Premières impressions de Gigantic

8 Note totale
Gameplay: 7/10
Graphismes: 9/10
Performances: 8/10

Frénétique, style artistique unique, mécanismes innovants

Peu de cartes, un seul mode de jeu, un peu chaotique pour les nouveaux joueurs

Finalement, nous avons pu essayer le shooter à la troisième personne de Motiga, Gigantic, qui vient d'ouvrir ses portes sur Steam, Arc et Xbox One. Jusqu'à présent, il était exclusivement disponible sur Windows 10, de sorte que sa disponibilité sur les nouvelles plates-formes devrait servir à augmenter de manière significative le nombre de joueurs.

Le jeu est essentiellement un shooter avec des objectifs à atteindre. Bien qu'il ait tendance à être inclus dans le genre MOBA, les différences avec ce qui est aujourd'hui considéré comme un MOBA et son côté plus classique sont plus qu'évidentes. Dans Gigantic, il y a un certain nombre de héros, avec une sélection gratuite qui change, et les compétences sont améliorées au cours des parties. Mais on joue de manière distincte à un MOBA. Avec les zones à capturer dispersées sur la carte, l'objectif principal est d'augmenter la puissance des Titans, des monstres énormes qui combattent lorsque les points nécessaires sont accumulés. C'est un jeu rapide avec des dynamiques similaires à des shooters comme Overwatch, et avec un style artistique très distinctif qui le rend unique.

Les cartes, bien que peu nombreuses, sont d'une taille suffisante pour qu'il y ait de l'espace pour se mouvoir tranquillement et sans qu'il soit difficile de trouver des combats. Elles offrent des hauteurs différentes et de nombreux coins et recoins qui donnent certainement un avantage pour les joueurs qui connaissent les lieux. Au cours du jeu, deux titans (un dans chaque équipe) avancent et la scène de combat se réduit, en concentrant l'action. Mais même si nous aimons le style artistique et le rythme des combats, nous ne sommes pas sûrs que cette combinaison ne donne pas lieu à quelque chose d'assez chaotique. Il est parfois difficile de suivre ce qui se passe, en particulier sur de courtes distances où si vous n'êtes pas attentifs, vous perdez de vue les adversaires.

 


Le but de chaque partie est très simple : capturer des campements et obtenir des points pour invoquer le titan. Le combat sont un échange constant d'attaques tout en essayant de conquérir et défendre des points de la carte. Sachant cela et considérant qu'il existe aujourd'hui trois cartes, nous avons l'intuition que Gigantic court le risque de devenir répétitif. Bien que le format pour un MOBA classique consiste en une carte unique, comme nous l'avons dit, Gigantic est plus un shooter à la troisième personne, et ce genre de jeu aura beaucoup de mal à durer avec si peu d'options. Et plus encore avec le manque d'éléments importants que l'on constate. Au-delà de signaux indicatifs pré conçus, il est impossible de communiquer ou de se coordonner. Le jeu ne dispose pas d'un système de chat, ou de texte ou de voix. À notre avis, être complètement dépendant de programmes externes pour que les joueurs communiquent entre-eux est une erreur colossale.

Une autre absence notable est celle de certaines informations. Après le tutoriel initial dans lequel les mécanismes de base et les objectifs sont expliqués, il manque certains détails. Par exemple, on ne voit nulle part les dégâts que produit chaque compétence, donc, jusqu'à ce que vous l'ayez testée, vous ne pouvez pas déterminer quelles compétences sont les meilleurs.

En parlant des compétences, le système de points de compétences a besoin d'une amélioration. Chaque fois qu'un joueur monte de niveau, il obtient des points à utiliser pour améliorer une de ses compétences. A chaque fois, le joueur peut choisir entre deux options. Tout d'abord, notre problème initial avec le système est tout simplement que vous n'êtes pas avertis que vous avez des points. Sans le savoir, vous regardez tout à coup en bas et vous voyez que vous avez deux ou trois points. En second lieu, il n'y a pas d'information sur les diverses améliorations en dehors de la partie, donc chaque fois que vous avez un point, il faut lire les textes de toutes les améliorations pour décider comment utiliser vos points. Et cela prend du temps, puisque l'on parle de cinq compétences avec deux options d'amélioration à chaque niveau. Enfin, en dehors du fait que l'on doit « arrêter de jouer » pour lire, un autre problème est que vous ne pouvez pas voir les options futures pour améliorer une compétence, il est donc impossible de déterminer si les compétences choisies vont se combiner entre-elles.

 


Mais alors, avons-nous aimé le jeu ? Sans aucun doute. Tous ces détails négatifs mentionnés sont le genre d'éléments qui affectent principalement les nouveaux joueurs. Au fil des heures et de l'expérience acquise avec certains personnages, on apprend à connaître les compétences et on ne perd pas de temps avec des améliorations. Ce dont nous ne sommes pas sûrs c'est que le même objectif ne devienne pas répétitif tôt ou tard. Avec trois cartes, nous pensons que ce n'est pas suffisant, même en considérant que les cartes sont très différentes.

Cela dit, à notre avis, le plus négatif pour le jeu et sa communauté a été le processus de publication de Gigantic. Il a d'abord été lancé comme un titre Microsoft exclusif et uniquement disponible sur Windows 10. Cela a fait que beaucoup de gens ne pouvaient pas y jouer. Maintenant, il est disponible sur Steam et Arc, ce qui suppose un accroissement significatif du nombre de joueurs.