Premières impressions de Star Crusade

Beta Note totale

Plus de 400 cartes, six factions avec leurs propres cartes, des ajouts uniques au jeu (modules, énergie, taille de jeu), beaux visuels

Une seule tentative de Raid avant de devenir une fonctionnalité payante

La semaine dernière, nous avons essayé le nouveau jeu de cartes de ZiMAD, Star Crusade, un titre avec une thématique de science-fiction dans lequel les joueurs peuvent jouer en rejoignant l'une des six différentes factions dans un style assez traditionnel. Le jeu vient d'entamer sa bêta ouverte, et nous avons joué quelques heures pour ce qu'il offre et en quoi il diffère (ou pas) des autres jeux de cartes.

Le jeu est très traditionnel en ce qui concerne les mécanismes généraux et le gameplay ; les joueurs dépensent des ressources pour jouer les cartes de leur jeu, les cartes habituelles sont placés sur le champ de bataille ou les cartes tactiques qui ont des effets à usage unique tels qu'infliger des dégâts, soigner les unités et un tas d'autres choses que l'on peut assimiler à des sorts dans les CCG/TCG fantasy. La première chose notable à propos de Star Crusade est que le jeu a pris ses distances avec avec la thématique fantasy habituelle et propose de jouer avec des aliens, des cyborgs, des vaisseaux spatiaux et des technologie du futur, ce qui est probablement une bonne chose parce notre impression initiale a été que le jeu se joue un peu trop comme Hearthstone. Maintenant, cela ne veut pas dire que Hearthstone est le plus unique CCG du marché, ou qu'il est à la pointe de l'innovation, de nombreuses fonctionnalités sont des classiques du genre et ce sont les petites touches personnelles ici et là qui le différencient des autres.

 

Star Crusade screenshots (3) copiaStar Crusade screenshots (6) copia


Comme dans Hearthstone, vous obtenez une ressource supplémentaire à chaque tour, un maximum de dix ressources au total, de sorte qu'à mesure que le jeu progresse le champ de bataille commence à se remplir inévitablement avec des tonnes d'unités placées à la fois ou les cartes puissantes à coût élevé qui entrent en jeu. Vous avez également une ressource secondaire d'énergie qui s'accumule au cours du jeu ; elle peut être dépensé avec des cartes spécifiques pour vous donner quelques fonctionnalités supplémentaires. Une telle carte est l'unité Sniper qui est capable d'infliger des dégâts instantanés avec un seul coup à une cible quand elle est placée sur le champ de bataille, elle a aussi un coût en énergie de six pour revenir dans votre main ; en plaçant la carte vous pouvez choisir de l'utiliser comme une carte à coup unique, ou l'utiliser plus comme une carte tactique avec un coût en énergie pour la garder dans votre main. Par exemple, nous avons joué contre un adversaire qui avait une carte qui lui permettait de placer 5 unités avec 0 points de dégâts et 1 point de santé et qui avaient la capacité d'obliger à les attaquer et les tuer avant de pouvoir attaquer aucune autre unité. Avec notre Sniper et beaucoup d'énergie accumulée, nous avons réussi à dépenser 30 points d'énergie l'un après l'autre et tuer toutes ces unités au début de notre tour, puis décimer l'adversaire qui pensait probablement qu'il allait avoir le dessus grâce à ces unités.

Attaquer le commandant ennemi, comme toujours, est le but du jeu et réduire à zéro ses points de santé permet de gagner la bataille. Une caractéristique intéressante est que le nombre de cartes dans votre jeu, allant de 25 à 40, est directement proportionnel au nombre de points de vie que votre commandant possède dans une bataille. Même s'il peut sembler qu'avoir plus de cartes et par conséquent avoir plus de points de vie soit la tactique préférable, la réalité est que, avec plus de cartes il y a plus d'incertitude quant aux cartes que vous êtes susceptibles de tirer à chaque tour, alors qu'avec moins de cartes vous avez une stratégie plus garantie ; mais aussi moins vous avez de cartes dans votre jeu, plus vous pouvez avoir de cartes dans votre main de départ.

Les modules sont un autre élément unique est la possibilité de choisir les capacités de vos commandants, ce qui coûte 2 ressources pour chaque utilisation dans une bataille, et diffère en fonction de la faction ; non seulement les joueurs peuvent choisir les capacités de leur commandant, mais ils peuvent en avoir 3 actives à la fois ce qui leur donne beaucoup d'options tactiques cohérentes. Dans l'une de nos parties occasionnelles, nous avons affronté un joueur qui avait déjà trois modules actifs (nous, et à peu près tout le monde, en avions un seul) et ce fut absolument un combat à sens unique où il pouvait constamment soigner ses unités et éliminer les nôtres ; soit cette personne a été extrêmement chanceuse avec ses boosters, ou elle avait joué énormément, ou encore elle avait dépensé beaucoup d'argent pour avoir plus de packs.

 

Star Crusade screenshots (7) copiaStar Crusade screenshots (10) copia


Les traits de certaines cartes dans le jeu, comme prévu, sont très familiers et il n'y a pas grand-chose qui sort de l'ordinaire ou que l'on n'a pas déjà vu dans d'autres titres. Pour les modes de jeu nous avons collé la plupart du temps avec les modes Occasionnels et Classé ; le troisième mode ouvert pour nous était Raid, où nous avons dû construire un jeu à partir de zéro et choisir les cartes que nous voulions une à la fois parmi trois cartes au hasard. Une fois que votre jeu est composé, vous allez ensuite sur une carte spatiale pour essayer de faire votre chemin à travers les étoiles et conquérir des planètes, tout cela avec une difficulté croissante. Après votre essai gratuit, il en coûte 100 crédits pour jouer un match de raid, le même coût que l'ouverture d'un booster pack (qui tous deux peuvent également être acheté avec l'argent réel), et ainsi pour les joueurs qui n'ont pas beaucoup de cartes ce n'est certainement pas une caractéristique sur laquelle ils vont passer trop de temps jusqu'à ce qu'ils aient un tas de cartes suffisant.

Globalement, nous avons eu une bonne expérience avec le jeu, les graphismes sont amusants et approprié pour le thème, de petites animations et des explosions lorsque les unités sont détruites ajoutent un petit plus aux batailles. Le jeu se joue vraiment comme Hearthstone à sa base et le format de jeu occasionnel a certainement inspiré Star Crusade à prendre le même chemin, cependant, avec les ajouts et les petits trucs uniques qui ont été ajoutés, nous osons dire que cela ajoute un niveau de stratégie et de choix sans précédent lors de la construction de votre jeu. Comme le jeu est en accès anticipé ouvert et gratuit, nous vous conseillons vivement d'aller l'essayer, c'est un jeu très amusant qui (jusqu'à présent) ne semble pas avoir beaucoup d'aspects négatifs.