Nous avons passé en revue Demons & Dragons

5 Note totale
Gameplay: 5/10
Graphismes: 4/10
Effet Sonores: 5/10

Contenu léger destiné à un public jeune

Combat automatisé, graphismes de piètre qualité

Nous avons récemment pris le temps de passer en revue Demons & Dragons, le MMORPG fantasy de R2 Games dans lequel les joueurs choisissent entre trois classes différentes et vont vivre une aventure épique avec des Dragons le long du chemin. Le jeu est un MMO free to play par navigateur et, à bien des égards, partage un style similaire avec d'autres titres que R2 Games s’articulant autour d’un système de note de combat où les joueurs gagnent de l’équipement, du niveau et construisent leur équipe à mesure qu'ils progressent dans le jeu en déverrouillant de nouvelles fonctionnalités.

En pénétrant dans le jeu, nous avons eu à choisir entre les trois classes différentes, qui ont toutes un personnage féminin et un masculin, ne peuvent pas être personnalisées et les joueurs prennent simplement le rôle du personnage de l'histoire. Nous avons choisi le Ranger masculin et nous avons commencé notre aventure.  Le jeu a débuté avec une princesse attaquée par des félins humanoïdes étranges qui était sur le point de se faire découper en morceaux, et c’est là que nous avons fait notre apparition.

C'est là que la comédie tente à installer notre héros comme le protagoniste, et nous insistons sur "tente". Chez le plus jeune public, à qui ces jeux semblent vraiment être destinés, certaines des blagues pourraient tirer un sourire ou deux, mais pour nous cela nous a paru un peu bizarre.

Le combat est, comme toujours, automatisé et à mesure que nous débloquons de nouveaux pouvoirs et capacités ceux-ci sur la même principe que tout équipement auquel nous avons accès, nous permettent tout simplement de faire plus de dégâts avec des effets spéciaux nouveaux. Sans doute plus tard, le combat devient un peu plus difficile, mais à ce stade, c’était la mouture classique de début de jeu pour débloquer des fonctionnalités.

 

Dragon Pals screenshot (1) copiaDragon Pals screenshot (3) copiaDragon Pals screenshot (5) copiaDragon Pals screenshot (6) copia


Il y a eu un moment qui a piqué notre intérêt qui est l'endroit où on nous a donné la possibilité d'aider la princesse, en nous invitant avec un pop-up «Devrais-je l'aider? » et les options « A. Non et s’enfuir »ou« B. Oui! Pour la justice! », Et donc nous avons pensé qu’enfin une intrigue intéressantes avec un choix possible nous tombait dessus. Malheureusement, même avec l’option A elle a répondu avec une réponse qui nous a obligée à la sauver.

Nous avons ensuite trouvé à peu près un énorme œuf de taille presque humaine que notre "héros" a décidé de manger. Et même quand il a éclot en un bébé Dragon, il n’a pas du tout semblé rebuté et il était content que maintenant il avait de la viande à manger. C'était juste bizarre.

 

Dragon Pals screenshot (8) copiaDragon Pals screenshot (9) copiaDragon Pals screenshot (10) copiaDragon Pals screenshot (11) copia


Le combat s’est poursuivi pendant un certain temps avec notre nouveau dragon nous aidant à décimer l'ennemi dans des batailles plus automatisés. Alors que les dialogues étaient assez ringards, ils donnaient l’impression de former une relation décente entre les personnages en les faisant se sentir comme de vrais compagnons. Le discours burlesque et les échanges entre les NPCs et le héros leur donnent un peu plus de vie.

Alors que le gameplay vacille, les graphismes encore plus, avec quelques problèmes de pixellisation graves dans certaines zones où le fond ne s'affiche pas correctement. Mais les sons étaient bien pires et la musique sonnait comme un vieux dessin animé des années 80 avec la qualité d'origine. Sérieusement, de nos jours à l'âge de l'industrie du jeu, il n'y a aucune excuse pour avoir une aussi piètre qualité en termes de musique et d’effets sonores.

Si vous voulez en savoir plus sur ce titre, cliquez sur le bouton "Info" ci-dessous pour consulter notre Fiche Jeu de Dragon Pals.