bytro et nous imaginons que ceux qui ont joué aux titres précédents auront certainement envie d'essayer le jeu pour voir les fonctionnalités supplémentaires et les systèmes mis à jour. Pour les nouveaux joueurs, le jeu peut être un peu rebutant à cause du rythme lent qui pourrait ne pas inciter les gens à continuer à jouer s'ils n'apprécient pas l'idée de la gestion d'une nation pendant quelques semaines. Il est un peu trop lent pour nous personnellement, mais tandis que le jeu de base est encore très similaire, nous pensons que les nouvelles fonctionnalités sont certainement des améliorations qui sont plus que bienvenues.